Je ne serai jamais ta maîtresse

J’ai compris que tu voudrais prendre le meilleur de moi pour raviver ta flamme. Tu espères me séduire pour fuir. Tu voudrais que je donne sans attentes, sans t’attendre. Apprécier sans demander. Vouloir sans espoir. Aimer sans lendemains, sans matins. Tu voudrais me combler, car tu ne la combles plus. Tu voudrais me satisfaire, car Lire la suite…

Je vieillis, je le sais

Je vieillis, je le sais. Les ridules se multiplient autour de mes yeux à la même vitesse que mes cheveux blancs, m’obligeant à renforcer les liens avec ma coiffeuse. Je ne peux plus fêter sans le regretter de lendemain matin. J’ai commencé à avoir froid en plein été, j’aime les doudous et quand je reste assise trop Lire la suite…

Hommage à toi, la maman d’accueil

Tu es une maman. Un peu différente, mais une maman quand même. Et je veux te rendre hommage aujourd’hui. Pour toutes sortes de détours que la vie t’a fait emprunter, tu n’as peut-être pas porté d’enfants en toi. Tu en n’as peut-être pas eu autant que tu en voulais. Ou tu as simplement la ferme Lire la suite…

Le bonheur d’être ta maman

Mon garçon, Être ta maman est de loin le rôle le plus important que la vie m’ait confié. Et même si je croule parfois de fatigue, même si je doute parfois d’être à la hauteur de la petite personne incroyable que tu es et même si je soupire parfois trop bruyamment, ma vie est parsemée Lire la suite…

Telle mère, telle fille

Je suis rentrée dans la vie par la grande porte, celle de ton cœur. Je le sais, parce que dès le départ, j’ai su avec certitude que tu m’aimais de cet amour que je ne comprenais pas alors. Un amour gigantesque, éternel, indestructible. Un amour que je comprends mieux maintenant que j’ai moi aussi des Lire la suite…

Le grand garçon que tu deviens

Pendant un moment, j’ai sincèrement cru que la version de toi qui baragouinait des mots plus ou au moins audibles avec ta petite voie aigue, qui m’appelait du matin au soir à grands coups de « Maman » et qui tendait toujours les bras vers moi dans l’espoir de se blottir dans les miens me manquait. Puis, Lire la suite…

Si tu n’étais plus là

Toute ma vie tourne autour de nous, mon amour. Et parfois, je me demande ce que je ferais, si tu n’étais plus là. Et quand la mélancolie prend le dessus sur mon bonheur, je réalise que l’un de nous deux va inévitablement partir avant l’autre. Et ça me brise. Ça m’éparpille le coeur en mille Lire la suite…

Tu ne m’aimeras jamais comme je t’aime

Quand tu es né et que j’ai pu t’admirer pour la toute première fois, encore toute abasourdie par la tempête des événements ayant précédé ta naissance, tu n’étais pas semblable au bébé potelé que j’imaginais pendant ces long mois d’attente. J’ai été attendrie et un peu apeurée de te voir si frêle, si maigre, si Lire la suite…

Quand je ne serai plus là

Aujourd’hui mon bébé, tu es toute petite et la vie s’ouvre à toi. Cette vie, je te la souhaite pleine, riche en émotions et en expériences de toutes sortes, mais surtout remplie d’amour et de respect. Je tente de t’inculquer des valeurs qui feront de toi une femme forte, ambitieuse, aimante, respectueuse, fière et belle à Lire la suite…

Ton coeur malade

Ma belle, je sais que tu as envie de hurler des fois. Hurler ta peur pour ta vie, ta peur d’abandonner tes petits. Ton coeur de maman, aussi grand soit-il pour aimer et protéger, a besoin qu’on prenne soin de lui. Parce que la nature, aussi formidable soit-elle, fait parfois des erreurs. Parce que quand Lire la suite…

Je n’ai pas aimé être enceinte

Fait que c’est ça. Un beau soir de juillet, mon test de grossesse m’a indiqué que ça y était, que j’allais être maman. Après plusieurs années d’attente, j’étais mitigée entre la joie la plus extrême et la panique la plus totale. Finalement, une fois le choc passé, la joie a gagné la partie. Ceci étant dit, Lire la suite…