Tu n’es pas différent des autres, mon bonhomme

Mon bonhomme, Depuis que le diagnostic est tombé, depuis que c’est écrit noir sur blanc que tu as un handicap et que ce n’est plus juste des suppositions et des « peut-être que c’est ça », je ne vois plus ta vie de la même façon. Et par le fait même, la mienne n’est plus Lire la suite…

Ton entrée au secondaire et mes conseils de maman

Neuf mois après avoir transformé mon corps en montgolfière, tu as décidé de te montrer le bout du nez. Vingt pouces, huit livres, un petit garçon tout mignon. Je me rappelle encore de ta légèreté d’être humain miniature dans mes bras. Je me rappelle encore des pleurs aigus qui sortaient de toi,  petit être si fragile. Puis, Lire la suite…