4 bonnes raisons de filtrer tes appels

woman with smarphone

Ben oui, je filtre mes appels. Selon moi, la plus belle invention pour la mère de famille, après le lave-vaiselle, c’est l’afficheur. Y’a pas plus enrageant pour une maman que de recevoir un appel pendant la fameuse période critique du cinq et sept et demi (et entre 13h30 et 15h30 pour la sieste des jeunes enfants). Si quelqu’un a le culot d’appeler à cette heure-là, c’est qu’il n’est pas conscient qu’il risque de se faire répondre sur un ton agressif ou qu’il n’a pas encore d’enfant.

À toi, la maman qui n’en peut plus de répondre à des appels inopportuns, voici donc quatre bonnes raisons de filtrer tes appels sans culpabilité ou de te débarrasser des appelants en deux temps trois mouvements.

#1  L’appel de la belle-mère

Elle a le don d’appeler pendant ton souper, ou pendant la préparation de celui-ci, pour « prendre des nouvelles » et surtout pour avoir l’excuse de finalement te raconter sa propre journée et ce, sans vouloir vraiment écouter, parce que toi aussi tu voudrais ventiler et tu es épuisée. Tu as le choix de lui répondre ou non et même si tu fais mine d’être essoufflée, exaspérée ou débordée, elle va parler pareil alors je te suggère fortement de prendre une énorme bouchée auparavant, et quand elle te demande la raison du son étrange de ta voix, tu lui réponds que tu débutes ton repas avec quelques bruits entrecoupés de silences malaisants.

Si jamais tu décides finalement de filtrer son appel, laisse ton chum la rappeler et se démerder avec une excuse quelconque; c’est sa mère après tout!

#2  L’appel de l’amie sans enfant

Celle qui t’appelle sans avoir la notion de l’heure qu’il est, parce que anyway, elle vient de se lever. Elle monologue sans arrêt sur le dernier resto branché qu’elle a essayé ou sur sa baise du mois dont elle veut tout te raconter. Elle, ça lui prend un traitement choc! Prends le plus braillard de ta nichée ou tes plus vieux qui sont surexcités, garde-les près de toi tout au long de l’appel, mets ladite amie sur haut parleur et écoute-la en faisant signe à tes enfants de lâcher plusieurs cris stridents ou jusqu’à ton p’tit braille sa vie, tout en approchant le combiné pour t’assurer que les tympans de ta chum soient fortement sollicités. Tu peux aussi entrecouper la discussion en disant – mais sans grande conviction – à ton enfant d’arrêter et finalement tu termines en lâchant un “NON, touche pas à ça !” très sonore en raccrochant précipitamment. Reste plus qu’à ouvrir à nouveau la ligne pour que celle-ci soit occupée au cas où ton amie n’aurait pas compris le message et rappellerait dans l’instant suivant.

#3  L’appel du vendeur ou promoteur de trucs inutiles à ta vie

Tu lui réponds sur un ton las et très faiblement, comme si tu allais mourir dans la minute qui vient. Si c’est pour une assurance-vie, tu lui dis que justement, tu es en phase terminale et que ce serait bien nécessaire. Pour un bien de services comme le journal, tu baragouines en espagnol en faisant répéter l’interlocuteur des dizaines de fois et tu finis avec un no comprendo. Pour tous les autres, tu leur apprends que toi aussi tu fais de la vente pour des préarrangements funéraires et que tu promets d’écouter leurs discours s’ils veulent bien écouter le tien et t’acheter un cercueil à la fin.

#4  Ta sœur qui n’a qu’un jeune enfant et qui est en congé maternité

Elle s’ennuie et elle ne sait pas encore que les enfants font des devoirs le soir dès la première année, qu’ils ont besoin de toute notre attention et que le moindre bruit dans la maison leur fait perdre toute concentration. Avec elle, il n’y a pas grand-chose à faire parce qu’elle est habituée aux hurlements et aux pleurs d’un bébé; même si les tiens crient, elle continuera de te jaser parce que tu es la seule personne qu’elle a réussi à joindre dans sa journée de mère au foyer. Laisse sonner et rappelle-la une fois l’heure du rush passée; elle comprendra dans quelques années. De toute façon, lors de vos appels, vous avez plutôt l’air de deux mères à double personnalité. “Oui, c’est ça, Loic a été sur le pot… Mon dieu, mets pas ça dans ta bouche… Eurk… je disais donc il est en avance sur son âge… CHÉRI LE PTIT EST TRAIN DE VOMIR.. Qu’est-ce que je disais donc?”.

Dans tous les cas, je te le dis ma belle, n’hésite jamais à filtrer tes appels. C’est sain et nécessaire à ta santé mentale et au diable ce que les autres vont en penser !

Julie Ducasse
JULIE DUCASSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *