Maman : la banque à pitons

little girl holding money

Maman! Je veux aller au magasin, je veux des cartes Pokémon! S’il te plaît, mamaaaaan!

Y’a des jours où j’ai vraiment envie de perdre patience devant l’insistance de ma progéniture à vouloir aller magasiner un paquet d’affaires inutiles. Je vais te confier que quand ça arrive, je me demande parfois comment ça se fait que si jeunes, mes enfants soient déjà si matérialistes.

Maman! Je veux des crayons Sharpie. Emmène-moi au magasin!

Peut-être que je leur ai transmis ça alors même que j’étais enceinte. Une chance que je ne savais pas le sexe de mes bébés, parce que j’avoue que j’aurais dévalisé la section rose au complet de mon grand magasin préféré, et deux fois plutôt qu’une.

Maman, j’aime plus mes espadrilles, j’en veux qui allument…

Peut-être que c’est juste ce que je mérite, me faire prendre pour une banque à pitons, pour avoir tant emmené ma petite première au centre d’achats, quand elle était poupon. J’ai eu tellement de plaisir à magasiner avec elle, endormie dans sa coquille…

Maman, je veux avoir une figurine de Poppie!!

Peut-être que si on avait fait d’autres activités en famille, pendant la fin de semaine, que d’emmener nos toddlers au Canac pis dans d’autres magasins de rénovation, on aurait fait naître d’autres passions, leur père pis moi… Qui sait?

Maman, j’aimerais ça que tu m’achètes du maquillage, pis du cutex!

Peut-être aussi que j’ai pas été un bon modèle, toutes les fois où j’ai craqué dans les salles d’essayage et que j’ai payé des kits trop mignons à mes princesses. Tu devines qu’elles ne les ont pas toujours portés avant qu’ils soient trop petits.

Maman, je veux aller acheter le toutou-gros-yeux que j’ai vu l’autre fois…

Peut-être que si j’avais pas une compulsion pour les livres d’enfants, mes filles n’en auraient pas une pour ces maudits toutous-gros-yeux. Même envie irrésistible, même rush de bonheur à la caisse. Mais les livres, c’est tellement plus noble.

Maman, je veux aller acheter des Trashpacks! Pourquoi tu dis noooon? C’est mon argent!!

Peut-être que si je n’avais pas donné d’argent de poche à ma progéniture pour l’encourager à faire des tâches, on ne serait pas en train de gérer un maudit cinq piastres à dépenser ce matin.

Maman, je veux acheter des Shopkins. Pis des petites maisons pour mettre mes Shopkins!

Peut-être bien aussi que si je les avais obligés à déposer leur argent à la caisse scolaire au lieu de s’acheter toutes sortes de bébelles, j’aurais montré à mes enfants à être économes.

Maman, j’aimerais ça, avoir des nouveaux Légos!

Et on va se le dire, c’est pas mal certain que si je ne les emmenais pas quand je vais chez Walmart, je ne tenterais pas le-petit-client en eux.

C’est donc facile de se sentir coupable à propos des enfants et de la consommation. Tu te juges parfois sévèrement, parce que veux-veux-pas, des fois, tu finis par céder. Same old story, pis les magasins sont partout, pour jamais te donner de break.

Si tu te sens comme moi, la maman imparfaite, laisse-moi te dire une seule chose : lâche pas les cordons de la bourse, tu les tiens probablement juste correct.

Ça fait que… Est-ce qu’on va magasiner aujourd’hui?

Sophie Perron
SOPHIE PERRON
Crédit : nastia / 123RF Stock Photo

Une réflexion sur “Maman : la banque à pitons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *