Lettre à mon grand sensible

Cher fils, Aujourd’hui, mon bébé, j’aimerais te parler du lien qui nous unit, mais aussi de ta grande sensibilité. Parce que les deux vont de pair, parce que lorsque tu as mal, comme lorsque tu es heureux, je le ressens au plus fond de mes tripes. Le cordon n’a jamais été coupé, et le tien Lire la suite…

Les maudits lunchs

C’est le temps de faire face à la réalité, fille. Ta p’tite dernière rentre à l’école dans quelques jours et le calvaire des lunchs est sur le point de commencer. Cent-quatre-vingt lunchs de plus durant l’année scolaire pis tu le sais déjà qu’à la mi-septembre, tu vas être à boutte. Parce que non, ce n’est pas si Lire la suite…

À toi, le père qui travaille dans le Nord

T’as commencé, t’étais flo. T’as pas pris la peine de te demander si c’était vraiment ça que tu voulais, ni maintenant, ni plus tard. Tu t’es tranquillement forgé une vie là-bas. Pis t’as continué à vivre ta vie ici. Deux mondes complètement différents. Tu sais pas si tu y as vraiment pris goût, si tu Lire la suite…

Ton enfant va mourir

Toi, amie d’une amie, je ne te vois pas souffrir; je n’ai accès qu’aux échos de ta vie. Par petites bribes et à force de questions, je réussis un peu à concevoir ce qu’est ton existence de maman d’un enfant qui va mourir. Mais je ne dois qu’effleurer ta réalité, si cruelle et injuste. Je Lire la suite…

Les moments colibris

Tu l’as vu l’autre matin devant ta fenêtre. Il était tout petit, tout mignon et il agitait ses minuscules ailes. Tu connais le fonctionnement de ces petites bêtes-là : t’avais seulement vingt secondes pour profiter de la vue et crier à tes enfants de venir voir celui qui était venu vous rendre visite, un colibri bleu-vert Lire la suite…

Ton secondaire et ce que tu dois savoir, ma fille

Ma fille, La rentrée approche. Alors avant que ne vienne pour toi le temps de lancer dans les airs ta coiffe de finissante, avant que l’on soit convoqués à ta collation des grades, laisse-moi te dire ce que j’ai finalement compris.  Ça m’aura pris vingt ans, mais la semaine dernière, au retour de mon propre conventum, Lire la suite…

Les 4 endroits où tu ne devrais jamais emmener tes enfants

Je suis pas le genre de mère qui fait vivre ses enfants dans des bulles, bien au contraire, je les traîne presque partout. Je dis PRESQUE car je crois quand même qu’il y a des endroits où emmener un enfant devrait être interdit. Autant pour TON mental que celui des autres. Et oui, je fais Lire la suite…

Y’est pas propre; ouin, pis ??

Non, mais veux-tu ben me dire, ça dérange qui, si mon gars à moi, le mien là, oui oui, celui qui est sorti de mon propre vagin à moi là y’a un peu plus de deux ans, n’est pas propre ? Ça enlève-tu quelque chose à quelqu’un? Est-ce qu’il y a un environnementaliste extrémiste qui ne dort Lire la suite…

Pourquoi tu tiens tant à faire baptiser tes enfants ?

Quand t’étais petite, tu rêvais d’un mariage blanc. Tu m’en parlais et tu me décrivais la robe que t’allais porter, pleine de froufrous. Tu imaginais ta tête avec un diadème scintillant et un voile qui traînerait deux, trois pieds derrière toi. Tu rêvais que t’allais rejoindre ton amoureux qui t’attendait au pied de l’autel, dans Lire la suite…

Je promets de prendre soin de votre enfant

Dans quelques semaines, j’aurai l’occasion d’accueillir dans ma classe votre enfant. Dans quelques semaines, nous aurons à travailler de pair ensemble pour le  faire avancer.   Il est possible, et tout à fait logique, que vous soyez présentement rongé d’inquiétude face à l’idée de me le laisser. Il est également normal que vous doutiez de moi, de nous. Saurons-nous le comprendre, l’aider… l’aimer ?    À vous, chers parents qui Lire la suite…

Non, mon fils, ta soeur ne jouera pas aux Barbies avec toi

Lorsque nous avons annoncé la venue d’un nouveau bébé, tu étais trop petit pour comprendre. Tu as vu le ventre de maman grossir sans vraiment savoir pourquoi. Tu as appris que tu aurais une petite soeur sans trop t’en inquiéter. Tu avais un peu vieilli quand elle est arrivée. Tu voyais en elle une amie Lire la suite…

Toi, la méchante belle-mère de la petite fille que j’ai été

Je vais toujours me souvenir. Papa ne nous avait pas prévenues moi et ma soeur.  Il t’a présentée comme sa blonde sans délicatesse, sans préparation. C’était ça et c’était tout. Votre différence d’âge n’était pas seulement interrogative aux yeux des gens, elle était flagrante. Mais il avait raison, ce n’était pas des affaires de personne. Notre relation a Lire la suite…

Mon bébé, maman retourne à l’école

Mon bébé, Maman ne viendra plus te chercher à la garderie à trois heures trente de l’après-midi comme j’avais l’habitude de le faire dans la dernière année. J’arriverai tard, parfois même quand le soleil sera couché. Il y aura des matins où je devrai partir avant que tu ne te réveilles. Pas souhaitable, mais pas Lire la suite…

T’es belle

Quand tu danses, quand tu ris, quand tu oublies le jugement des autres et que tu bouges en t’amusant, t’es belle. T’es dans ta tête, dans ton rythme. Ton corps est en symbiose avec la musique. Tes mouvements sont fluides, adaptés à ton corps, à tes courbes. Tu grooves. Tu es magnifique, la sueur qui Lire la suite…

Ton enfant anarchiste

Depuis le début des vacances, tu subis l’humeur de marde de ton enfant. Ton gars ou ta fille  se traîne de pièce en pièce dans la maison et peut passer en quelques secondes d’un état d’euphorie à une sainte colère. Il est pendu à son bidule électronique en permanence. C’est un nouvel organe nécessaire à Lire la suite…

La joie du dating en garde partagée

Ça y est, tu te sens prête à te relancer dans le fabuleux univers des rencontres. Par prête, on entend un parent qui a géré sa séparation dans le sens du monde. Oui, oui, lis-moi bien : dans-le-sens-du-monde. Pour le bien-être de ceux que tu auras le bonheur (ou le malheur, on a toutes eu des Lire la suite…

Mon enfant, c’est en te cassant la gueule que tu vas apprendre le plus

Mon enfant, Quand tu as appris à marcher, tu as malheureusement aussi appris à tomber, mais surtout à te relever.  Entêté dans ta quête de découvrir de nouveaux horizons, tu es tombé trois-cent-cinquante-deux fois, mais tu t’es relevé trois-cent-cinquante-trois fois.  Du haut de tes trois pommes, ton cerveau venait de faire des centaines voire des milliers Lire la suite…