Sauve donc des vies : fais vacciner tes kids

T’sais, je sais que tu es super contente de vivre dans le plus beau pays au monde, dont les avancées technologiques permettent aujourd’hui de remplacer la jambe manquante d’une personne par un implant robotisé. Ce fabuleux pays égalitaire dans lequel tu t’émancipes te garantit aussi ta liberté individuelle, tes droits fondamentaux et un accès facile Lire la suite…

Le jour où j’ai accepté d’être faible

J’ai toujours cru que les gens qui réussissaient le mieux étaient ceux qui ne pliaient jamais le genou. Ceux qui, devant les épreuves et les tempêtes, restaient debout sur le pont, s’accrochant au gouvernail de leur navire pour s’assurer qu’il maintienne le cap coûte que coûte. Puis j’ai flanché et je suis tombée à genoux Lire la suite…

J’ai peur de vous perdre, mes enfants

Mes enfants, Vous dormez encore, chacun dans vos petits lits, je vous regarde tour à tour en me répétant invariablement que rien ne vous arrivera jamais comme pour m’en convaincre. Un mensonge évident que je tente de propager dans tout mon être. Ce soir j’ai pleuré parce que l’enfant d’un autre est mort. Les enfants Lire la suite…

Cet amour-là

Mon garçon, J’ai toujours considéré que j’étais une personne très intense dans mes émotions. Quand j’aime, c’est passionnément. Quand je déteste, c’est tout aussi passionnément. Je vis avec mes tripes. J’ai une famille et une belle-famille que j’aime de tout mon coeur. Je n’ai pas des tonnes d’amis, mais ceux que j’ai sont précieux et Lire la suite…

Je t’ai blessé, mon bébé

J’ai toujours les yeux rivés sur toi. Tu colores mon champ de vision et acceptes tous mes clins d’œil. Tu attendris mon regard à grands coups de sourires. Tu incarnes l’innocence, la pureté. Tes petits doigts dodus prennent ma main pour ne plus jamais la lâcher. Tu es vulnérable, à découvert. Mais je suis là, Lire la suite…

Mon petit gars, tu ne peux plus te cacher en-dessous de ma jupe

Je sais, beaucoup de gens me le disent, je crois que je t’ai gardé trop longtemps dans ta bulle, trop longtemps dans mes bras, trop longtemps dans le porte-bébé, trop longtemps dans mon lit. Mais jamais trop longtemps dans mon cœur. Je sais, ils me le disent aussi, que j’aurais dû te laisser pleurer, savoir Lire la suite…

À toi, la nouvelle marraine

Il y a quelque temps, nous t’avons demandé d’être marraine. Les yeux mouillés, tu as accepté sans hésiter. Peut-être qu’on aurait dû te prévenir de certaines choses… #1  Tu seras dans sa vie pour toujours Peu importe ce que la vie nous réserve, peu importe si tu finis tes vieux jours avec mon frère ou Lire la suite…

Il n’y a pas si longtemps il me semble

Il n’y a pas si longtemps il me semble, tu étais encore tout petit. Tu t’endormais dans mes bras en enroulant une mèche de mes cheveux dans tes petites mains. Tu pleurais pour ne pas aller faire dodo. Tu tendais les bras vers moi pour que je te soulève et que je te prenne dans Lire la suite…

À toi, ma petite maman fragile

J’ai eu la plus merveilleuse des enfances, maman. Celle qui laisse à jamais des souvenirs doux et impérissables quand on devient grand.  Quand je ferme les yeux, je revois les étés au bord de la piscine, les automnes à jouer dans les feuilles et les hivers à patiner au parc du quartier. Je te vois Lire la suite…

Bye bye maison

Dans quelques jours, je te dirai adieu. Je reviendrai te voir de temps en temps, mais tu ne feras plus partie intégrante de ma vie. Je ne pourrai plus dormir avec toi, siroter mon café le matin et vivre à tes côtés. Les souvenirs que j’ai vécus auprès de toi seront toujours là, ancrés bien Lire la suite…

Mes fils, vous n’irez pas à la guerre

La vie m’a été clémente, vous êtes en santé, intelligents, bien élevés. La vie vous a été douce, vous n’avez jamais connu l’abondance, mais vous n’avez jamais manqué de rien et toujours mangé à votre faim. J’ai passé les treize dernières années, malgré les obstacles et les épreuves, à me dire que la plus belle chose Lire la suite…

À toi, l’enfant qu’on a forcé à devenir grand

Du plus loin que tu te souviennes, tu ne te rappelles que de violence, jurons et querelles.  Pourtant, il y avait de l’amour quand même dans ton petit cœur d’enfant pour ces personnes qui se chicanaient sans cesse. Le jour où tes parents ont décidé de se séparer, ce fut comme une libération pour toi, Lire la suite…

Toi, mon homme qui ne s’inquiète jamais

C’est bien connu, un homme, c’est fort. Ça ne s’inquiète pas pour des riens comme une maman avec énormément un petit peu trop d’hormones. Toi, mon homme, le père de mes enfants, tu ne t’inquiètes jamais. Et ça m’énerve. Lors de ma première grossesse, j’avais peur à en mourir. Peur que quelque chose cloche avec Lire la suite…

La revanche de papa : je voudrais que tu arrêtes de grandir

J’ai plein de choses à t’apprendre, à te montrer. J’essaie depuis peu de te faire comprendre le temps, les jours, les heures. Drôle est que l’ironie m’est palpable, moi qui essaie d’arrêter, de figer le temps. Je voudrais que tu arrêtes de grandir, que tu restes le petit humain pur que j’aime tant. Je sais Lire la suite…

Bébé d’amour, j’ai peur de t’user

Tu as six mois, bientôt sept, ça fait d’toi un modèle bien récent. Tes yeux bleus sont encore si neufs qu’ils sont toujours en pourparlers avec le vert. Ils demandent d’ailleurs encore quelques semaines avant de rendre leur décision finale. Ces mêmes yeux si nouveaux font que tu m’regardes comme si j’étais la huitième merveille du Lire la suite…

Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne

Aujourd’hui, pour la première fois depuis que je suis ta maman, ta petite main a refusé de tenir la mienne.  Pas par caprice, simplement parce que tu n’en as plus besoin.  Ça m’a prise par surprise, j’ai failli insister.  Et j’ai pris conscience que tu n’es plus aussi petit.  Une vague de nostalgie m’a saisie Lire la suite…

J’accourrai toujours vers vous

Mes enfants d’amour, je veux que vous sachiez que je serai toujours là pour vous, inconditionnellement, peu importe l’heure, peu importe l’endroit, pour peu importe la raison.  Je me fendrai toujours en quatre pour m’assurer de votre bonheur peu importe les conditions dans lesquelles nous évoluerons, peu importe les tragédies qui nous frapperont, peu importe Lire la suite…

Papa, toi aussi t’as le droit

Hey papa!  Oui oui toi, le papa moderne qui aime ses enfants plus que tout au monde et qui donnerait sa vie pour eux. Celui qui s’est levé la nuit pour changer les couches quand maman était à bout de force de son allaitement.  Celui qui a donné le biberon sur le shift de nuit Lire la suite…

Si seulement

Mon cher enfant, Maman a des regrets, parfois. Mon plus grand regret, c’est de ne jamais me sentir à la hauteur. Parfois, j’aimerais avoir des superpouvoirs. Tu sais, cette force que tu admires chez les héros que tu regardes à la télé, dans tes bandes dessinées ou que tu fais virevolter partout dans la maison. Lire la suite…