Ma fille, ne sois pas une guidoune

Ma fille, J’aimerais ça te parler. Aujourd’hui. Parce que quand tu seras dans ta période ado-rebelle, c’est fort possible que tu veuilles pu m’écouter pantoute. Ne me regarde pas comme ça, je le sais – t’sais, j’suis déjà passée par là, moi aussi. Je te promets que tu voudras faire à ta tête plus souvent Lire la suite…

La fois où j’ai demandé à Mamie de venir te chercher

Ça y est, je l’ai fait. J’ai craqué. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps de fatigue et d’épuisement. Je n’étais plus capable de t’entendre crier, pleurer, faire des crises. Plus capable de ton opposition qui me tire du jus plusieurs fois par jour. Qui me fait crier et perdre patience. J’étais sous la Lire la suite…

Ce soir, j’ai vu la tristesse dans tes yeux

Ma belle, Ce soir, j’ai vu la tristesse dans tes yeux. À travers tes larmes, j’ai compris ta douleur. Celle que tu n’arrives pas toujours à exprimer. Celle que tu caches si bien à ceux que tu aimes pour qu’ils ne sachent pas à quel point elle est profonde. Cette tristesse, je sais qu’elle t’accompagne Lire la suite…

À toi, la maman forte mais si fragile

T’es une femme forte.  Tu le sais.  Et on te le dit souvent aussi. On admire ta force de caractère.  Et t’es fière de ce trait de personnalité qui te définit. T’es fière de regarder en avant avec détermination pour faire ta vie, et non pas la subir.  Tu sais qu’il n’y a pas de Lire la suite…

Ton chum, le sport et toi

Tes parents ont fait une bonne job avec toi. Ils t’ont inculqué de belles valeurs et parmi ces valeurs-là, le vivre et laisser vivre. C’est une bonne chose le vivre et laisser vivre. Mais des fois, il faut que tu apprennes à mettre ton pied à terre quand ça ne marche pas et que tu Lire la suite…

À toi qui as détesté l’allaitement

Toi, t’as détesté allaiter. T’as subi ça une, deux ou trois semaines (ou mois?) pis après t’as tiré la plug. J’emploie bien ici le verbe «subir», parce que c’est vraiment ce que tu as vécu. Des fois, en jasant avec les autres mamans, tu te sens comme une extra-terrestre. Les autres, elles sont en symbiose Lire la suite…

À toi, le père pas trop moderne

Aujourd’hui, j’ai le goût de parler à ton chum. Ce modèle two thousand ten qui a peut-être évolué avec l’ère du temps ou qui est peut-être resté pris quelque part dans le temps où il passait ses journées à labourer les champs pendant que sa p’tite femme s’occupait des p’tits. C’est vrai qu’en 2017, c’est Lire la suite…

8 phrases que ta blonde veut entendre

Je sais, toi, l’homme avec un grand H, que tu n’es pas super friand de la communication ni des compliments. C’est pas que tu les penses pas, c’est simplement que tu ne ressens pas le besoin intense de les communiquer. Tu te dis que tout ce que tu pourrais dire de beau, ta blonde le sait déjà Lire la suite…

Maman avant majorité

À toi, qui viens d’avoir la surprise du test de grossesse positif du haut de tes dix-sept ans, Au cours des prochaines années de ta vie, le jugement des autres par rapport à ta grossesse et ton enfant fera partie de ton quotidien. Alors, j’avais envie de t’apporter un peu de soutien. Après avoir assimilé ce Lire la suite…

Les 12 meilleurs conseils d’une mère indigne

Cet article fait suite au billet Les 15 vrais bons conseils d’une mère indigne. T’es une mère pas une sainte. Ça fait que v’là douze bons conseils pour traverser la maternité en conservant tout tes membres et l’ombre de ta patience. #1  Slaque les cours et activités en tout genre Tu te plains à qui mieux-mieux Lire la suite…

Je pense encore à toi, mon ancien élève

Notez que les prénoms ont été changés par souci de confidentialité. Je pense encore à toi, Lina. Tu n’avais que huit ans quand tu es arrivée dans ma classe en plein milieu d’année. Tu parlais à peine français, mais dans tes yeux, je pouvais lire ce que la directrice m’avait dit en apportant un pupitre Lire la suite…

Les 10 commandements pour emmener ta marmaille en camping

#1  Un ou des partenaires (ayant largement passé l’âge de l’adolescence, on s’entend là-dessus), tu trouveras Pour accompagner tes/vos enfants dans vos péripéties, mais aussi, ne l’oublie pas, pour agrémenter ton voyage à toi. #2  Sur la durée, tu te modéreras Une belle et longue journée, une nuit, deux nuits, trois si vous êtes très Lire la suite…

À toi, l’enfant poqué

Le jour de la rentrée scolaire, je t’ai remarqué, petit être tout souriant, les yeux pleins d’espoir d’enfin entrer dans le monde des grands.  Pour toi, secrètement, l’école devenait ta porte de sortie d’un monde où on se parlait à grands coups de poing et où on oubliait à l’aide de petits bonbons ou de Lire la suite…

Ta «bébépression»

À toi la maman forte et merveilleuse qui se bat avec une «bébépression», j’avais le goût de t’écrire aujourd’hui et te dire ce que j’aurais aimé lire dans le cauchemar qu’est devenue pour moi la maternité. Car oui, maman, t’es pas seule, moi aussi j’ai fait une «bébépression». J’avais planifié ma vie au quart de Lire la suite…

Cet entourage extraordinaire

Chaque fois que j’entends une maman parler de son conjoint qui ne l’aide pas, des grands-parents qui sont absents, de ses amies qui ne l’appellent plus car elle n’est plus assez en mode 5 à 7 à leur goût, ça me rend triste. Triste, car j’aimerais qu’elle connaisse le bonheur d’avoir un entourage, présent, aimant, Lire la suite…

J’ai peur que tu meurs, Maman

J’avais sept ans et j’étais couchée sur tes genoux la première fois que j’ai réalisé tu allais partir. Qu’un jour ou l’autre, j’allais devoir marcher sans toi. Loin de ta voix. Loin de ton odeur rassurante et de tes bras, toujours ouverts pour accueillir mes joies et mes peines d’enfant. J’ai pleuré. Beaucoup. Et tu Lire la suite…

Tu es mon rayon de soleil 

Il y a certaines blessures que je traîne depuis très longtemps. Mon ciel ne s’éclaircit jamais complètement. Les nuages gris, la pluie et les tempêtes font partie du combat interminable que je me livre à moi-même dans ma tête. Lorsque j’ai appris que tu étais dans mon ventre, ma première pensée a été : « J’ai Lire la suite…

Je me suis relevée

Il y a un an, je me suis crashée.  Du jour au lendemain, ma vie lumineuse est devenue aussi sombre qu’un matin de tempête de neige.  Il n’y avait juste plus de lumière au bout du tunnel, rien pour éclairer ma  route. J’ai flotté dans le néant un moment, me demandant si seulement j’arriverais à Lire la suite…