Tu ne seras jamais dans les souliers de la mère d’à côté

À une certaine époque, mes bas matchaient ensemble. Mon royaume maternel était parfait, les enfants n’avaient pas un cheveu de travers. Jamais. Dans mon for intérieur, il était plus qu’évident que les personnes dont les bas ne matchaient pas pouvaient faire un petit effort. Et pis quand j’voyais des séparations autour de moi, j’me disais: Lire la suite…

Je tiens encore debout

Je tiens encore debout et je ne sais pas comment je fais. Je ne sais pas où je puise cette force qui m’habite et qui fait en sorte que je me relève toujours. Dès que mes genoux fléchissent un peu, dès que je suis sur le point de m’effondrer, je me relève. Et je ne sais Lire la suite…

Don d’organes : signe la carte de tes petits

Allez. Signe la carte de don d’organes de tes petits. Je sais que tu ne veux pas y penser, mais si jamais tes enfants mouraient, ont-ils vraiment besoin de leurs organes dans une autre vie? Ne serais-tu pas plus en paix dans ton lourd processus de deuil que de savoir que la mort de tes Lire la suite…

Ton enfant ne t’appartient pas

Dès que tu as su qu’il grandissait en toi, tu as pris pour acquis qu’il était à toi. Ton rêve, ta joie, ta petite boule d’amour qui se développait en toi. Tu parles de lui au « mon » et au « ma »: mon bébé, ma petite douceur, mon petit être, mon enfant. Il n’est pas que le Lire la suite…

À celle qui croit qu’il est trop tard pour changer de vie

Tu t’es croisée dans le miroir ce matin et tu ne t’es pas reconnue. Ton reflet n’est pas celui que tu souhaites voir. Tes cheveux en bataille. Ton regard éteint. Qu’est devenue la femme que tu voulais devenir quand tu étais enfant? As-tu laissé tes rêves quelque part aux pieds de ton mariage et de ta Lire la suite…

Hymne à mon corps post-grossesse

On ne se le cachera pas, lorsqu’on devient maman, souvent les choses se corsent un peu plus, physiquement parlant. Rares sont celles pour qui le corps reste intact après être passé par neuf mois de grossesse. Tu as beau te baigner dans l’huile deux fois par jour, lorsque ta peau décide qu’elle en a assez, Lire la suite…

Lettre à mon ex : une année sans toi

Aujourd’hui, je célèbre ma première année en tant que maman-solo. Une année complète qui m’a semblé interminable, remplie de défis tous plus difficiles à surmonter les uns que les autres. Trois cent soixante-cinq jours sans toi à mes côtés, et j’en suis très heureuse. Ça m’a pris énormément de temps pour m’adapter à ma nouvelle réalité, mais Lire la suite…

Pense à toi, ma belle amie

Ma belle amie, J’ai peur que tu disparaisses. Depuis que tu es devenue maman, ta priorité c’est tes petits, ta famille, ton chum. Tu fais une foutue de belle job partout. Tu donnes le meilleur de ton toi-même pour le bonheur de tes petits. Tu as fait des choix de carrière et des choix de Lire la suite…

Lettre à l’homme de ma vie

Aujourd’hui, j’avais envie de te jaser un peu. De tout, de rien. De nous, de toi. De nos enfants, de notre amour. Ça fait plus de dix ans que nous sommes ensemble. 120 mois. 3650 jours. Nous avons traversé notre lot de tempêtes. Nous avons ramé sur des rivières mouvementées. Parfois à contre-courant. Nous avons marché sur Lire la suite…

Ta grossesse après une fausse couche, mon amie

Je t’écris, mon amie, parce que je le sais, je le comprends ce pincement au creux de ton cœur. Les deux petites lignes sur ton test auraient dû te remplir de joie, et quoique tu sois heureuse, ton coeur se serre et t’empêche de jouir de cette nouvelle formidable. La peur. La peur que ce petit miracle Lire la suite…

J’ai un maudit caractère pis je l’assume

« Toi, pis ton maudit caractère, j’te dis t’es pas facile à vivre. «  « Ça peut jamais être facile avec toi, hein?  Tu as toujours ton mot à redire et encore mieux si c’est le dernier. » « Tu t’obstines tout le temps, pis tu penses que tu as toujours raison. » Pis si je te disais que mon Lire la suite…

Les mauvais jours

Il y a les bons jours. Ceux où je me lève avec cette impression que le monde m’appartient et que rien ni personne ne pourra se mettre en travers de mon bonheur. Ces jours où la course effrénée du matin et les becs barbouillés de confiture me font sourire et me rappellent la chance que Lire la suite…

N’oublie jamais qu’être heureuse est un choix

J’aurais voulu écrire un texte qui pourrait rendre ton cœur joyeux et paisible. J’aurais voulu aussi te dire que dans ce monde tout devient beau, qu’en travaillant très fort tu transformeras des moments pénibles en instants inoubliables. Mais la vérité, c’est que la vie n’est pas toujours remplie de positif, que des solutions magiques ne se cachent pas Lire la suite…

Sois égoïste

Sois égoïste. Comment je pourrais te dire ça pour que tu me comprennes, pour que tu saisisses l’importance de ce que je veux te dire.  Je ne veux pas que tu me crois sans cœur, ni dépourvue de conscience sociale. Au contraire. Sauf qu’au fil du temps, en m’observant et en observant les autres, j’ai Lire la suite…

Je suis une guerrière, je suis une mère monoparentale

Je suis une guerrière parce que je me bats, à chaque jour, pour répondre à tous les besoins de ces trois petits êtres, sous ma pleine responsabilité. Je porte un sac énorme sur les épaules, sans possibilité d’en partager le poids. Je dois m’assurer qu’ils mangent tous à leur faim, m’assurer que leurs vêtements soient Lire la suite…

L’amour existe encore

Le grand amour, le fou, le pur, l’amour qui donne des ailes, celui qui dure toujours. Il est partout, il est en nous. Il nous habite, toi et moi, depuis si longtemps. L’amour est changeant, il se mute de coup de foudre à passion, à confort puis complice, il épouse tous nos sens et multiplie Lire la suite…

Son infidélité

Il t’a trompée. Il y a de ça des années. Pourtant, tu n’as rien oublié. Tu te souviens de la date exacte où tout a commencé. Où tout a explosé plutôt. Quand tu as appris l’existence de cette fille. Cette fille que tu ne nommeras jamais par son nom. Tu l’appelleras ainsi toute ta vie Lire la suite…

Des fois, t’en peux plus de la maudite routine

Ce soir, tu t’es couchée en pleurant. T’as pleuré parce que t’es à boutte. Des enfants, du chum, du ménage. Et de la routine. Cette routine qui perdure et perdure. Des fois, t’as l’impression que tu es dans le film Le jour de la marmotte. Tes journées sont toutes du pareil au même. Tu t’habilles Lire la suite…