À toi, la maman d’un bébé hospitalisé à l’unité néonatale

Je suis solidaire avec tous les parents qui sont dans la même situation que nous et je souhaite souligner l’immense professionnalisme des médecins et infirmières qui s’occupent de nos bébés comme si c’étaient les leurs. Vous faites partie de l’histoire familiale de beaucoup de gens et je vous fait une place dans la mienne avec Lire la suite…

Les 12 plus grands avantages d’être parent

On a beau s’en plaindre autant qu’on veut, la parentalité vient avec une barge d’avantages indéniables. Question de te remonter le moral quand ça fait trois nuits d’affilée que tu dors pas pour cause d’épidémie de gastro, en voici les douze plus grands. #1  Tu peux voir le soleil se lever tous les matins On Lire la suite…

Pendant ce temps-là, ton chum entrepreneur est où ?

Chaque matin, il te réveille en partant de la maison aux aurores. Tu te lèves, prépares le déjeuner et les lunchs, lèves les enfants, affrontes leur air bougonneux du matin, sors et nourris le chien, tentant à travers tout ça de te faire une tête sur le sens du monde pour aller travailler. Tu réussis, Lire la suite…

Le chapitre le plus difficile de la maternité

Ce billet est une adaptation libre de l’article The Hardest part of parenting isn’t what I expected de Steph Mignon parut sur le blogue Scary Mommy.  Mon fils, Lorsque tu es né et que tu t’es mis à multiplier les nuits d’insomnie et les siestes trop courtes, j’ai bien cru que j’allais y laisser ma peau. Mais Lire la suite…

Je suis une maman dépassée par le TDAH de son enfant

Chaque matin, je me lève pour faire face à son TDAH avec provocation et je n’en peux plus. Parce que dans mon rôle de mère, je n’ai plus le dessus. Parce que depuis que le diagnostic est tombé, je me sens dépassée. J’ai lu toutes les petites lignes du rapport. Je sais qu’elle teste les Lire la suite…

Ton enfant velcro

Enfant velcro moyen :  petit être complètement dépourvu de toute forme d’indépendance et qui a largement dépassé l’âge acceptable où il est normal de voir l’enfant accroché à sa mère de façon quasi permanente. Toi, chez vous, t’en possèdes une petite bibitte du genre. Dans ta famille, vous l’avez affectueusement surnommé Ventouse. Ventouse est le petit Lire la suite…

Je m’excuse d’avoir craqué, mon fils

Fiston, Tu sais, je t’aime plus que tout au monde. Tu es la plus belle chose qui m’est arrivée dans ma vie et je ferais tout pour toi. Mais ce matin, j’ai crié après toi, encore. Et, pour cela, je m’excuse mon fils. J’essaie de garder le contrôle, de faire tout comme il se doit. Lire la suite…

10 vérités sur la maternité

« Ah la maternité! Quel magnifique moment que de sentir bébé qui gigote, lui voir la bouille à travers les échographies et se dire que tout le poids que nous prenons est pour son bien, pour un développement parfait. » « Ah l’accouchement! Période de temps indéterminée avant de rencontrer le petit être qui a pris neuf mois Lire la suite…

À toi, qui n’as pas aimé ton « congé » de maternité

Ma belle enfant, Tu t’étais fait de belles idées. Tu t’étais dit que tu allais profiter de cette belle « pause » du boulot pour faire de beaux projets. Passer du temps de qualité avec ton enfant nouvellement né. En profiter pour voir les membres de ta famille à l’extérieur. Faire des travaux dans la maison que Lire la suite…

Ta libido perdue

Dans ton autre vie, celle avant d’être maman, tu assumais plutôt bien ta sexualité. Presque comme un scout, tu te sentais pas mal toujours prête.  Prête à t’amuser, à savourer, à partager, à échanger. Les occasions n’étaient jamais trop nombreuses et les moments, jamais mal choisis.  T’étais curieuse, toujours prête à essayer et découvrir une nouvelle façon de savourer ce petit plaisir de la vie.  Y’a pas à dire, dans Lire la suite…

Sois douce avec toi, fille

Sois douce avec toi, fille. T’es l’experte des brassées de lavage à 21h00. T’as un répertoire d’une dizaine de voix pour raconter des histoires le soir à tes enfants et tu chasses les monstres sous les lits comme pas une. Tu passes ton heure de lunch à faire l’épicerie, parce que c’est pas mal le Lire la suite…

J’avais peur de ne pas t’aimer

Mon bébé, Le jour où je suis tombée enceinte, j’étais heureuse qu’un petit miracle se formait alors dans mon ventre. Heureuse que nous allions former une famille toi, moi et ton papa, mais un doute a germé dans mon esprit. Est-ce que j’allais t’aimer? Est-ce que c’était comme dans les films? Est-ce que c’était comme Lire la suite…

Toi, la maman, je t’admire mais ta vie me fait peur

Chère amie maman, maman collègue, maman inconnue. Je t’admire beaucoup, tu sais. Je te lis, t’écoute et te regarde aller tous les jours de mon petit monde qui doit te sembler si calme à côté du tien. Je t’observe de loin en essayant de te comprendre et je tente de me mettre à ta place. Lire la suite…

Comment la fatigue peut jeter ta famille à terre

Le sommeil est l’un des besoins le plus primaire chez l’humain. Les hommes de Cro-Magnon suivaient le soleil pour savoir quand aller se recroqueviller dans leur grotte frette et zéro confortable, mais ô combien sécurisante pour survivre à l’abri des mammouths dangereux à l’haleine puante. Parfois, bibittes à manger il n’y avait point; les humains pouvaient ne pas Lire la suite…

Aaaaah ton BABI d’amour

Si on t’avait dit qu’en accouchant de ta petite deuxième, ça allait être ainsi, tu ne l’aurais pas cru. Ton premier était tellement… tellement… calme. Ça a pris quelques semaines avant que tu découvres cet article qui parlait des BABI.  BABI : bébé aux besoins intenses. Terme non médicalement reconnu (QUOI????). Ok, pour ton bébé ça changera rien, il n’arrêtera Lire la suite…

Lettre à toi, la maman dont le père des enfants est absent

À toi, la maman dont le papa est absent, Tu as le droit de te demander si tu es la seule à trouver qu’il manque quelqu’un près de toi pour te sentir pleinement comblée. Tu as le droit de craquer parfois et de fondre en larmes seule dans ton lit, quand tu tiens ton fort vingt-quatre Lire la suite…

Ode à ma maudite fatigue

Chère fatigue, Jadis, je t’en voulais. Beaucoup. Jusqu’à tout récemment, je maudissais mes nuits entrecoupées, les cernes me colorant le visage jusqu’en dessous des bras, les bâillements qui me décrochaient la mâchoire 482 fois par jour et les maudits trous de mémoire liés au manque flagrant de sommeil accumulé depuis plusieurs années. Mais j’ai fini Lire la suite…