10 améliorations dans ton quotidien quand ton p’tit vieillit

Dans le processus de la parentalité,  y’a des petites avancées qui semblent futiles, mais qui vraiment, changent le quotidien de parents. En voici dix exemples. #1  Ton enfant sait utiliser la télécommande Bonjour la grasse matinée jusqu’à huit heures. Pas plus tard que ça, faut quand même pas charrier. #2  Ton enfant t’avertit verbalement qu’il va Lire la suite…

À toi, la maman qui n’a plus de maman

Toi, tu as dû apprendre trop jeune à ne plus compter que sur toi-même. Tu as perdu trop tôt ce sentiment de pouvoir t’appuyer en tout temps sur une personne solide, présente, bienveillante. De pouvoir compter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit sur cette personne capable de te soutenir dans tout Lire la suite…

Ton enfant velcro

Enfant velcro moyen :  petit être complètement dépourvu de toute forme d’indépendance et qui a largement dépassé l’âge acceptable où il est normal de voir l’enfant accroché à sa mère de façon quasi permanente. Toi, chez vous, t’en possèdes une petite bibitte du genre. Dans ta famille, vous l’avez affectueusement surnommé Ventouse. Ventouse est le petit Lire la suite…

Ta préado de six ans en 5 points

Dès les premières journées suivant son entrée en maternelle, tu as su que ton bébé, celle que tu avais si bien éduquée et qui était tellement docile, ne serait plus la même. Ever. Elle était maintenant une prépubère du primaire avec des opinions émergentes et une toute nouvelle attitude pour le moins déstabilisante. Tout ça a Lire la suite…

Ton entrée au secondaire et mes conseils de maman

Neuf mois après avoir transformé mon corps en montgolfière, tu as décidé de te montrer le bout du nez. Vingt pouces, huit livres, un petit garçon tout mignon. Je me rappelle encore de ta légèreté d’être humain miniature dans mes bras. Je me rappelle encore des pleurs aigus qui sortaient de toi,  petit être si fragile. Puis, Lire la suite…

Chers enfants, vous allez apprendre à vous emmerder

Mes amours, On va mettre de quoi au clair vous et moi : maman n’est pas votre G.O personnelle. Je l’avoue, je suis coupable;  des fois, je suis occupée et je ne peux juste pas vous divertir comme il se devrait mais d’autres fois, je suis brûlée et j’ai juste le goût de m’écraser et de Lire la suite…

À toi, la maman qui refuse de voir son enfant grandir

Être maman, c’est vivre une suite incessante de petits deuils et de petites étapes. Presque chaque jour, ton enfant fera quelque chose de nouveau et découvrira une nouvelle fonction sur son petit corps qui lui est encore étranger et qu’il doit apprendre à piloter. Peu à peu, sa dextérité s’améliorera, sa petite langue se placera pour Lire la suite…

Mon enfant difficile à aimer

Je suis désolée, toi mon autre enfant, de moins t’aimer. À ta naissance, étant tout juste remise de celle de ton aîné, je ne t’ai pas assez donné de temps ni tout l’amour que tu aurais mérité. Pourtant, dès le premier regard que nous avons échangé, je t’ai adorée. Les années se sont écoulées, tu Lire la suite…

Ta graduation, mon garçon qui grandit trop vite

Mon grand garçon, Bientôt, par un jour ensoleillé de juin, tu mettras ton bel habit choisi avec soin, avec moi, ta maman. Tu auras choisis ta cavalière ou ton cavalier pour cette magnifique soirée que tu ne vivras qu’une seule fois. Tu auras une belle bague au doigt en signe de ton accomplissement, la fin Lire la suite…

Depuis que ta petite main ne tient plus la mienne

Aujourd’hui, pour la première fois depuis que je suis ta maman, ta petite main a refusé de tenir la mienne.  Pas par caprice, simplement parce que tu n’en as plus besoin.  Ça m’a prise par surprise, j’ai failli insister.  Et j’ai pris conscience que tu n’es plus aussi petit.  Une vague de nostalgie m’a saisie Lire la suite…

Ces matins de m*rde

C’est le matin. L’heure du déni. Ce moment où tu es encore en position fœtale en dessous des couvertes, en train de rêver que t’as au moins deux ans de plus pour dormir. T’es au chaud, tes cernes commencent tout juste à se résorber. Puis BOOM. Ton enfant creepy arrive silencieusement de ton côté de Lire la suite…

Les glissades de neige en bas de 2 ans

C’est l’hiver et tu as un enfant entre douze et vingt-quatre mois. Ça fait qu’un bon matin, il va faire environ cinq degrés Celsius dehors, pis tu vas te dire que ce serait une belle journée pour aller glisser parce que t’sais, rester enfermée devant BabyTV, c’est pu IN. Et bien fille, soit prête à Lire la suite…

Trois ans, bientôt quatre

T’sais, quand le fruit de tes entrailles est en transition entre le terrible two et le fucking four, c’est pas rose. Tu te demandes s’il existe un terme pour désigner cette période et n’en trouvant pas, tu te dis à tort que ça doit être un break avant l’arrivée du fameux quatre. Eh ben non. Lire la suite…

Toi, mon enfant indépendant

T’as sept ans et on dirait souvent que t’en as dix-sept. Tu te débrouilles comme un grand depuis déjà longtemps. Parfois, j’ai l’impression que je ne t’ai rien montré, que tu as tout appris par toi-même. T’as jamais été dans mes jupes, t’as plutôt toujours eu une longueur d’avance. En fait, tu es un grand, Lire la suite…

Je m’ennuie de mon petit garçon

Aujourd’hui, mon grand, j’ai le goût de te dire quelque chose qui ne se dit pas. J’ai le goût de te dire que j’aimerais ça, que tu aies arrêté de grandir il y a quelques années, quand tu avais deux ans et que j’étais la huitième merveille du monde. C’est égoïste parce que je sais que Lire la suite…

Les bons côté du threenager

On entend beaucoup parler en mal de la période du trois-ans. C’est une période très difficile, particulièrement au niveau de la discipline, je te l’accorde, mais je te jure qu’il y a du beau dans le fameux threenager. #1  L’autonomie Trois ans, c’est l’âge où tu peux commencer à laisser un peu de lousse à Lire la suite…