Ma fille, tu me rends fière

Ma fille, Je ne le dis pas souvent par peur de taper sur les nerfs des autres parents, par peur qu’on croit que mon jugement est biaisé parce que tu es mon enfant, parce ceux qui le font me tapent sur les nerfs royalement, mais tu me rends fière. Auparavant, je ne vantais jamais tes exploits, Lire la suite…

Ton enfant ne t’appartient pas

Dès que tu as su qu’il grandissait en toi, tu as pris pour acquis qu’il était à toi. Ton rêve, ta joie, ta petite boule d’amour qui se développait en toi. Tu parles de lui au « mon » et au « ma »: mon bébé, ma petite douceur, mon petit être, mon enfant. Il n’est pas que le Lire la suite…

N’oublie jamais qu’être heureuse est un choix

J’aurais voulu écrire un texte qui pourrait rendre ton cœur joyeux et paisible. J’aurais voulu aussi te dire que dans ce monde tout devient beau, qu’en travaillant très fort tu transformeras des moments pénibles en instants inoubliables. Mais la vérité, c’est que la vie n’est pas toujours remplie de positif, que des solutions magiques ne se cachent pas Lire la suite…

Sois égoïste

Sois égoïste. Comment je pourrais te dire ça pour que tu me comprennes, pour que tu saisisses l’importance de ce que je veux te dire.  Je ne veux pas que tu me crois sans cœur, ni dépourvue de conscience sociale. Au contraire. Sauf qu’au fil du temps, en m’observant et en observant les autres, j’ai Lire la suite…

Cher premier bébé, je dois te faire des excuses

ATTENTION : ce texte reflète l’opinion de son auteure et non l’opinion de la plateforme de La Parfaite Maman Cinglante dont le but n’est pas de prendre position mais d’offrir une tribune à toutes les mamans souhaitant faire part de leur vision de la maternité ainsi que de leur expérience personnelle. Par ailleurs, si vous Lire la suite…

Ta croisée des chemins

T’es perdue ma belle amie.  Tu ne sais plus.  Tu ne te comprends plus.  Toi dont la route était toute tracée d’avance, toi qui menais ta vie paisiblement et qui n’as pas vu arriver cet embranchement sur ton chemin de vie pourtant si droit. Tu ne comprends pas pourquoi ça t’attire tant de bifurquer, de Lire la suite…

À toi qui t’es choisie

Tu avais ta petite vie bien rangée. Le chum, les enfants, la famille, les amis, la job. Tu vivais bien. Juste bien. Tu n’étais ni heureuse, ni malheureuse. Tu vivais. Tu existais. Simplement. Sans plus. Parfois la nuit, tu te réveillais en sueur, puis tu jetais un œil à cet homme endormi à tes côtés Lire la suite…

Lettre à mon homme malheureux

Mon homme, Je te sens, tu sais. Je le sais que quelque chose ne va pas.  Tu t’éloignes. Tu t’isoles.  Je te feel. Mais tu ne parles pas. Je sens que t’es plus heureux dans ta vie. Que tu fouterais tout en l’air. Que tu partirais à l’autre bout du monde pour très longtemps.  Je Lire la suite…

Lettre à mon homme qui a cessé de ramer

Je ne sais pas depuis combien temps notre barque dérivait sur l’océan lorsque je m’en suis rendu compte. La côte avait soudainement disparu. Il y a quelque chose qui s’est passé et je ne l’ai pas vu venir. Je ne me suis pas trop posé de questions. Il fallait réagir. Il fallait maintenant ramer pour Lire la suite…

Ta séparation : tu t’es enfin choisie

Aujourd’hui tu te sens bien et heureuse. Tu te sens amoureuse de toi-même. Peu importe si les gens pensent que tu es imbue de toi-même, tu t’en fous. Tu es heureuse et fière de t’être choisie et d’avoir pris le risque de prendre un autre chemin pour suivre ta voie. Cette ancienne voie dans laquelle Lire la suite…

Ta maternité : ton corps, tes choix

Tu es enceinte. Si cela fait peut-être de toi un être médicalement plus vulnérable, tu possèdes néanmoins et jusqu’à preuve du contraire encore toutes tes capacités de discernement, et cela ne te rend pas pour autant inapte à prendre les décisions qui te concernent, de façon libre et éclairée. À commencer par le choix de Lire la suite…

Prends soin de ta famille pis laisse faire le monde

Si tu es comme moi, tu avais, naguère, une tante ou une grand-mère fatigante pour deux qui répétait à qui mieux-mieux que « la famille, t’sais, c’t’important! «  ou « Tant qu’y a la famille, toutte va ben ». Pis ça te tombait sur les nerfs pas rien qu’à peu près. Chaque événement, rencontre, party – name it Lire la suite…

Je sais ben que c’est pas facile la vie, fille

Fille, faut qu’on se parle. La vie a tellement l’air difficile pour toi. À t’entendre parler, on dirait vraiment qu’elle s’acharne sur toi. Bien que tu as eu ton lot de complications depuis un bout et que les conseils ont sûrement plu de part et d’autres, j’aimerais bien que tu m’écoutes un petit moment parce Lire la suite…