Toi, mon enfant pas baptisé, les oreilles pas percées

Aujourd’hui, ma fille, t’as presque trois mois. Tu es encore trop petite pour faire tes propres choix, mais un jour tu seras assez grande. Tu es sortie de mon ventre, je t’ai prêté cet espace pendant  neuf mois. Neuf mois pour te permettre de te construire toute une personne à part entière. Chaque jour, dans Lire la suite…

Ta culpabilité maternelle

On va se le dire, à partir du moment où tu deviens maman, le sentiment de culpabilité s’incruste dans ta vie. Dès le moment où les deux barres roses s’affichent sur ton Première réponse, ça commence. Pis quand t’expulses enfin ta progéniture au bout de  neuf mois, t’es pognée avec ce sentiment-là pour le reste Lire la suite…

Je te donnerais, s’il le fallait

Mon trésor, si tu savais combien je t’aime. Ton petit corps vigoureux et chaud semble être l’extension de moi-même. Quand on se serre l’un contre l’autre, partageant douceur et chaleur, nos cœurs battent à l’unisson. J’entends nos souffles qui synchronisent leur rythme. Tu es ma chair, et si on devait t’arracher à moi, ce serait Lire la suite…

Ton bébé malade en trois actes

Acte 1 : La déclaration de guerre Tu l’as vu venir dès le premier reniflement : la goutte au nez, ton enfant a pogné le rhume. Et comme dans un film de zombie, c’est vert, gluant et pas tuable. Tu vois déjà l’enfer des prochaines semaines poindre et tu le sais que tu auras besoin d’une bonne Lire la suite…

Mon envie de solitude

Je suis une maman. J’ai donc une famille. Une famille merveilleuse, que j’aime profondément. Je ne remets pas cet amour en doute. Mais cette famille, je la trouve bien souvent envahissante. Bruyante. Essoufflante. Je m’occupe de tout le monde, tout le temps. Je réponds à des demandes quasi-continuelles, je règle des crises existentielles à toute Lire la suite…

Mon fils, t’as le droit de performer

Mon chéri, D’aussi loin que je me souvienne, on m’a toujours dit que j’avais le droit d’être fière de moi. Mais qu’il ne fallait pas que je me pète les bretelles. Que j’avais le droit de célébrer mes victoires. Mais pas de narguer. Que j’avais le droit de faire de l’argent. Mais que c’était mieux Lire la suite…

Tes trois enfants et les soupers de famille

T’as préparé les couches, le linge de rechange, les pyjamas et la suce de la plus jeune. T’as dormi plus de sept heures en prévision de ce qui t’attendait, t’as pris un café corsé dès six heures du matin et tu t’es préparée mentalement toute la journée jusqu’au moment fatidique. L’événement familial. Noël, Pâques, anniversaire, Lire la suite…

Être papa, c’est pas si facile

Être papa, c’est pas si facile. Une chance que maman est là ! Mais t’sais, parfois, maman doit s’absenter… comme un bon soir de semaine. Ça fait que Papa va chercher la cinq-ans à l’école et arrête chez McDo pour faire plaisir aux papoutes, mais aussi pour se clairer du souper. Puis, il va ensuite Lire la suite…

À toi, le plus bel enfant du monde

Lorsque j’étais enceinte de toi, on me disait souvent qu’une maman trouve toujours son bébé plus beau que tous les autres. J’avoue que ça m’énervait d’entendre ça. Comme si la maternité nous rendait aveugle ou nous enlevait toute parcelle d’objectivité. Moi, je le voyais bien qu’il y avait des bébés moins beaux, des enfants au Lire la suite…

Mon enfant, je ne sais pas comment faire

Mon enfant Des fois, je ne sais pas comment faire avec toi. Je ne sais pas comment faire pour t’apprendre à vivre avec l’impulsivité, l’agressivité, l’anxiété, et surtout, cette grande tristesse qui s’accroche si sauvagement à ton cœur, à la moindre contrariété. Je ne sais pas comment faire pour que tu te sentes mieux.  Je Lire la suite…

Mon petit bébé envolé

Me pardonneras-tu de t’avoir soumis à autant de stress et d’anxiété? Me pardonneras-tu d’avoir douté que ton ajout dans la famille serait chose facile? Me pardonneras-tu d’avoir pensé dès le début que je ne saurais pas te garder? Me pardonneras-tu d’avoir eu de mauvais pressentiments dès le départ? Me pardonneras-tu de t’avoir bombardé de pensées Lire la suite…

Ces matins de m*rde

C’est le matin. L’heure du déni. Ce moment où tu es encore en position fœtale en dessous des couvertes, en train de rêver que t’as au moins deux ans de plus pour dormir. T’es au chaud, tes cernes commencent tout juste à se résorber. Puis BOOM. Ton enfant creepy arrive silencieusement de ton côté de Lire la suite…

J’ai peur d’oublier

Mes enfants, Vous grandissez et je réalise qu’il y a tellement de moments uniques, de choses, que je veux pouvoir revivre dans ma tête. Le temps qui passe a laissé la place à une peur sournoise, celle d’oublier. Tous les albums de scrapbooking et les millions de photos et de vidéos ne semblent pas calmer ma crainte, Lire la suite…

Le look pour toi, la mère : le chic-relax

Tout d’abord, prépare-toi, je vais frapper fort. Je veux que tu saches, ma chère, que prendre soin de ton look et de ton image, ça n’a absolument rien de superficiel. Il n’y a que des avantages à en tirer. Tu peux également rassurer ton chéri que ce n’est pas fait dans le but de plaire Lire la suite…

Ton corps, mon fils

Mon fils, tu me m’appartiens pas. Je le sais. Mon fils, tu seras maître de ta vie. Je le sais aussi. Aujourd’hui, mes pensées se tournent vers ton désir d’indépendance et me confrontent à mon éventuel détachement. Tu me réserves des moments, souvent le soir, où je me colle à toi. Du haut de tes Lire la suite…

Mes enfants pas de goût

Depuis la naissance de mes enfants, j’ai attendu impatiemment certains moments : leur premier sourire, leur premier ‘’Maman’’, leurs premiers pas…et le moment où je pourrais ENFIN leur faire écouter les nombreux films qui m’ont tant fait tripper, enfant. Par un dimanche après-midi pluvieux, je me dis que c’est aujourd’hui que ça se passe! Ils sont Lire la suite…

Je t’ai tué, mon chien

Ce texte sera sévèrement jugé par certaines personnes. Et ça me déçoit. Parce que ces personnes jugeront sans avoir la moindre idée de l’amour que je portais à mon chien ni de tous les sacrifices que j’ai faits pour lui au cours des dix années de sa vie. Ils n’auront pas la moindre notion de Lire la suite…

Le déficit du sommeil parental

J’adore être maman. Je n’échangerais ma place pour rien au monde… Bon ok, peut-être bien que des fois, un samedi matin bien fatiguée, je l’échangerais contre quelques heures de sommeil de plus. C’est ce que je trouve le plus difficile dans mon rôle de maman, c’est de ne plus être maître de mon sommeil. T’sais, Lire la suite…