Les 5 types de mamans d’estrade

Le samedi matin à 9h00 sonne le commencement d’un rituel sociétal immuable. C’est le moment où tous les parents brûlés de leur semaine vont s’entasser sur des bancs de plastique d’aréna, de gymnase ou de piscine afin de permettre à leur descendance de s’accomplir à travers une activité sportive. Parmi cette foule hétérogène, on a Lire la suite…

La première fois que tu m’as dit je t’aime

Cher fils, Je t’ai déjà dit que tu étais mon premier grand amour. Que lorsque j’ai croisé ton regard, j’ai tout de suite su que je t’aimerais à tout jamais, viscéralement et inconditionnellement. Que ma vie a pris un tout autre sens le jour où tu es né. Que peu importe la couleur du ciel Lire la suite…

Les 4 phases de l’enfance revisitées

Terrible two, fighting three, fucking four. Il y a peu de parents aujourd’hui qui n’aient jamais entendu ces expressions. Destinées à qualifier des périodes plus difficiles de la vie de nos enfants, elles sont néanmoins très négatives et nous emplissent d’appréhension plutôt que de nous préparer à bien les affronter. Voici donc un petit guide Lire la suite…

Se dire oui pour toujours

J’ai décidé de te dire oui. Pour toujours. Je sais, les statistiques sont contre nous. Je sais, la moitié de ceux qui se disent oui finissent un jour par changer d’idée. Par se dire non au bout de quelque temps. Mais pas moi. Je ne changerai pas d’idée. J’ai la conviction profonde que mon oui, Lire la suite…

À toi, mon âme soeur

Chère âme soeur, Je me croyais au-dessus de tout à cet âge. Je croyais savoir ce dont j’avais besoin dans la vie, connaître les réponses à mon bonheur, le chemin à suivre, selon les modèles que j’avais sous les yeux. J’ignorais que cet amour intense ne s’éteindrait jamais. Donc je t’ai quitté. Cette décision fut Lire la suite…

Ma trop belle grossesse

Tout a commencé un matin de février, avec un p’tit + sur un bâton de plastique. Mon coeur a fait mille tours. Je débordais de joie. Pis j’me suis intérieurement mise à paniquer ma vie. J’avais tellement entendu de négatif au sujet de la grossesse. Tellement d’histoires d’horreur. L’hypocondriaque en moi trippait pas pantoute. C’était Lire la suite…

Prends-toi en main

J’ai arrêté de compter à soixante livres de prise de poids lors de ma première grossesse; il me restait trois semaines à couver. Au lieu de manger deux fois mieux, j’avais plutôt compris Manger pour deux! J’ai largement abusé de poutine, chips, pâté chinois (t’sais des goûts de femme enceinte). J’ai envie de te partager Lire la suite…

Toi, mon enfant du milieu

J’ai toujours su que je voulais plusieurs enfants. J’en ai eu trois. Dont toi. J’ai toujours cru que je vous aimerais tous de la même façon, également. Je vous aime tous. De la même façon? Non. Également? Je ne crois pas. Parce qu’entre mon aîné, mon enfant du milieu et mon petit dernier, il y Lire la suite…

Je m’ennuie de mon petit garçon

Aujourd’hui, mon grand, j’ai le goût de te dire quelque chose qui ne se dit pas. J’ai le goût de te dire que j’aimerais ça, que tu aies arrêté de grandir il y a quelques années, quand tu avais deux ans et que j’étais la huitième merveille du monde. C’est égoïste parce que je sais que Lire la suite…

Tu m’as trompée et je te pardonne

Je n’oublierai jamais le jour où tu as sauté du train de notre vie. Tu en avais trouvé une autre pour lui confier tes peurs, tes joies, tes incertitudes. Une avec qui tout semblait plus léger qu’avec moi. C’est avec elle que tu es parti un beau matin, me laissant le coeur en un million de Lire la suite…

Ta vie de couple : les contes de fées et ta réalité

Petite, tu écoutais tous les films de princesses en rêvant au jour où tu rencontrerais toi aussi ton prince charmant, chanterais des mélodies en courant dans les champs de blé et porterais la plus belle robe de mariée à votre mariage princier dans ton château de princesse. Ado, tu aimais tous les films d’amour quétaines et tu croyais Lire la suite…

On en fait-tu un p’tit deuxième ?

J’aimerais qu’on en fasse un p’tit deuxième. Je veux que notre fille devienne l’aînée, elle est déjà une grande sœur dans l’âme lorsqu’elle joue avec des plus petits, elle est si merveilleuse, on ne peut pas s’arrêter là. On en fait-tu un deuxième ? Même si je t’avais promis que j’en voulais juste un, je Lire la suite…

50% maman, 50% papa

C’est le fait le plus universel qui soit, et pourtant, il ne laisse pas de vous émerveiller toi et ton homme : vous avez mis en commun votre ADN et vous en avez fait un petit 50-50. Moitié maman, moitié papa. Ces regards conquis et complices que vous échangez quand ce petit brin de bonhomme Lire la suite…

Sois bonne avec toi

À toi, mon amie. Mais tu pourrais être ma voisine, ma collègue, ma cousine. J’te connais un peu depuis que t’es maman. T’es la maman la plus consciencieuse que je connaisse. T’es douce. T’es à l’écoute. Tu cherches à faire toujours mieux. Tu veux le mieux pour tes petits. Tu t’inquiètes. Tu t’inquiètes toujours pour Lire la suite…

La malternité

Je suis en mal de maternité. J’aime mes enfants plus que tout au monde. Ce n’est pas là que je veux en venir, ça n’a rien à voir avec l’amour. C’est ailleurs, c’est dans le rôle. C’est là que ça va croche, je crois que ce n’était pas fait pour moi. Que si c’était à Lire la suite…

Quand le père de tes enfants n’est pas l’homme de ta vie

Je ne sais pas comment décrire ce mélange d’émotions. Ce duel en moi. Cette voix qui me dit que non, ce n’est pas le bon. Ce n’est pas le bon pour moi. Ce n’est pas l’homme de ma vie. Cette voix, je l’étouffe. Je ne veux pas l’entendre. Je la trouve égoïste, cette voix. Je Lire la suite…

Tout ce que j’ai

Sais-tu, mon grand, à quel point je t’aime? En fait non, je pense que tu n’en sais rien. Laisse-moi t’expliquer. Avant de te mettre au monde, je vivais pour moi. Les décisions, je les prenais en pensant à mon petit nombril. Mais ça, c’est jusqu’au jour où on a coupé le tien, ton petit nombril. Parce Lire la suite…

Lettre à toi, mon garçon différent

Toi, mon grand de 13 ans déjà. Je t’aime. Toi, l’homme de ma vie. Je t’aime. Il y dix ans, le mot « autisme » ne faisait même pas partie de mon vocabulaire. J’ai découvert purement par hasard les symptômes sur un bout de papier que ta grand-mère m’a donné, après s’être arrêtée à un Lire la suite…