La terre peut arrêter de tourner

Lorsque tu es né, mon quotidien a été chamboulé et ma vie d’adulte est devenue plus tangible à grands coups de responsabilités et de devoirs. Mon existence est devenue plus folle. Mes nuits, à te bercer, plus courtes. Mes matins, à te nourrir et t’habiller, plus pressés. Mes soirées, à te baigner, à prendre soin Lire la suite…

Mon crash

C’est arrivé comme ça, sans avertir. Au beau milieu d’un vendredi après-midi sans histoire. J’étais en congé, mon chum était à la maison, mes enfants riaient dans le salon. Tout était sous contrôle dans mon monde que je croyais quasi parfait. Puis j’ai crashé. De même. Juste de même. Comme un avion qui s’écrase, j’ai Lire la suite…

Si t’avais pas d’enfants

Un jour, t’étais à bout et tu n’en pouvais plus. Pas assez d’heures de sommeil, pas de calme, pas de patience. L’idée t’a traversé l’esprit. Pourquoi tu as décidé d’avoir des enfants ? Pourquoi tu t’es embarquée dans cette vie de sacrifices, de nuits blanches, de morve et de maladies infantiles, de rendez-vous amoureux manqués et Lire la suite…

Il y a des jours où rien ne va

Il y a des jours où rien ne va comme tu veux, tu te flagelles à grands coups de je ne suis bonne à rien, tu te trouves laide et moche. Des jours où ta bulle est immense, où tout le monde te tape sur les nerfs et où ton air bête ne passe pas Lire la suite…

Ils sont passés où, tes rêves ?

Si t’es comme moi, il y a sûrement quelques rêves que tu as mis de côté lorsque tu as accouché. Des rêves qui ont pris le même chemin que ton placenta. Des rêves que tu ne croyais plus possible de réaliser une fois que tu serais maman. Toutes sortes de raisons t’ont amenée à croire Lire la suite…

La maman dans le jus

Il y a des semaines où les heures filent comme des secondes. Où tu cours littéralement d’un bord pis de l’autre pour réussir à être où tu devrais être à la bonne heure. On va se le dire, il y a des jours où, entre le boulot, les cours des enfants, les tâches et tes nombreuses Lire la suite…

La quête de l’équilibre

La quête de l’équilibre, c’est un peu l’histoire de ma vie. Comme si la femme que je suis était fondamentalement incapable d’accéder à quelque chose d’équilibré si elle n’est pas d’abord tombée. Cet équilibre, je le poursuis jour et nuit, depuis que j’ai mes petits. Je souhaite l’atteindre, idéalement dans toutes les sphères de ma Lire la suite…

La vie pas si rose de la maternité

Tu imaginais ta vie de mère avant même de le devenir. Tes amies, des connaissances et les publicités t’avaient exposé ce qui t’attendait : un amour puissant pour ta progéniture, des moments de rire et de joie, des promenades paisibles en poussette et une impression d’être pleinement comblée. Tu t’es rapidement rendu compte que si Lire la suite…

Lettre à la planète

Tu en arraches, ça ne date pas d’hier. J’ai trente et un ans et on m’en parle depuis que je suis haute comme trois pommes. Combien on t’a maganée, combien on t’a brisée. Le trou dans la couche d’ozone pis toute. Ça m’a pris du temps pour réaliser à quel point tout ça était vrai. Lire la suite…

Tes gros yeux pleins de jugements

Je voulais juste te dire qu’aujourd’hui, je les ai vus, tes gros yeux remplis de jugements, pis que je l’ai entendu, le p’tit commentaire constructif que t’as passé entre tes dents. Mais tu sais quoi ? Ça ne me dérange pas. Quand je suis allée à l’épicerie pis que mon deux-ans m’a pété une coche Lire la suite…

Lettre à mon père absent

Cher papa parti sans prendre tes responsabilités,  je m’adresse à toi, mon géniteur. J’aimerais te dire comment l’adulte, la femme, l’épouse et la mère en moi se sont senties devant un père absent et violent. J’ai dû apprendre à vivre avec ton absence. Du haut de mes cinq ans, j’ai dû apprendre à vivre sans toi. Lire la suite…

Et si t’avais fait un enfant pour fitter dans le moule?

Depuis l’âge où tu jouais à la poupée, cette fibre maternelle t’habitait. Encore toute jeune, t’es peut-être devenue grande sœur et l’instinct de protection a grandi dans ta petite personne. Ta mère rayonnait à tes yeux. C’était une évidence, être une fille signifiait qu’un jour tu deviendrais maman. Parce que depuis que le monde est monde, les vagins sont Lire la suite…

Trop jeune

Il m’arrive souvent de me faire dire par les gens que je rencontre que c’est génial que j’ai fait ma famille jeune. Oui, il y a des avantages non négligeables comme le fait d’avoir plus d’énergie, de pouvoir courir et jouer à quatre pattes avec eux sans être hyper-raquée le lendemain et de, peut-être, pouvoir Lire la suite…

T’as pas d’enfant, mais t’es une maman

T’es une maman au fond de toi. Tu le sais depuis longtemps. Tous ceux qui t’aiment le savent. Pourtant, tu n’as pas d’enfant. Pour toutes sortes de raisons, tu n’as pas eu d’enfants. Ça n’a pas marché. Tu n’as pas rencontré le bon gars. C’est trop tard. Ta santé ne te l’a pas permis. Une Lire la suite…

Parce que jamais personne plus que toi

Quand je te vois prendre le plus jeune dans tes bras en le faisant rire de toutes ses dents de lait, mon cœur arrête de battre, l’espace d’un instant, pour figer le temps, pour en prendre un portrait qu’il va pouvoir glisser sous l’oreiller pour ne plus jamais l’oublier. Parce que jamais personne ne pourra Lire la suite…

J’en ai marre d’être conciliante 

Je prends la parole pour toutes celles qui passent en deuxième parce qu’il y a toujours quelqu’un de plus mal pris qu’eux pour se plaindre. J’ose dénoncer haut et fort ce que je vis parce que je sais que je ne suis pas la seule. Si je ne me retenais pas, je le crierais sur tous Lire la suite…

Ton accouchement raté

Je dois t’avouer quelque chose. J’ai beaucoup de difficulté à t’entendre me dire que tu as raté ton accouchement, qu’il a été un échec. En fait, j’ai beaucoup de peine quand je constate à quel point tu te sens coupable sur la façon dont il s’est déroulé. Je repense à l’expression « rater son accouchement Lire la suite…

La claque dans la face de la maternité

Avant de devenir une maman, j’étais une non-maman. Celle qui pense tout savoir de la vie. J’avais des idées préconçues qu’on appelle des préjugés. Je jugeais les femmes qui se disaient mère au foyer. Je les trouvais donc paresseuses, lâches d’abandonner le marché du travail pour se prélasser sur leur divan. Je me disais que Lire la suite…

Dis-moi comment c’est là-haut

Dis-moi que tu es bien là-haut, que la souffrance n’existe plus, que la tienne a enfin cessé. Dis-moi que la frontière est mince entre ton monde et le mien, pour que je puisse aller te rejoindre le moment venu. Dis-moi que là-bas, parmi les étoiles, il y a quelque chose de grand, quelque chose de Lire la suite…