Le « bon moment » pour avoir des enfants n’existe pas

Je m’adresse à toi, la fille qui se sent, depuis quelque temps, tranquillement mais sûrement appelée par la maternité et qui conséquemment se retrouve, plus souvent qu’autrement, pâmée devant un petit bébé potelé croisé au supermarché, voire empreinte d’une légère pointe de jalousie face à une femme enceinte rayonnante flattant son petit bedon rond au Lire la suite…

Ton adultère

Tu vivais ta vie, tranquille. T’étais jeune mais ta voie semblait déjà toute tracée, tu habitais avec ton chum, tout allait bien. Tu suivais une formation qui te permettrait d’avoir une profession. Ta vie commençait, t’sais. Puis un beau jour, il est apparu. Soudain, là, c’est comme si toutes les fibres de ton corps l’avaient Lire la suite…