Maman séparée : je suis une maman phœnix

Comment j’ai fait. Comment j’ai survécu à l’hiver le plus froid de ma vie. Vous deux dans mes bras, le cœur fendu. Comment j’ai survécu quand je suis revenue du travail après le déménagement de votre père. Et pis que sa rangée de cintres était devenue aussi vide que ma vie. Que je vous pactais Lire la suite…

Avec toi, j’ai connu l’enfer

Toi qui disais m’aimer. Toi qui disais me chérir jusqu’à la fin de tes jours. Toi qui as détruit mon amour-propre. Toi qui as gâché ma vision de l’amour. Je m’adresse à toi qui m’as tant fait souffrir et dont le souvenir continue de me hanter malgré tout ce temps passé. Ne te méprends pas, Lire la suite…

Tout ce que j’aimerais te dire, ma belle maman séparée

J’aimerais te dire que ça va finir par passer, que ta peine d’être toute seule dans ton salon en train de te demander si un jour, ton cœur, ta tête et ton âme vont s’en remettre. J’aimerais te dire que tu vas arrêter de pleurer à toutes les fois que tu y penseras, que ta Lire la suite…

10 instruments pour torturer tes enfants 

Il y a plusieurs tâches plates qui te reviennent en tant que parent et tu t’en attendais. Par contre, tu ne t’imaginais pas que les points suivants auraient l’effet d’un démon dans l’eau bénite pour tes petits tannants. Ce qui est encore plus horrible là-dedans, c’est que la grande majorité d’entre eux sont inévitables, tu Lire la suite…

À toi qui as détesté l’allaitement

Toi, t’as détesté allaiter. T’as subi ça une, deux ou trois semaines (ou mois?) pis après t’as tiré la plug. J’emploie bien ici le verbe «subir», parce que c’est vraiment ce que tu as vécu. Des fois, en jasant avec les autres mamans, tu te sens comme une extra-terrestre. Les autres, elles sont en symbiose Lire la suite…

La revanche de papa : aujourd’hui, c’est ta fête, mais tu n’es plus là

Aujourd’hui, c’est ta fête. Cette journée magique qui pendant des années a illuminé ma vie tant j’avais hâte de te faire plaisir. Parce qu’en fait, ta fête, c’était aussi la mienne. Tel un enfant espiègle, je préparais cette journée des semaines à l’avance. Un événement Facebook pour inviter nos amis, un petit tour au Costco pour ramasser des saucisses, Lire la suite…

Au revoir mon chien

Tel que je te l‘avais promis, j’ai tenu ta patte jusqu’à ce que tes yeux se ferment pour la toute dernière fois, j’ai été forte pour toi, mais je n’ai pas pu empêcher mes larmes de couler, mes lèvres de trembler.  Tu as toujours été là pour nous, je te devais au moins cela, rester Lire la suite…

Mon amie, mon ange gardien

Je pense que la majorité d’entre nous peuvent s’entendre sur un fait. Lorsqu’on devient parents, on se rend compte bien assez vite que les choses ne se passent pas nécessairement comme nous l’avions imaginé. Dès notre plus jeune âge, on s’imagine un futur rempli d’enfants, une maison décorée comme on le souhaite, un mariage grandiose Lire la suite…

À toi, la maman malheureuse

Toi, oui toi, celle qui mange son gelato Häagen-Dazs au pot avec son verre de vin le soir une fois les enfants couchés. Je sais que le plus important de ta vie est ta famille, mais rien ne va plus et je sais que tu en as marre d’être à la croisée des chemins. Toi, tu Lire la suite…

Un accouchement naturel, non merci !

D’ici quelques semaines, je donnerai naissance à mon troisième garçon. Tu comprendras Fille, que même si j’ai acquis de l’expérience, avec la venue de bébé qui approche, je réfléchis à l’accouchement de plus en plus intensément. Qu’est-ce que je veux vivre cette fois-ci ? Est-ce que c’était clair pour toi, Fille ? Il y a Lire la suite…

Grossesse + médicaments = culpabilité

Assise dans le bureau de ton médecin, en attendant de faire ajuster ta médication parce que ton petit doigt te dit que le mini humain qui pousse depuis quelques jours en toi ne devrait pas consommer les médicaments qui t’aident à gérer quotidiennement ta maladie chronique, ledit médecin se lance dans LA grande discussion. Celle Lire la suite…

À toi qui as des gros seins

Des filles qui s’aiment et se trouvent parfaites, y’en a pas.  Y’en aura jamais.  JAMAIS.  On a toutes un p’tit quelque chose qu’on voudrait changer.  Les cheveux raides veulent des frisettes, les grandes veulent être petites, et les p’tits seins en veulent des gros. Toi, t’as des gros seins, et tu les trimbales avec toi Lire la suite…

Bébé d’amour, j’ai peur de t’user

Tu as six mois, bientôt sept, ça fait d’toi un modèle bien récent. Tes yeux bleus sont encore si neufs qu’ils sont toujours en pourparlers avec le vert. Ils demandent d’ailleurs encore quelques semaines avant de rendre leur décision finale. Ces mêmes yeux si nouveaux font que tu m’regardes comme si j’étais la huitième merveille du Lire la suite…

À toi, la maman qui souffre

Aujourd’hui, je veux te parler à toi, la maman qui souffre. À toi, la femme qui passe par un bout difficile. À toi, qui ne vois plus la lumière au bout du tunnel et qui se demandes : « pourquoi moi? » Je ne prétends aucunement avoir de réponse pour toi. Je sais que je ne possède Lire la suite…

A-t-on dénaturé l’accouchement?

Les femmes donnent la vie depuis des centaines, voire des milliers d’années. Dans l’histoire, elles l’ont toujours fait de façon autonome, parfois au péril de leur propre vie. Le 20e siècle a apporté, surtout en Occident, une grande révolution médicale et scientifique, le domaine de l’obstétrique n’y échappant pas. Cette révolution a permis aux femmes Lire la suite…

La maman tortionnaire en 6 points

En tant que maman, tu as le dos large, très large. D’ailleurs, même un éminent neurologue comme Freud l’a affirmé : si à l’âge adulte ton enfant est dysfonctionnel, ce sera uniquement de ta faute à toi, la mère. Sans le savoir, tu es en train de scraper ton enfant. Tu le tortures quotidiennement. Je Lire la suite…

La revanche de papa : le jour de l’innocence perdue

« Papa, raconte-moi l’amour.» D’accord ma petite princesse. C’était un beau jour de Juin, t’sais, un de ces jours où les oiseaux gazouillent, où le soleil brille et où même le bruit de la tondeuse du voisin ne fait que glisser comme la pluie sur le parapluie de mon indifférence. En fait, c’était pas le jour Lire la suite…

Ton petit corps malade

Un enfant malade, c’est comme une petite luciole qui ne peut pas voler. Elle regarde les autres, mais elle ne peut qu’espérer car ses ailes sont brisées. Elle en rêve. Elle veut plus fort que tous ses frères et sœurs, mais le vent l’a fait trébucher. Elle s’élance sous la brise et son petit corps Lire la suite…

Lettre à mon père qui ne connaîtra pas mon bébé

Papa, J’en suis à trente-sept semaines de grossesse. C’est mon premier bébé. Et tu ne le rencontreras pas. Comme tu n’as jamais eu la chance non plus de rencontrer l’homme qui partage ma vie depuis plus de sept ans. Celui que j’aime et que j’ai marié. Celui avec qui j’ai choisi de faire ce bébé. Lire la suite…

C’est pas fini, fille

Ça y est. Vous avez mis la hache dans votre famille. Que ce soit volontaire ou involontaire, le résultat est le même aujourd’hui. Le silence te pèse. Les regrets comme les remords t’envahissent. Parce que pour toi, tout est fini.  Parce qu’il n’y a plus rien de bon devant maintenant que la tempête a rasé Lire la suite…