Mes « cyberpeurs » : l’intimidation

Il y a longtemps, bien bien longtemps, j’étais une jeune fille timide qui fréquentait un collège privé pour y faire mes années de secondaire en ayant un meilleur encadrement et un milieu de vie plus sain que dans les écoles publiques de ma région. C’était les principales raisons pour lesquelles mes parents avaient fait le Lire la suite…

À toi, ma moitié

À toi, ma moitié, Ça fait des heures que je cherche quoi t’écrire. À chercher comment je vais te le dire. Parce que je pense tout de même qu’après toutes ces années d’amitié, tu mérites quand même de comprendre ma décision. Je te remercie pour toutes ces fois où tu as su être présente lorsque Lire la suite…

Dans mon coeur, je serai toujours infertile

Sur papier, je suis infertile. Incapable de tomber enceinte autrement que par un cocktail d’hormones et par un acharnement qui m’ont presque rendue folle durant cinq longues années. Après avoir accueilli trois princesses, on pourrait croire que j’ai passé à autre chose. Que j’ai oublié ce que j’ai vécu pour donner la  vie. Mais si Lire la suite…

Le premier amour de ta p’tite

Quand ta fille d’âge préscolaire te parle de son amoureux pour la première fois, tu te dis que c’est pas mal cute. Sauf que tout ça peut devenir moins cute quand son amoureux devient un séducteur émérite dans son « local » à la garderie. À chaque retour de la garderie, tu te fais raconter comment « Gabriel » était Lire la suite…

C’est pas fini, fille

Ça y est. Vous avez mis la hache dans votre famille. Que ce soit volontaire ou involontaire, le résultat est le même aujourd’hui. Le silence te pèse. Les regrets comme les remords t’envahissent. Parce que pour toi, tout est fini.  Parce qu’il n’y a plus rien de bon devant maintenant que la tempête a rasé Lire la suite…

Maman a de la peine

Mon grand, j’ai quelque chose à te dire.  Je m’excuse de ne pas avoir été à la hauteur aujourd’hui. Je sais que tu l’as remarqué. Tes demandes incessantes et ton énervement grandissant en témoignaient. Je n’étais pas assez présente et disponible pour toi et tu cherchais par tous les moyens à obtenir l’attention dont tu Lire la suite…

Ma séparation

Je me suis levée ce matin-là, tout semblait avoir changé, les murs ne résonnaient plus du son de ta voix, les draps ne portaient plus l’odeur de ton parfum, les photos dans les cadres ne reflétaient plus cette famille heureuse et épanouie que nous avions bâtie ensemble, j’étais seule. J’étais seule, sans toi, car j’avais Lire la suite…

Je vis mal ton absence, mon bébé

Je l’avoue, je vis mal avec ton absence. Je m’étais faite à l’idée que tu étais ma raison de vivre, ma raison de sourire. Je m’étais faite à l’idée que tu étais la variable manquante à l’équation du bonheur, du sens à la vie. Après une dure journée au travail, je comptais sur ta présence Lire la suite…

Perdre son parent

En réaction à : http://www.tvanouvelles.ca/2017/04/17/un-homme-perd-la-vie-dans-une-collision-frontale On dit toujours qu’un parent ne devrait pas survivre à son enfant.  Mais quand le parent, dans la logique des choses, meurt avant son enfant,  où est la limite de la normalité? Quand est-ce que la douleur sera moins grande? Quand on a vingt ans, quarante ans, soixante ans? Je crois qu’on Lire la suite…

Comment trouver les mots pour te dire : « Je te flush, mon chum »

J’en suis arrivée à ça :  c’est fini. Pas que je l’aie souhaité, mais nous y sommes. Un genre de point de non-retour, t’sais. C’est bien beau dire que nous n’avons pas d’enfants ensemble, c’est quand même un bateau pas mal chargé sur lequel nous voguons allègrement depuis quelques années déjà. J’ai peut-être été un peu Lire la suite…

Le plus fort, c’est mon père

Quand je suis à tes côtés, j’ai l’impression de n’être encore qu’une petite fille. Et dans mes yeux de petite fille, mon père il est beau, il est grand, il est fort. Quand mon regard croise ton visage auquel s’ajoute année après année quelques petits sillons, il voit le chemin que tu as parcouru, contre vents Lire la suite…

Mon petit bébé envolé

Me pardonneras-tu de t’avoir soumis à autant de stress et d’anxiété? Me pardonneras-tu d’avoir douté que ton ajout dans la famille serait chose facile? Me pardonneras-tu d’avoir pensé dès le début que je ne saurais pas te garder? Me pardonneras-tu d’avoir eu de mauvais pressentiments dès le départ? Me pardonneras-tu de t’avoir bombardé de pensées Lire la suite…

La moitié d’une vie

Seize ans, c’est plus de la moitié de ma vie. Le plus grand rêve de toute ma vie, c’était d’avoir une famille, une grande famille. Déjà ado, je voyais mes enfants de façon très claire dans ma tête. Alors que mes amies pensaient à mille autres affaires que d’avoir des petits qui courent autour d’elles, j’imaginais Lire la suite…

Ton corps, mon fils

Mon fils, tu me m’appartiens pas. Je le sais. Mon fils, tu seras maître de ta vie. Je le sais aussi. Aujourd’hui, mes pensées se tournent vers ton désir d’indépendance et me confrontent à mon éventuel détachement. Tu me réserves des moments, souvent le soir, où je me colle à toi. Du haut de tes Lire la suite…

J’ai quitté le père de ma fille

Il y a un an, j’avais l’impression de refiler ma vie à quelqu’un d’autre. Je débâtissais moi-même mon p’tit bonhomme de chemin en plusieurs constellations, en petits morceaux de vie épars. J’avais l’impression d’être au nord et au sud en même temps. Ma tête rencontrait la peur, le changement et mon cœur des bourdonnements. Un Lire la suite…

Deuil périnatal

On était plusieurs enceintes en même temps, on a toutes mené notre grossesse à terme. On a vécu neuf mois dans l’attente de donner la vie, mais toi, quand tu es arrivée à l’hôpital, avide de rencontrer ton bébé, la chair de ta chair, le petit être le plus précieux à tes yeux, la vie Lire la suite…

Moi, la maman qui voit son fils 6 jours par mois

Moi, la maman oh combien indigne aux yeux de tous. Celle qui abandonne son fils, celle qui clairement passe ses semaines à avoir du fun et à sortir dans les bars avec ses amis. Celle qui se couche dans le calme tous les soirs et qui n’a pas à se lever la nuit pour donner de l’eau, Lire la suite…

La maternité gonflable

Toutes les mamans de ce bas-monde se sont caressé le ventre alors que le fruit de leurs entrailles y régnait toujours en rêvant d’une maternité toute de blanche vêtue. Dans le style impeccable. Une maternité parfaite. Sans vomi. Ni cacas mous. Ni pleurs pendant trois heures d’affilée. Ni attente pendant cinq heures à l’urgence. Une Lire la suite…

Ces marques qu’il ne t’a pas laissées

Tu as honte de le dire, même de le penser.  Mais tu te dis que ce serait plus facile s’il osait commettre l’impensable.  Ne serait-ce qu’une toute petite fois.  Je sais à quel point, par moment, tu espères que la violence contenue dans ses mots se transforme en gestes.  Mais il ne se rendra pas Lire la suite…