Ta charge mentale

Quand tu deviens une maman, ta charge mentale est constamment dans le tapis. Avant que tu accouches, tous les gens te disaient qu’avoir des enfants, ça changeait une vie et force est d’admettre qu’ils avaient vraiment raison. Pour commencer c’est tout le temps souvent toi qui s’occupes de prendre tous les rendez-vous. Chez le médecin, au CLSC, Lire la suite…

La fois où tu m’as consolée, ma fille

Ma belle grande fille, Ce soir, t’as eu à être plus grande que jamais.  T’as eu à mettre ton âge et ta naïveté de côté.  Parce que j’ai plié des genoux.  Parce que j’ai craqué.  Parce que je n’en pouvais plus de retenir mes larmes, trop nombreuses et trop longtemps refoulées.  Parce que ma peine Lire la suite…

Désolée, je n’aimerai jamais le sport

Soyons clairs, je suis née sans le gène sportif. Dépourvue d’habiletés physiques et manuelles, jusqu’à la fin de mon secondaire, mes plus grands accomplissements sportifs furent de réussir à dribbler en continu sur une distance d’un mètre ou d’attraper le ballon de football avant qu’il vienne péter mes lunettes. Malgré tout, j’ai été bien au fait Lire la suite…

Lettre d’empathie à mon violeur

Notez que tout commentaire irrespectueux ou haineux suivant la lecture de cette publication sera systématiquement supprimé. Cher violeur, Il y a longtemps qu’on ne s’est pas parlé. Le temps a couru et les années se sont brûlées. On ne s’est jamais revus et je ne sais pas ce que tu es devenu. Pourtant, tu existes Lire la suite…

Maman, j’ai peur de te ressembler

Maman, Je me rappelle toutes ces soirées lorsque j’étais enfant. Ces soirées à espérer que tu arrives après que je sois couchée pour éviter un face à face avec le stress que tu rapportais toujours à la maison. Je me rappelle tous ces cours de danse auxquels tu venais me chercher une heure en retard. Lire la suite…

Ma chère collègue de bureau sans enfant, en ce lundi matin

Ma chère collègue de bureau sans enfant, En ce lundi matin, on se croise près de l’imprimante, yeux cernés, gallon de café fumant à la main. On se comprend bien toi pis moi. On se sent comme un lundi. Comme un lundi où on aurait dormi beaucoup plus tard, comme un lundi où on aurait bien Lire la suite…

Mon amour, je ne dénigrerai jamais ton papa

Mon amour, Papa et moi ne sommes plus des amoureux. Peut-être que parfois, ça te fait de la peine. Peut-être que tu te demandes pour quelles raisons nous ne vivons plus dans la même maison. Chose certaine, en me séparant de ton papa, j’ai décidé que peu importe la raison de notre séparation, que peu Lire la suite…

La catéchèse et tes kids au 21e siècle

Il y a dix ans, Quelqu’un Quelque Part (et oui! Encore lui!) a décidé que c’était out l’enseignement religieux catholique dans les écoles. Qu’il vaudrait mieux, en tant que société progressiste-socialiste-inclusive d’opter pour quelque chose de plus général, rassembleur et mondialiste. Quelque chose comme l’éthique et cultures religieuses. Un cours qui se veut à la fois Lire la suite…

5 astuces pour te clairer du souper les soirs de semaine

Ce billet est présenté par Cascades Fluff et Tuff. Les soirs de semaine, ça passe à une vitesse qui n’a pas d’allure. Avant même que tu ne t’en sois rendu compte, t’as le toupet dans les airs, des cernes en dessous des bras, pis c’est l’heure du bain. Ça fait que pour préserver ta patience, Lire la suite…

Touche pas à mon bébé

À toi, l’inconnu croisé au magasin, Que tu sois homme ou femme, jeune ou vieux, je ne fais pas de discrimination ici. À toi qui s’approches de mon bébé qui dort ou non, à l’épicerie ou au centre d’achats, pour lui prendre la main et le « tâter » parce que tu le trouves beau, Lire la suite…

Je t’aime, ma Drama Queen

Ma chère fille, Sache que je t’aime. Mais depuis quelque temps, c’est difficile entre nous deux. Tu as six ans, mais j’ai l’impression de vivre avec une ado de quinze ans. À quatre ans, je me disais que c’était le fucking four. À cinq ans, je croyais que le fucking-four perdurait. Mais aujourd’hui, je sais tout simplement Lire la suite…

J’avais peur de ne pas t’aimer

Mon bébé, Le jour où je suis tombée enceinte, j’étais heureuse qu’un petit miracle se formait alors dans mon ventre. Heureuse que nous allions former une famille toi, moi et ton papa, mais un doute a germé dans mon esprit. Est-ce que j’allais t’aimer? Est-ce que c’était comme dans les films? Est-ce que c’était comme Lire la suite…

Toi, la maman, je t’admire mais ta vie me fait peur

Chère amie maman, maman collègue, maman inconnue. Je t’admire beaucoup, tu sais. Je te lis, t’écoute et te regarde aller tous les jours de mon petit monde qui doit te sembler si calme à côté du tien. Je t’observe de loin en essayant de te comprendre et je tente de me mettre à ta place. Lire la suite…

Ton premier amour, mon enfant

Ma fille, Du haut de tes douze ans, voyant les émois que ce garçon a su faire naître en toi, je me suis revue à ton âge il y a de cela longtemps. J’ai été émue de te voir ressentir des papillons dans le ventre, rougir lorsque l’on mentionnait son nom, pleurer parfois à cause de Lire la suite…

À toi, mon amie pour qui rien ne va plus avec son homme

Mon amie, ma chère amie, Je m’excuse. Je t’écoute ma chum et je n’arrive plus à compatir, comme j’arrivais à le faire avant. Je te lis sur Facebook ou Messenger et quand mes yeux rencontrent tes histoires de conjoint inadapté à la vie de famille, de papa qui n’aide pas, je me souviens de ce que Lire la suite…

Tu aurais voulu qu’il t’aime

Tu as beau être mère, chef de famille monoparentale, responsable du bien-être et de l’épanouissement des êtres que tu aimes le plus au monde et l’ex de quelqu’un; tu aurais voulu qu’il t’aime. Parce qu’après quelques semaines, mois ou années de célibat, il est arrivé. Il t’a fait rire, il t’a montré que tu es Lire la suite…

Lettre à toi, l’enfant que j’espère mais qui n’existe pas encore

Cher enfant que j’espère mais qui n’existe pas encore, J’aimerais bien te parler aujourd’hui. T’ouvrir mon cœur sur les raisons qui font que je t’espère tant présentement. Trouver les mots pour décrire toutes ces émotions qui se bousculent en moi ces derniers temps. Et qui sait, peut-être que dans un futur pas si lointain tu Lire la suite…

Merci de prendre un break, les mères indignées

On dit qu’on est à l’ère de la liberté d’expression. Que tout le monde a le droit de donner son avis sur le contenu de son choix dans le contenant qu’il juge approprié. Le problème, c’est que le jugement vient souvent en option quand on se sent trop étroitement concerné par un débat et particulièrement Lire la suite…

Donner une chance à l’amour après la trahison

T’as été trompée? Bien moi aussi, fille. Après cinq ans de vie commune. Ça fait mal hen? On se trouve tellement nulle après ça, on doute de tout le monde et même de nous, on devient une freak de la confiance. On pense que c’est de notre faute et qu’on ne pourra plus jamais truster Lire la suite…