Un jour je vais t’aimer, mon bébé

Mon bébé, Tu as été dans mon ventre durant neuf mois. Je t’ai désiré et t’ai aimé dès que j’ai vu le petit plus sur le test de grossesse. J’avais si hâte de serrer ton petit corps contre le mien. De te cajoler. De sentir ta chaleur de nouveau-né contre moi, sentir l’odeur du bébé tout neuf. Papa Lire la suite…

À toi, la mère déconnectée

La vie va vite. Ta vie va vite aussi. Tu cours du matin au soir, tu ne sais plus trop quoi prioriser ni ce qui ne mériterait pas que tu y investisses tant d’énergie. Tout ce bardas la siphonne comme un immense trou noir. Pis un beau jour, tu te rends compte que t’es à Lire la suite…

Ta chute, mon homme

Tu étais mon pilier. Mon roc. Mon homme fort toujours prêt à m’aider, m’épauler, à prendre la relève quand j’étais épuisée. Tu étais tellement à l’écoute que souvent, tu t’apercevais de mon besoin de prendre un temps d’arrêt avant moi. Tu prenais alors en charge nos cocos et je pouvais aller me réfugier dans une Lire la suite…

Un jour, tout ira mieux

Il y a quelques mois, tu donnais naissance à ton premier enfant. C’est déjà si loin, mais si près à la fois. Tu vis un nombre incroyable de moments magiques depuis son arrivée. Tu aimes ta petite progéniture plus que ta propre vie. Tu adores ta vie de famille. Tu es une femme comblée. Tu as le Lire la suite…

Les angoisses de ta naissance, ma fille

Le jour où j’ai su que j’avais un petit humain dans ma bedaine, je savais que ma vie allait changer pour toujours. Je savais aussi que j’allais t’aimer plus que tout ce que j’ai le plus aimé. J’ai su qu’à partir de ce moment, j’allais passer en deuxième dans ma vie. Mes amis et ma Lire la suite…

À toi qui mentiras lors de tes rendez-vous postnataux

Je te connais, maman. Tu viens d’accoucher il y a quelques jours, quelques semaines déjà. Nerveuse, tu te rendras à ton rendez-vous postnatal. Tu te seras préparée comme on se prépare à une entrevue. Tu auras revêtu tes plus beaux vêtements, tu cacheras sous une épaisse couche de maquillage tes cernes témoignant de tes nombreuses Lire la suite…

Lettre à mon homme malheureux

Mon homme, Je te sens, tu sais. Je le sais que quelque chose ne va pas.  Tu t’éloignes. Tu t’isoles.  Je te feel. Mais tu ne parles pas. Je sens que t’es plus heureux dans ta vie. Que tu fouterais tout en l’air. Que tu partirais à l’autre bout du monde pour très longtemps.  Je Lire la suite…

La souffrance de l’homme qui ne bande pas

Mon colocataire m’appelle sur mon cellulaire. Je ne réponds pas. Je suis au restaurant avec mon père. Mon téléphone vibre une seconde fois. Désolé dad, je dois décrocher. Ce n’est pas dans son habitude de m’appeler deux fois en deux minutes. Ça doit être important. Ce qu’il m’annonce me scie les jambes. Sa voix est brisée, presque inaudible. Lire la suite…

Ta dépression : mon amour, je suis désolée

Entre deux lunchs et la vaisselle hier soir, tu m’as annoncé que ça n’allait plus. Je ne l’avais pas vu venir bien que j’avais constaté un certain détachement de ta part ces temps-ci. J’avais aussi fermé les yeux sur ton irritabilité, me disant que ton manque de sommeil et notre routine effrénée de vie y étaient Lire la suite…

J’ai de la peine pour toi, mon amie

Ma belle amie, je pense beaucoup à toi depuis hier. Parce que hier, quand je t’ai entendue au bout du fil, j’ai senti dans ta voix que quelque chose n’allait pas. Depuis le temps qu’on se connaît et avec toutes les histoires à travers lesquelles on est passées, disons que j’ai pas besoin d’un rapport Lire la suite…

À toi, la maman abîmée par la vie

Personne ne nous a dit en venant au monde ce que la vie nous réserverait. Nous n’étions même pas encore nées que nos mamans se caressaient le ventre en nous souhaitant tout le bonheur du monde, qu’aucun malheur ne pourrait nous arriver. Mais voilà, nous avons vu le jour  et, à moins de vivre au Lire la suite…

À toi, ma petite maman fragile

J’ai eu la plus merveilleuse des enfances, maman. Celle qui laisse à jamais des souvenirs doux et impérissables quand on devient grand.  Quand je ferme les yeux, je revois les étés au bord de la piscine, les automnes à jouer dans les feuilles et les hivers à patiner au parc du quartier. Je te vois Lire la suite…

À toi qui as détesté l’allaitement

Toi, t’as détesté allaiter. T’as subi ça une, deux ou trois semaines (ou mois?) pis après t’as tiré la plug. J’emploie bien ici le verbe «subir», parce que c’est vraiment ce que tu as vécu. Des fois, en jasant avec les autres mamans, tu te sens comme une extra-terrestre. Les autres, elles sont en symbiose Lire la suite…

Ta «bébépression»

À toi la maman forte et merveilleuse qui se bat avec une «bébépression», j’avais le goût de t’écrire aujourd’hui et te dire ce que j’aurais aimé lire dans le cauchemar qu’est devenue pour moi la maternité. Car oui, maman, t’es pas seule, moi aussi j’ai fait une «bébépression». J’avais planifié ma vie au quart de Lire la suite…

Je me suis relevée

Il y a un an, je me suis crashée.  Du jour au lendemain, ma vie lumineuse est devenue aussi sombre qu’un matin de tempête de neige.  Il n’y avait juste plus de lumière au bout du tunnel, rien pour éclairer ma  route. J’ai flotté dans le néant un moment, me demandant si seulement j’arriverais à Lire la suite…

Le suicide de papa

Tu es mon ami, mon conjoint, mon confident, le père de mes enfants. Depuis le début de notre relation, je sais que dans ta tête, il y a des démons qui te torturent. Pas des petits démons qui te disent de manger un sac de chips ou de te prendre une deuxième assiette de dessert. Lire la suite…

Mon crash

C’est arrivé comme ça, sans avertir. Au beau milieu d’un vendredi après-midi sans histoire. J’étais en congé, mon chum était à la maison, mes enfants riaient dans le salon. Tout était sous contrôle dans mon monde que je croyais quasi parfait. Puis j’ai crashé. De même. Juste de même. Comme un avion qui s’écrase, j’ai Lire la suite…

À bout de souffle

Ton cadran sonne. C’est le matin, déjà. Ton cœur se serre juste d’entendre cette sonnerie, pourtant douce. C’est que c’est le signe qu’une autre journée commence et tu n’es pas prête. Tu snoozes quatre fois, repoussant le moment fatidique. Mais tu dois faire face à cette journée. Tu dois te lever. Tu entends déjà tes Lire la suite…