Lettre à ma Diva Cup

Chère Diva Cup, Nous nous sommes rencontrées il y a déjà une dizaine d’années. C’était une amie un peu trop grano qui m’avait parlé de toi. Quand je t’ai vue, j’avoue que je ne t’ai pas trouvée très jolie, tu étais brune et tu ne portais pas le nom que l’on te donne aujourd’hui. Je Lire la suite…

Je t’ai blessé, mon bébé

J’ai toujours les yeux rivés sur toi. Tu colores mon champ de vision et acceptes tous mes clins d’œil. Tu attendris mon regard à grands coups de sourires. Tu incarnes l’innocence, la pureté. Tes petits doigts dodus prennent ma main pour ne plus jamais la lâcher. Tu es vulnérable, à découvert. Mais je suis là, Lire la suite…

Bébé d’amour, j’ai peur de t’user

Tu as six mois, bientôt sept, ça fait d’toi un modèle bien récent. Tes yeux bleus sont encore si neufs qu’ils sont toujours en pourparlers avec le vert. Ils demandent d’ailleurs encore quelques semaines avant de rendre leur décision finale. Ces mêmes yeux si nouveaux font que tu m’regardes comme si j’étais la huitième merveille du Lire la suite…

Si seulement

Mon cher enfant, Maman a des regrets, parfois. Mon plus grand regret, c’est de ne jamais me sentir à la hauteur. Parfois, j’aimerais avoir des superpouvoirs. Tu sais, cette force que tu admires chez les héros que tu regardes à la télé, dans tes bandes dessinées ou que tu fais virevolter partout dans la maison. Lire la suite…

Je suis une maman lionne

Gare à toi, petit morveux qui a piqué le ballon de mon fils au parc. Je t’ai vu, et mon regard haineux ne s’adresse qu’à ta misérable personne. Rends immédiatement à la chair de ma chair ce qui lui appartient ou tes oreilles vont chauffer. Gare à toi, sale peste qui vient de donner un Lire la suite…

T’es arrivé trop tôt, mon bébé prématuré

J’te jure, j’ai pas fait exprès. J’ai pas fait exprès de te mettre au monde un peu trop tôt. J’ai vraiment fait attention. J’sais pas trop où j’ai échoué, mais je m’en excuse sincèrement. J’ai pas réussi à te rendre à trente-sept semaines. Mon amour, tu es ce qu’on appelle un prématuré, pas un grand Lire la suite…

Ma fille, je t’aime et j’ai peur

Mon bébé, je te regarde dans ton lit, entourée de tes doudous douces comme tes petites joues et tu as l’air si bien dans ton pays des rêves. Tu ajoutes un goût de miel à mes journées amères. Ma fille, je voudrais te protéger de la réalité qui n’est pas aussi rose et remplie d’arcs-en-ciel que Lire la suite…

J’aimerais mieux que tu n’aies pas d’enfant

L’autre soir, j’ai fait quelques choses que je fais rarement; j’ai regardé les infos à la télé. Ce que j’y ai vu m’a d’abord surprise pour ensuite me choquer et me toucher profondément. J’ai répété l’exercice le lendemain et le surlendemain. J’ai même commencé à suivre les infos via mon téléphone lors de ma journée Lire la suite…

Si j’étais un ange

Si j’étais un ange, avec de belles grandes ailes, jamais tu ne connaîtrais la tristesse, la peine ou la peur. Je te protégerais, à chaque seconde de ton existence, contre vents et marées, afin de préserver ton innocence. Si j’étais un ange, tu ne connaîtrais jamais le mal, je ne t’entourerais que du bien, que Lire la suite…

J’ai crié à l’aide mais c’est la DPJ qui m’a répondu

Ton enfant, tu l’as désiré tellement fort depuis le début de ta relation avec ton amoureux. Tu as attendu d’avoir une maison et un salaire stable et décent pour lui procurer le meilleur environnement pour son développement. Tu as lu plus de six ouvrages de pédiatres sur le développement de l’enfant. Internet t’as volé une bonne Lire la suite…

Mon secret

J’ai un gros secret à te confesser. Un secret que personne ne connaît. Et personne autour de nous ne s’en rend compte ou ne le sait. Tu ne t’en rends pas compte, mais depuis ta naissance, je tente tant bien que mal de te protéger. Discrètement, je guette chacune des personnes qui croisent ta vie. Lire la suite…

La sécurité d’un papa : le retour des stéréotypes

La nuit dernière, t’étais pas là. Quand t’es parti peu après le souper pour ton nouveau travail, les enfants ne comprenaient pas. Je croyais que je comprenais, moi. Mais quand est venu le temps de me mettre au lit, toute seule, j’ai tenté de combler le vide que ton absence m’apportait. En vain. Je me Lire la suite…

Je ne peux plus te protéger

Mon beau grand garçon, Aujourd’hui, j’ai peur. Parce que je sens que je ne peux plus te protéger de la laideur du monde. Et j’ai envie de crier. J’ai envie de crier pour faire fuir le mal qui m’étrangle le cœur et faire taire la violence qui sillonne notre monde comme le venin d’un serpent Lire la suite…