Tu m’as trompée et je te pardonne

Je n’oublierai jamais le jour où tu as sauté du train de notre vie. Tu en avais trouvé une autre pour lui confier tes peurs, tes joies, tes incertitudes. Une avec qui tout semblait plus léger qu’avec moi. C’est avec elle que tu es parti un beau matin, me laissant le coeur en un million de Lire la suite…

Sois forte

Mon amie, ma sœur, ma complice, Je sais que ça ne va pas depuis quelque temps.  Je le vois à la nuance bleutée ombrageant ton regard jadis enjoué.  Je le vois aux larmes séchées sur ta joue que tu tentes en vain de me cacher.  Je sais que ce n’est pas facile, que tu ressens Lire la suite…

Lettre à une nouvelle maman séparée

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, c’est comme ça que tu la voyais ta vie à toi. Avec ton Prince – pas toujours charmant disons-le – et ta marmaille. Malheureusement, le destin en a décidé autrement. Un beau jour,  tu fais face à une dure réalité,  celle de te retrouver seule. Et il y a Lire la suite…

La séparation de ta chum : 7 phrases à éviter

Je suis ta chum, ta voisine, ta cousine, ta collègue de travail, je t’ai confié que je venais de me séparer.  Attention à ce que tu me dis, choisis tes mots.  Tu ne sais pas à quel point ils ont le pouvoir de détruire le peu qu’il me reste. Voici donc sept phrases à éviter. Lire la suite…

Dis-moi comment c’est là-haut

Dis-moi que tu es bien là-haut, que la souffrance n’existe plus, que la tienne a enfin cessé. Dis-moi que la frontière est mince entre ton monde et le mien, pour que je puisse aller te rejoindre le moment venu. Dis-moi que là-bas, parmi les étoiles, il y a quelque chose de grand, quelque chose de Lire la suite…

Maman en peine d’amour

Mes enfants, je m’excuse si je ne suis pas toujours toute là ces derniers temps. J’ai du mal à participer à vos jeux avec enthousiasme, à écouter attentivement le récit de votre journée d’école et surtout à sourire. Je suis une maman qui manque de joie. J’aimerais ça être capable de me retenir de brailler Lire la suite…

J’ai peur pour toi, mon filleul

Je le voyais venir depuis trois ou quatre ans déjà, mais le sentir et le vivre, c’est deux. Je savais aussi que ce serait la meilleure chose pour toi et tes frères mais lorsqu’elle me l’a annoncé, sur le coup, je n’ai pas réalisé. Je n’ai pas réalisé toute la douleur que je ressentirais pour Lire la suite…

Papa joue à la guerre : quand papa part en mission

Cher papa, Aujourd’hui, j’aimerais ça pouvoir t’écrire. Pouvoir te dire avec des mots de grands ce qui me vient en tête quand je pense à toi, à ton métier de soldat. Une foule d’émotions se bousculent dans ma tête et dans mon cœur d’enfant de trois ans quand je pense à ce que tu fais Lire la suite…

Lettre à ma grande anxieuse

Ma chère fille, J’aimerais que ça soit si simple, ma belle. Parce que rien ne devrait être plus simple que d’être enfant. La joie au quotidien, l’absence de responsabilités, la beauté dans la facilité, le bonheur du jeu. De l’amour à profusion, tous ces choix déjà faits pour toi; un chemin qu’il ne te reste plus Lire la suite…

Ta crise de la quarantaine

C’est pas de ta faute. Mais t’as ben de la misère à être agréable et communicative avec les autres quand t’as de la difficulté à te comprendre toi-même. Elle est arrivée sournoisement, il y a quelques mois, avec, au début, une affirmation plus ferme, plus vindicative, quitte à froisser certaines gens, mais qui s’en souciait, ces personnes n’étaient Lire la suite…

Cet instant où tu as craqué

Toi. Oui toi, fille. Tu es forte, tu es belle et la plupart du temps tu es aussi capable de tout. Surtout dans ton rôle de mère. Tu tiens ta maisonnée à bout de bras, c’est toi la colle qui relie tout ce petit monde-là tricoté serré. C’est toi le ciment de ta famille, celle Lire la suite…

À celle qui essaie tellement de devenir maman

Quand on était au secondaire, on se faisait défoncer le tympan à propos des préservatifs et de la pilule contraceptive. Être jeune mère, c’est pas souhaitable. Ça fait que hop, une visite chez le médecin et tu t’es fait prescrire la pilule. Là, écoute, tu as dû te conditionner à la prendre re-li-gieu-se-ment. T’étais active Lire la suite…

Profite de ton enfance, mon amour

Tu sais, la vie, mon bonhomme, elle passe vite. Elle file entre tes doigts à une vitesse complètement folle. Une vitesse que tu peux difficilement t’imaginer, du haut de tes cinq pommes. Dans un battement de cils, le temps qu’un papillon prend à froisser ses ailes pour s’envoler, tu seras propulsé dans le monde des Lire la suite…

J’ai pleuré tantôt

J’ai pleuré tantôt. Après être arrivée à 17 h 45 chez moi, ma journée gaspillée dans un job qui ne me plaît pas; Après avoir mangé un pâté au saumon de l’épicerie plein de ketchup qui ne rentre pas du tout dans mon programme alimentaire de vie saine et équilibrée; Après avoir perdu patience du Lire la suite…

Pendant que tu grandis

Bon, je dis sournoise, mais au fond, nous savions tous qu’elle finirait par arriver un jour. Une évidence que l’on refoule à grandes gorgées de vin à chacun de vos anniversaires. Et moi, cette mère qui clame haut et fort que chaque nouvelle étape de vos vies est encore-plusse-merveilleuse que la précédente, que je ne Lire la suite…

Lettre à toi, mon garçon différent

Toi, mon grand de 13 ans déjà. Je t’aime. Toi, l’homme de ma vie. Je t’aime. Il y dix ans, le mot « autisme » ne faisait même pas partie de mon vocabulaire. J’ai découvert purement par hasard les symptômes sur un bout de papier que ta grand-mère m’a donné, après s’être arrêtée à un Lire la suite…

Une étoile brille pour toi

Ma fille, il y a de ces histoires qui sont difficiles à raconter, qui ne sont pas nécessaires à dire pour le moment, car tu ne comprendrais pas encore. Mais viendra le temps, un jour, où je devrai t’expliquer l’inexplicable. T’expliquer qui est cet homme que tu regardes sur le frigo, dans les cadres accrochés Lire la suite…

Ce baby blues

Le baby blues serait dû à un débalancement des émotions suite à la chute d’hormones après l’accouchement. En général, il s’estompe après deux semaines de détresse psychologique plus ou moins intense selon chacune. En tout cas, moi, j’y ai goûté. Ma grossesse était planifiée, désirée et assumée même si je sniffais presque mon Diclectin en mettant Lire la suite…

À toi, qui me fais violence

Dès le début, j’ai été charmée. Par ta douceur, ton empathie, tes gestes empreints de sincérité et de calme qui ont allumé les étoiles dans mes yeux. Celles-là mêmes que je croyais éteintes à tout jamais tellement j’avais eu mal. Sortie depuis peu d’une relation qui s’en allait tout droit dans un cul-de-sac, j’avais espoir Lire la suite…

La mère de l’enfant autiste

Je connais une mère qui n’en peut plus de ne pas dormir. Son fils de onze mois se réveille encore cinq fois par nuit. C’est des moments tough, on le sait toutes. Mais je connais aussi une mère d’un adulte autiste qui ne fait pas ses nuits depuis dix-neuf ans. Depuis les dix-neuf dernières années, Lire la suite…