Lettre à ma Diva Cup

Chère Diva Cup, Nous nous sommes rencontrées il y a déjà une dizaine d’années. C’était une amie un peu trop grano qui m’avait parlé de toi. Quand je t’ai vue, j’avoue que je ne t’ai pas trouvée très jolie, tu étais brune et tu ne portais pas le nom que l’on te donne aujourd’hui. Je Lire la suite…

J’ai besoin d’être encore ta petite fille, maman

J’ai besoin d’être encore ta petite fille, maman. De savoir que j’ai été désirée, attendue, imaginée. Besoin de t’entendre me dire que tu m’as regardée dormir après de longues heures de désespoir. Fière, fatiguée, remplie d’amour. J’ai besoin que tu me nommes toutes les missions de bienveillance que tu t’es données à mon égard, pour protéger Lire la suite…

Mon amour, j’ai peur

Mon amour, Presqu’une décennie nous sépare de notre première rencontre, de la première fois que tes lèvres ont touché les miennes. Je t’aime toujours autant, mais différemment. Te rappelles-tu comment c’était intense nous deux? On passait des heures à s’embrasser, à se coller et à se promettre l’éternité. On était amoureux comme des ados même Lire la suite…

Je t’ai échappé, mon bébé

Mon bébé, La semaine dernière, je t’ai échappé. Tu es tombé et j’ai réagi trop tard. Tout s’est passé tellement vite. J’ai paniqué, j’ai pleuré, je m’en suis tellement voulu. J’ai eu peur que quelque chose de terrible survienne dans ton petit corps si fragile. D’abord emplie de regrets, de « j’aurais-donc-dû », puis d’un grand sentiment Lire la suite…

Cet amour-là

Mon garçon, J’ai toujours considéré que j’étais une personne très intense dans mes émotions. Quand j’aime, c’est passionnément. Quand je déteste, c’est tout aussi passionnément. Je vis avec mes tripes. J’ai une famille et une belle-famille que j’aime de tout mon coeur. Je n’ai pas des tonnes d’amis, mais ceux que j’ai sont précieux et Lire la suite…

De la catastrophe naturelle à l’incendie de ta maison : tout ce que tu dois savoir sur l’assurance habitation

Les inondations du printemps au Québec et les ouragans qui ne cessent de déferler sur les Antilles te suscitent quelques questionnements quant à ta couverture d’assurance en cas de sinistre? Y était temps, ai-je envie de te dire. As-tu lu ton contrat d’assurance habitation en entier? Non? C’est bien ce que je croyais… Comprends-moi bien Lire la suite…

Je t’ai blessé, mon bébé

J’ai toujours les yeux rivés sur toi. Tu colores mon champ de vision et acceptes tous mes clins d’œil. Tu attendris mon regard à grands coups de sourires. Tu incarnes l’innocence, la pureté. Tes petits doigts dodus prennent ma main pour ne plus jamais la lâcher. Tu es vulnérable, à découvert. Mais je suis là, Lire la suite…

Attache ton p’tit dans le char sur le sens du monde, fille

Cet article est présenté par la Société de l’assurance automobile du Québec. Tu te plains à qui mieux-mieux que la vie va vite. Que t’as pas vu passer ton congé de maternité. Qu’il te semble que c’était hier que t’accouchais de ton p’tit qui fête ses deux ans. Qu’il grandit à une vitesse qui te Lire la suite…

Mon nom est Maman

Tu es une maman. Avec tout ce que cela comporte. Tu es là, tout le temps. C’est ton nom qui résonne dans la maison. Sans arrêt. Pas moyen de te cacher. Ou alors peut-être dans la salle de bain. Et encore. Si par besoin soudain d’intimité tu oses verrouiller la porte, ce n’est pas long que des Lire la suite…

Ode à vous, les chauffeurs d’autobus scolaire

À vous, les chauffeurs d’autobus scolaires, Vous qui travaillez dans l’ombre mais dont le travail est tellement important, j’avais envie de dire merci. Parce qu’on parle très souvent du rôle qu’ont les éducatrices, le personnel de soutien et les enseignants auprès de nos enfants, mais très rarement parle-t’on de vous nos chers(ères) chauffeurs(ses) d’autobus qui, Lire la suite…

Quand maman n’a plus la cote : ton bébé te rejette et veut papa

Aujourd’hui, ton cœur de maman a mal. Bien sûr que non, il n’est rien arrivé de malheureux à tes enfants, dieu merci. C’est plutôt toi qui es blessée, dans ton amour-propre plus précisément. Depuis quelque temps, ton petit dernier, ton bébé, ton rayon de soleil, celui à qui tu t’es donnée corps et âme dans Lire la suite…

Toi, le parent pauvre

Toi, le parent pauvre. Celui qui vit sous le seuil de la pauvreté. Que tu sois monoparental ou non, travailleur ou non, instruit ou pas, on te fait la vie bien dure, sans considération pour les raisons qui t’ont mené à la précarité. Une séparation dans laquelle tu as beaucoup perdu. Une perte d’emploi. La Lire la suite…

À toi, la maman qui refuse de voir son enfant grandir

Être maman, c’est vivre une suite incessante de petits deuils et de petites étapes. Presque chaque jour, ton enfant fera quelque chose de nouveau et découvrira une nouvelle fonction sur son petit corps qui lui est encore étranger et qu’il doit apprendre à piloter. Peu à peu, sa dextérité s’améliorera, sa petite langue se placera pour Lire la suite…

Hommage à toi, la maman d’accueil

Tu es une maman. Un peu différente, mais une maman quand même. Et je veux te rendre hommage aujourd’hui. Pour toutes sortes de détours que la vie t’a fait emprunter, tu n’as peut-être pas porté d’enfants en toi. Tu en n’as peut-être pas eu autant que tu en voulais. Ou tu as simplement la ferme Lire la suite…

À toi, la maman qui doute, je te comprends

Peut-être qu’avant d’avoir tes p’tits, le doute n’était pas quelque chose à quoi tu consacrais beaucoup de temps. Du haut de ton âge, quel qu’il soit, tes doutes se résumaient à peu près à : « je peux-tu mettre ça, de l’aluminium, dans le micro-ondes? » … « de la viande, ça se congèle-tu après avoir été décongelée? » … Lire la suite…

À toi, le commerçant qui veut amuser mes enfants

Avant d’être un parent, ces endroits passaient inaperçus. Mais maintenant que ta marmaille est en âge de pouvoir s’accrocher à tes pantalons, et que ça commence à coucouanner pour te signifier: « Mamaaaaan! Je m’ennuie, j’ai besoin de bouger!!! », t’auras beau lui prêter ton sacro-saint cellulaire ou mettre des p’tits bonhommes qui crient leur vie avec Lire la suite…