Donne-toi le droit à l’erreur

Chaque matin, tu te demandes comment tu vas faire. Comment tu peux faire. Comment tu vas réussir. Chaque matin depuis que tu es devenue maman, tu te demandes comment tu vas t’y prendre. Pour ne pas échouer. Pour réussir. À élever ta marmaille avec brio comme tes parents l’ont fait avant toi. À t’accrocher contre Lire la suite…

Je le sais, mon chum, que tu ne veux pas juste te vider MAIS…

En réponse à l’article « Non chérie, je ne veux pas juste me vider » paru le 12 janvier 2018. Je te trouve beau. Je t’aime comme la première semaine. Tu me donnes encore des papillons dans le ventre quand tu rentres le soir et quand je suis près de toi, je me sens complète. Mais j’ai quand même Lire la suite…

Arrête d’essayer de maigrir et commence à prendre soin de toi

Depuis le premier janvier, tout comme toi, j’en ai vu des résolutions de perte de poids défiler sur le fil de mes réseaux sociaux. Des « je veux perdre trente livres pour mon voyage dans le sud en février », à des inscriptions en masse dans les gyms pour brûler les livres prises durant le temps des Lire la suite…

Le culte de l’allaitement ou comment faire sentir une nouvelle maman coupable

T’allaites-tu? Une des questions du classique top trois des nouvelles mamans juste après « As-tu eu un accouchement difficile? » et juste avant le « Y’ fait-tu ses nuits? ». Si t’as décidé d’allaiter, tu as probablement évité de te faire brûler vive lors des cours prénataux; c’est à croire que les mamans qui donnent le biberon sont des envoyées Lire la suite…

Ta maternité déçue

À toi pour qui la maternité n’a rien de doux, je veux t’envoyer de l’amour aujourd’hui. Depuis que tu es devenue maman, je sais que tu trouves ton quotidien amer. Je sais que chaque journée qui s’achève soulève en toi des questionnements sans réponses et que tout cela te pèse.   À toi qui ne peux Lire la suite…

Je m’excuse d’avoir craqué, mon fils

Fiston, Tu sais, je t’aime plus que tout au monde. Tu es la plus belle chose qui m’est arrivée dans ma vie et je ferais tout pour toi. Mais ce matin, j’ai crié après toi, encore. Et, pour cela, je m’excuse mon fils. J’essaie de garder le contrôle, de faire tout comme il se doit. Lire la suite…

Pourquoi tu tiens tant à faire baptiser tes enfants ?

ATTENTION : ce texte reflète l’opinion de son auteure et non l’opinion de la plateforme de La Parfaite Maman Cinglante dont le but n’est pas de prendre position mais d’offrir une tribune à toutes les mamans souhaitant faire part de leur vision de la maternité ainsi que de leur expérience personnelle. Par ailleurs, si vous Lire la suite…

Ta maternité et ton anxiété de performance

La minute où tu as vu apparaître les deux lignes sur le test de grossesse, tu as commencé à vouloir performer en tant que maman. Ça a commencé par l’achat d’innombrables articles de bébé, certains utiles, d’autres pas. Dans ta tête, plus c’était cher, de meilleure qualité c’était. Pourquoi y a-t-il des sièges d’auto à Lire la suite…

Calme-toi le gros nerf, la mère

Une mère, en général, ça vient sur le modèle stressé. Le modèle de base, quoi. Bon. Peut-être que toi tu viens sur le modèle zen, modèle très rare et la plupart du temps apparenté à la race masculine. Ça se peut. Mais laisse-moi en douter un peu quand même. Une mère, ça se stresse la Lire la suite…

Des fois, je trouve ça lourd d’être mère monoparentale

Des fois, je trouve ça lourd, très lourd même. Je trouve ça lourd d’être monoparentale, de devoir tout organiser, tout gérer, tout planifier. Je trouve ça lourd d’être la responsable de trois petites vies pleine de vie, d’être celle sur qui on se fie, tous les jours. Je trouve ça lourd que votre papa vienne Lire la suite…

Tu as le droit de mettre un genou à terre, mon amour

C’est vrai que tu es mon pilier. Que tu es celui de toute notre famille. Que c’est toi qui nous protèges, qui nous rassures, qui t’assures qu’on ne manque de rien. Même si je mets la main à la pâte, même si les années où les hommes partaient aux champs et les femmes entretenaient la Lire la suite…

Ta culpabilité maternelle

On va se le dire, à partir du moment où tu deviens maman, le sentiment de culpabilité s’incruste dans ta vie. Dès le moment où les deux barres roses s’affichent sur ton Première réponse, ça commence. Pis quand t’expulses enfin ta progéniture au bout de  neuf mois, t’es pognée avec ce sentiment-là pour le reste Lire la suite…

Je suis ce genre de mère que vous détestez

J’ai trois enfants qui ont été les résultats de trois grossesses beaucoup trop faciles durant lesquelles j’ai continué d’être active et de m’entraîner jusqu’à la dernière journée. Je n’ai eu aucun inconfort, je n’ai pas pris beaucoup de poids, je n’ai aucune vergeture. Le temps total de mes trois accouchements réunis est d’à peine six Lire la suite…

Et je me suis demandé si j’étais une mauvaise mère

Je me demande si je suis une mauvaise mère. Toujours plus qu’hier, plus que jamais aujourd’hui. Comme si j’étais toujours en retard d’un temps. Comme si j’étais bien une maman sans faire partie du clan. Ça a commencé après mon premier accouchement quand le lien d’attachement a pris quelques semaines à se manifester. Puis  quelques jours Lire la suite…

Ta maman qui joue au papa

Depuis le moment où tu es passé d’un paquet de cellules sans nom à un petit bébé en formation, elle t’a aimé. Avant même qu’elle n’ait su qui tu serais ou comment tu t’appellerais, elle avait l’impression de te connaître. Depuis l’instant où ton petit corps a touché cette terre, elle a choisi consciemment de Lire la suite…

Ton stress maternel

Tu sais, ce sentiment plutôt désagréable qui t’envahit souvent, peu importe le moment de la journée ou de la nuit, créant un conflit d’intérêt direct avec tes ambitions de zénitude, provoquant plus souvent qu’autrement de la crissitude ? Ça te dit quelque chose ? Oui, c’est ça. Ton stress. Ta pression, ton stress maternel, ton Lire la suite…

Un homme aussi

On parle souvent des nouvelles mamans ou même des super mamans, t’sais, celles qui s’oublient après la naissance de leurs enfants. La femme et l’amoureuse qu’elles étaient ne sont que des souvenirs. T’sais, celles qui rentrent à l’Aubainerie s’acheter un beau chandail pour leur sortie du samedi soir et qui repartent avec douze morceaux de linge Lire la suite…