Quand Maman t’a quitté, Papa

J’avais huit ans . J’étais assise sur tes genoux, papa, et maman parlait. C’était flou dans mes oreilles et elle prononçait ces mots que je n’arrivais pas à comprendre, dont je n’arrivais pas à saisir la portée. Je n’assimilais rien, portée par le flot de tes sanglots, par le mouvement de tes épaules qui bougeaient Lire la suite…

À toi qui as détesté l’allaitement

Toi, t’as détesté allaiter. T’as subi ça une, deux ou trois semaines (ou mois?) pis après t’as tiré la plug. J’emploie bien ici le verbe «subir», parce que c’est vraiment ce que tu as vécu. Des fois, en jasant avec les autres mamans, tu te sens comme une extra-terrestre. Les autres, elles sont en symbiose Lire la suite…

Le jour où je t’ai renvoyé chez toi

Cette année,  tu aurais eu seize ans. Tu terminerais probablement ton secondaire cinq.  À ce moment-ci, nous en serions  peut-être à te magasiner ta tenue de bal, à gérer tes premières jobs, à se jaser de tes amours ou même… à s’obstiner sur le ménage de ta chambre. Parfois, je t’imagine garçon.  Grand, avec mes Lire la suite…

La revanche de papa : aujourd’hui, c’est ta fête, mais tu n’es plus là

Aujourd’hui, c’est ta fête. Cette journée magique qui pendant des années a illuminé ma vie tant j’avais hâte de te faire plaisir. Parce qu’en fait, ta fête, c’était aussi la mienne. Tel un enfant espiègle, je préparais cette journée des semaines à l’avance. Un événement Facebook pour inviter nos amis, un petit tour au Costco pour ramasser des saucisses, Lire la suite…

Petit bonhomme, ne te cache pas pour pleurer

Petit amour. On n’ira pas voir grand-maman ce week-end. Ni les autres d’ailleurs. On n’ira plus chez grand-maman. Sa maison, ce n’est plus sa maison, ce n’est plus chez grand-maman. Tu ne pourras plus t’asseoir sur ses genoux pour apprendre à jouer du piano. C’est fini, les discussions autour d’une tasse de chocolat chaud sur Lire la suite…

Au revoir mon chien

Tel que je te l‘avais promis, j’ai tenu ta patte jusqu’à ce que tes yeux se ferment pour la toute dernière fois, j’ai été forte pour toi, mais je n’ai pas pu empêcher mes larmes de couler, mes lèvres de trembler.  Tu as toujours été là pour nous, je te devais au moins cela, rester Lire la suite…

Excuse-moi mon bébé

Excuse-moi mon bébé, il y a des moments où tu voudras me raconter une histoire et que je ne serai pas là pour t’écouter. Excuse-moi petit ange, il y a des jours où tu te blesseras et que je ne serai pas là pour te soigner et te prendre en pitié. Excuse-moi petit trésor, il Lire la suite…

Je pense encore à toi, mon ancien élève

Notez que les prénoms ont été changés par souci de confidentialité. Je pense encore à toi, Lina. Tu n’avais que huit ans quand tu es arrivée dans ma classe en plein milieu d’année. Tu parlais à peine français, mais dans tes yeux, je pouvais lire ce que la directrice m’avait dit en apportant un pupitre Lire la suite…

À toi, la maman malheureuse

Toi, oui toi, celle qui mange son gelato Häagen-Dazs au pot avec son verre de vin le soir une fois les enfants couchés. Je sais que le plus important de ta vie est ta famille, mais rien ne va plus et je sais que tu en as marre d’être à la croisée des chemins. Toi, tu Lire la suite…

La maudite culpabilité

Prendre du temps pour soi, un luxe qu’on ne s’autorise pas assez quand on devient maman. Pendant tes études, c’était toi en premier, tu étais maître de ton horaire en dehors des cours.  Aucune obligation d’aller ou non dans un party avec tes amis ou ta famille, tu y allais juste si t’en avais envie Lire la suite…

La monoparentalité en couple

Salut petite maman monoparentale en couple, Toi, la maman qui a un conjoint un peu trop pas présent. Toi, la maman dont le papa n’accorde pas beaucoup de temps à la vie de famille. Je le sais, que t’es épuisée de toujours devoir trouver des excuses pour expliquer pourquoi papa n’est jamais présent aux événements importants, aux Lire la suite…

La revanche de papa : le jour de l’innocence perdue

« Papa, raconte-moi l’amour.» D’accord ma petite princesse. C’était un beau jour de Juin, t’sais, un de ces jours où les oiseaux gazouillent, où le soleil brille et où même le bruit de la tondeuse du voisin ne fait que glisser comme la pluie sur le parapluie de mon indifférence. En fait, c’était pas le jour Lire la suite…

Ton petit corps malade

Un enfant malade, c’est comme une petite luciole qui ne peut pas voler. Elle regarde les autres, mais elle ne peut qu’espérer car ses ailes sont brisées. Elle en rêve. Elle veut plus fort que tous ses frères et sœurs, mais le vent l’a fait trébucher. Elle s’élance sous la brise et son petit corps Lire la suite…

Lettre à mon père qui ne connaîtra pas mon bébé

Papa, J’en suis à trente-sept semaines de grossesse. C’est mon premier bébé. Et tu ne le rencontreras pas. Comme tu n’as jamais eu la chance non plus de rencontrer l’homme qui partage ma vie depuis plus de sept ans. Celui que j’aime et que j’ai marié. Celui avec qui j’ai choisi de faire ce bébé. Lire la suite…

La revanche de papa : moi, le papa payeur de pension

Les temps sont gris ici et j’ai besoin d’aide. Je suis ce bon père. Aimant, vaillant, le coeur sur la main. Celui qui s’oublie et qui est premier répondant aux besoins de son entourage. Je suis un homme de peu de mots car ce sont mes mains et mon coeur qui parlent pour moi. Je Lire la suite…

Mes « cyberpeurs » : l’intimidation

Il y a longtemps, bien bien longtemps, j’étais une jeune fille timide qui fréquentait un collège privé pour y faire mes années de secondaire en ayant un meilleur encadrement et un milieu de vie plus sain que dans les écoles publiques de ma région. C’était les principales raisons pour lesquelles mes parents avaient fait le Lire la suite…

À toi, ma moitié

À toi, ma moitié, Ça fait des heures que je cherche quoi t’écrire. À chercher comment je vais te le dire. Parce que je pense tout de même qu’après toutes ces années d’amitié, tu mérites quand même de comprendre ma décision. Je te remercie pour toutes ces fois où tu as su être présente lorsque Lire la suite…

Dans mon coeur, je serai toujours infertile

Sur papier, je suis infertile. Incapable de tomber enceinte autrement que par un cocktail d’hormones et par un acharnement qui m’ont presque rendue folle durant cinq longues années. Après avoir accueilli trois princesses, on pourrait croire que j’ai passé à autre chose. Que j’ai oublié ce que j’ai vécu pour donner la  vie. Mais si Lire la suite…

Le premier amour de ta p’tite

Quand ta fille d’âge préscolaire te parle de son amoureux pour la première fois, tu te dis que c’est pas mal cute. Sauf que tout ça peut devenir moins cute quand son amoureux devient un séducteur émérite dans son « local » à la garderie. À chaque retour de la garderie, tu te fais raconter comment « Gabriel » était Lire la suite…

C’est pas fini, fille

Ça y est. Vous avez mis la hache dans votre famille. Que ce soit volontaire ou involontaire, le résultat est le même aujourd’hui. Le silence te pèse. Les regrets comme les remords t’envahissent. Parce que pour toi, tout est fini.  Parce qu’il n’y a plus rien de bon devant maintenant que la tempête a rasé Lire la suite…