Faire des enfants pour ne pas mourir seul

Une multitude de raisons existent pour justifier d’avoir des enfants. Certains en font parce qu’ils s’aiment et ne sont pas capables de s’imaginer vivre sans transmettre leur savoir et leurs connaissances. Certains en font pour recevoir plus de prestations du Gouvernement (oh yes madame, ne fronce pas les sourcils, ça existe des gens comme ça). Lire la suite…

Mes chers enfants, je ne suis qu’une mortelle

Mes chers enfants, J’aimerais vous dire que maman est infaillible, qu’elle sera avec vous pour toujours, mais ça serait vous mentir. Et comme je vous aime beaucoup trop pour vous raconter de telles sornettes, je préfère vous dire la vérité : maman va mourir. Et en attendant ce jour, je me tue à la tâche qui Lire la suite…

Ta vie en accéléré : 20, 30, 40 ans

Notre vénérons l’enfance et mettons nos tout-petits sur des piédestaux. Nous encensons l’adolescence avec toute sa complexité et son unicité, mais qu’en est-il de la vie adulte? Elle aussi se subdivise et se caractérise. Voici un court voyage à travers le temps. La vingtaine  C’est la décennie où ta vie prend forme et se construit. Lire la suite…

Tu es belle

Tu es belle quand tu te lèves le matin, les cheveux tout ébouriffés avec  le mascara qui a noirci tes yeux, les plis de ton oreiller qui décorent joliment ton visage. Tu es belle sous toutes tes coutures, avec ton petit nez retroussé, tes cheveux bouclés, tes lèvres en cœur, tes yeux marron, tes petites Lire la suite…

Lettre à celle que j’étais à 17 ans

Chère moi de 17 ans, Tu comptes aujourd’hui les jours qu’il te reste avant d’avoir dix-huit ans. Tu t’imagines que tu seras une adulte, une vraie, à partir de ce jour. J’aimerais prendre quelques instants pour te parler un peu de ta vie, de celle qui t’attend et que tu bâtiras à travers les rires Lire la suite…

Cousins, cousines : une amitié impérissable

On dit que les cousins et cousines sont les premiers amis d’un enfant.  Dans mon cas, ça ne pourrait pas être plus vrai.  Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de mon enfance, mais la plupart sont peuplés de ces personnes qui partagent un peu de mon ADN. Chez nous, nous sommes sept petits-enfants issus de Lire la suite…

Tu vieillis, la mère

Tu regardes tes enfants grandir avec des étoiles de fierté dans les yeux. Toutes ces étapes de franchies, tous ces progrès. Mon doux que tu trouves que le temps passe vite! Leur enfance déboule à une vitesse folle. J’ai une grande nouvelle pour toi, la mère : si tes enfants vieillissent, c’est que toi aussi, Lire la suite…

Les 5 avantages d’avoir un amoureux-enfant

On t’a toujours dit de te méfier des hommes-enfants, qu’ils ne sont pas sérieux, qu’ils sont moins responsables, plus tête en l’air, qu’ils ont besoin d’être maternés et plein d’autres inepties semblables. Sauf que quand l’amour t’a frappée à grands coups de pelle dans la face, t’as pas pu faire autrement que d’ignorer le bon Lire la suite…

Ta crise de la quarantaine

C’est pas de ta faute. Mais t’as ben de la misère à être agréable et communicative avec les autres quand t’as de la difficulté à te comprendre toi-même. Elle est arrivée sournoisement, il y a quelques mois, avec, au début, une affirmation plus ferme, plus vindicative, quitte à froisser certaines gens, mais qui s’en souciait, ces personnes n’étaient Lire la suite…

Ta baby face : à toi, la mère qui a l’air ben jeune

« T’as donc ben l’air jeune pour avoir des enfants, t’as quel âge? » Si toi aussi t’as une baby face qui t’oblige à sortir par réflexe ta carte d’identité à la SAQ, t’as sûrement déjà entendu cette question. T’sais celle que te posent des étrangers en essayant de ne pas avoir l’air indiscret, mais Lire la suite…

Mon pot de colle

Mon petit trésor, tu es si petit à mes yeux. Plusieurs me disent que tu grandis mais je refuse d’y croire. Tu es mon petit dernier et ça fait mal à mon cœur de maman quand j’y pense. J’ai de la peine parce que je me rends compte à quel point toi et tes frères Lire la suite…

Grand-maman

Grand-maman, je m’excuse. T’as toujours été là pour moi. Et je peux pas te dire que je suis ben fière moi. Tu m’as bercée une fois pis une autre quand mes parents étaient à bout. J’ai vomi dans ton salon. J’ai vomi sur ta robe fleurie. La tête haute, t’as toujours ramassé sans rien dire. Lire la suite…

Je voudrais que tu ne grandisses jamais

Mon beau grand garçon, Je voudrais que tu ne grandisses jamais. J’ai peur d’oublier ta petite voix qui m’appelle à grands coups de maman. J’ai peur d’oublier tes petits bras qui se referment sur ma jambe pour me retenir dans l’espoir ultime que je ne te quitte jamais les matins de garderie et les soirs Lire la suite…

Pour toi

  Samedi matin, 8h30, en route pour l’épicerie. Il fait froid, le pare-brise s’embue à l’infini. L’air plus ou moins chaud propulsé par la chaufferette avec toute l’énergie de son désespoir mène un train épouvantable que je m’emploie à couvrir par les chansons de ma playlist préférée, la même qui joue en boucle depuis des mois. Lire la suite…