Je m’excuse d’avoir craqué, mon fils

Fiston, Tu sais, je t’aime plus que tout au monde. Tu es la plus belle chose qui m’est arrivée dans ma vie et je ferais tout pour toi. Mais ce matin, j’ai crié après toi, encore. Et, pour cela, je m’excuse mon fils. J’essaie de garder le contrôle, de faire tout comme il se doit. Lire la suite…

À toi, qui n’as pas aimé ton « congé » de maternité

Ma belle enfant, Tu t’étais fait de belles idées. Tu t’étais dit que tu allais profiter de cette belle « pause » du boulot pour faire de beaux projets. Passer du temps de qualité avec ton enfant nouvellement né. En profiter pour voir les membres de ta famille à l’extérieur. Faire des travaux dans la maison que Lire la suite…

Sois douce avec toi, fille

Sois douce avec toi, fille. T’es l’experte des brassées de lavage à 21h00. T’as un répertoire d’une dizaine de voix pour raconter des histoires le soir à tes enfants et tu chasses les monstres sous les lits comme pas une. Tu passes ton heure de lunch à faire l’épicerie, parce que c’est pas mal le Lire la suite…

Je me suis perdue

Est arrivée une journée, puis une semaine, puis des mois qui se sont transformés en années, où j’ai eu envie de toute sacrer là. Un moment qui a duré trop longtemps pendant lequel j’en ai eu mon trop-plein des maudites niaiseries. Une période où j’ai pris le fond. Une époque qui n’est pas révolue et qui Lire la suite…

Lettre à toi, la maman dont le père des enfants est absent

À toi, la maman dont le papa est absent, Tu as le droit de te demander si tu es la seule à trouver qu’il manque quelqu’un près de toi pour te sentir pleinement comblée. Tu as le droit de craquer parfois et de fondre en larmes seule dans ton lit, quand tu tiens ton fort vingt-quatre Lire la suite…

Quand ton chum vire une sale brosse

On va régler une affaire en partant : ton chum, tu l’aimes. Il est un amoureux attentionné – la plupart du temps – pis un père merveilleux. Tu es consciente de ses qualités et tu remercies le ciel d’avoir placé un homme comme lui sur ton chemin. Mais comme la perfection n’est pas de ce monde, et Lire la suite…

Ode à ma maudite fatigue

Chère fatigue, Jadis, je t’en voulais. Beaucoup. Jusqu’à tout récemment, je maudissais mes nuits entrecoupées, les cernes me colorant le visage jusqu’en dessous des bras, les bâillements qui me décrochaient la mâchoire 482 fois par jour et les maudits trous de mémoire liés au manque flagrant de sommeil accumulé depuis plusieurs années. Mais j’ai fini Lire la suite…

Je n’en peux plus

Je n’en peux plus. Je n’en peux plus de me lever chaque matin. Je n’en peux plus de remplir le paquet de responsabilités qui m’incombent. Je n’en peux plus de répondre aux besoins de l’un et aux demandes de l’autre. Celles des enfants. Celles de mon boss. Celles de mon chum. J’en ai par-dessus la Lire la suite…

La solution magique pour te débarrasser des soupers de semaine

Ce texte est présenté par Solutionsrepas.ca Entre l’école, la garderie, la job, les cours de piscine pis les pratiques de soccer, on ne se le cachera pas, les soupers de semaine te down sur un joli temps. Parce qu’en plus de devoir de taper leur préparation à la course le soir à cinq heures entre les Lire la suite…

Ton très reposant séjour à l’hôpital post-accouchement

Dans l’ensemble, ton accouchement s’est bien déroulé malgré son lot d’imprévus. Pis maintenant que ton p’tit est sorti, c’est le temps des visites du personnel de l’hôpital et ton calvaire se poursuit dans une chambre semi-privée sans air climatisé ni intimité sous aucune forme. C’est le temps de faire le deuil de ta pudeur, de Lire la suite…

Lettre d’une mère de famille : à toi, l’infâme fatigue

À toi, l’infâme fatigue, Quand j’ai choisi de devenir mère, je m’étais faite à l’idée que tu viendrais faire ton tour. Étant une fille prévoyante, j’ai planifié ta venue pour emmagasiner des heures de repos et te combattre avec force. Avec mes petits plats préparés d’avance et mon grand ménage fait, je me pensais au-dessus de toi. Lire la suite…

Mon homme, on aurait dû avoir juste deux enfants, pas trois

Mon homme,  Je dois te confesser quelque chose. C’est horrible de l’admettre, mais ça me pèse. Je sens que ça a besoin de sortir, ça me ronge de l’intérieur. Ensemble, on a trois belles boules d’amour. Je les aime de tout mon coeur, tellement fort que ça en est épeurant. Chacun d’entre eux, à sa Lire la suite…

Les mères aussi ont le droit d’être malades

Tu es habituée d’avoir des journées très (trop) bien remplies. Tu es constamment en mouvement. Tu t’actives comme une fourmi ouvrière du matin au soir. Alors, quand t’es malade et que tu ne fournis plus à la tâche, tu t’en veux. Tu te désespères de rester immobile… alors tu fais fi du bon sens pis Lire la suite…

La joie des partys post-bébé

Que tu aies été ou non une grande party girl durant tes années de célibataire sans enfants, tu apprécies sans doute ces petits rassemblements entre amis, plus ou moins occasionnels, qui te permettent de lâcher ton fou et de t’éclater. Tu n’es pas sans avoir remarqué, cependant, qu’après être devenu parents, les petites fêtes évoluent Lire la suite…

5 solutions pour limiter ta crissitude maternelle

Être la mère attentionnée, l’épouse dévouée et la travailleuse acharnée comporte son lot de complications. Y’a des journées où c’est mieux que d’autres. Des journées où ça va mal, mais vraiment mal. Voici une liste de moments où tu as dépassé les limites et où tu aurais dû caller off pour préserver ta santé mentale. #1  La Lire la suite…

À toi, la mère qui aime l’automne

Toi, la fille qui aime l’automne, on te malmène souvent parce que ta saison préférée, c’est celle qui arrive juste après l’été pis l’été, quand tu vis au Québec, c’est pas long, c’est attendu de pied ferme depuis au moins le mois de mars qui le précède; ça fait que c’est plus qu’apprécié et la Lire la suite…

J’ai l’humeur bipolaire depuis que je suis mère

Mes chers enfants, Depuis que vous faites partie de ma vie, je passe par des montagnes russes d’émotions. Pis moi qui suis pas trop trop du type manège-de-haute-voltige, ben disons que j’ai le haut-le-cœur facile depuis que j’ai mis bas. Ne vous y méprenez pas, mes bébés, maman vous aime plus que tout au  monde. Lire la suite…