Mon bébé, maman retourne à l’école

Mon bébé, Maman ne viendra plus te chercher à la garderie à trois heures trente de l’après-midi comme j’avais l’habitude de le faire dans la dernière année. J’arriverai tard, parfois même quand le soleil sera couché. Il y aura des matins où je devrai partir avant que tu ne te réveilles. Pas souhaitable, mais pas Lire la suite…

J’aimerais arrêter de t’aimer

Mon amour, J’aimerais tant arrêter de t’aimer et t’oublier une fois pour toutes, parce que cet amour m’apporte trop de souffrance, depuis trop longtemps. J’aimerais accepter notre séparation et que tu sois heureux avec une autre, comme tu l’as été avec moi. Mon amour, j’aurais tant aimé que tu me dises que tu m’aimes encore, Lire la suite…

T’es belle

Quand tu danses, quand tu ris, quand tu oublies le jugement des autres et que tu bouges en t’amusant, t’es belle. T’es dans ta tête, dans ton rythme. Ton corps est en symbiose avec la musique. Tes mouvements sont fluides, adaptés à ton corps, à tes courbes. Tu grooves. Tu es magnifique, la sueur qui Lire la suite…

Vivre sa grossesse sans sa mère

Maman, Je me rappellerai toujours le jour où j’ai su que j’allais devenir mère. Devenir la personne la plus importante dans la vie d’un enfant, celle qui doit être forte pour le protéger de toutes les embûches que la vie pourrait lui apporter, mais aussi celle qui doit lui apprendre à avoir confiance en lui. Lire la suite…

Mon enfant, c’est en te cassant la gueule que tu vas apprendre le plus

Mon enfant, Quand tu as appris à marcher, tu as malheureusement aussi appris à tomber, mais surtout à te relever.  Entêté dans ta quête de découvrir de nouveaux horizons, tu es tombé trois-cent-cinquante-deux fois, mais tu t’es relevé trois-cent-cinquante-trois fois.  Du haut de tes trois pommes, ton cerveau venait de faire des centaines voire des milliers Lire la suite…

Lettre au futur grand amour de ma fille

Un jour, tu feras la rencontre de la huitième merveille du monde : ma fille. Ce jour-là, ta vie va changer. Mon bébé te fera vivre toutes sortes de sensations et cela va de soi que tu lui feras toi aussi vivre une tempête d’émotions. Mais voilà, avant de conquérir le coeur de ma fille, il y a Lire la suite…

Ton entrée à l’école m’angoisse, mon petit homme

Tu sais, mon petit homme, maman adore l’école.  J’ai toujours aimé les effets scolaires, l’odeur des cahiers neufs et le son de la craie sur un tableau.  Je suis passionnée de grammaire, j’adore l’écriture et je pourrais probablement passer ma vie à étudier.  Enfant, j’étais toujours première de classe, sans effort.  L’école, pour moi, c’était Lire la suite…

Le petit être qui remplit ton coeur

La journée où t’as vu les deux p’tites lignes roses sur ton test de grossesse, tu savais bien que tu allais aimer ce petit être, ce bébé, cet enfant. Il ne fallait pas nier ça. As-tu entendu parler de l’amour inconditionnel? Oh que tu n’avais aucune espèce d’idée de ce que ça pouvait être avant de Lire la suite…

Ode à toi, mon mari, le papa qui s’implique

Trop souvent, je perds patience envers toi et je te déverse mon trop-plein de fatigue, d’émotions et, disons-le, d’hormones (!) en plein visage. Trop souvent, je t’envie d’avoir la liberté de sortir entre chums le soir ou d’aller jouer au golf et je te le fais savoir. Trop souvent, je me plains que tu ne Lire la suite…

La discipline positive a le dos large en maudit

En réponse au texte Celui qui a été puni étant jeune souffre aujourd’hui d’un traumatisme rare appelé éducation. La discipline positive a le dos large en maudit. On lui donne toutes sortes de vocations qu’elle n’a pas et elle n’a pas la meilleure réputation. En vérité, toutes les idées préconçues viennent d’une incompréhension et de la désinformation Lire la suite…

Lettre à l’adolescente que j’étais

Enfant, tu étais cute. Tu avais un joli minois, tu ne te posais pas beaucoup de questions. Tu étais comme tous les autres enfants. Ça te convenait. Puis l’adolescence. Cette période où on veut juste faire partie de la gang. Tu regardes les filles autour de toi. Leur corps change. Leurs traits s’affinent, leur poitrine Lire la suite…

À toi, la nouvelle blonde de mon ex

Nous deux, on se connaît peu, voire pas vraiment. On se croise parfois quand je vais reconduire mes petits loups. Tu me souris. Je me demande si tu le fais comme moi, avec ton cœur, ou simplement pour être polie. Je ne passerai pas par quatre chemins, je voudrais te dire que je t’aime bien. Lire la suite…

Quand je dois te quitter, mon bébé

À chaque fois, c’est la même histoire. On prépare mes valises ensemble, tu me poses des questions et je prends le temps de t’expliquer où je vais, ce que je vais faire, avec qui je vais être et comment on va pouvoir se parler pendant que je serai partie. On en profite, c’est du temps Lire la suite…

Parfois, j’aimerais être autre chose qu’une mère

Je suis une mère. Tout comme toi. Ma vie n’a rien d’extraordinaire. J’aime mon mari, j’adore mes enfants. Le train-train quotidien faisant son œuvre, j’ai parfois l’impression que les années déboulent au lieu de s’écouler. J’ai l’impression que tout ce que je fais, c’est être la mère de mes enfants. Et malgré tout l’amour que Lire la suite…

Tout ce que j’aimerais te dire, ma belle maman séparée

J’aimerais te dire que ça va finir par passer, que ta peine d’être toute seule dans ton salon en train de te demander si un jour, ton cœur, ta tête et ton âme vont s’en remettre. J’aimerais te dire que tu vas arrêter de pleurer à toutes les fois que tu y penseras, que ta Lire la suite…

À toi, l’enseignante et mère de famille en vacances

Eh toi l’enseignante en congé, tu es vraiment bien en vacances tout l’été ! Tu es mère de deux enfants pis tu es prof, tu as sûrement plein de trucs pour les entertainer ! De toute façon, tu as deux mois de congé. Dans quelques semaines, tu ne sauras plus quoi faire de tes dix doigts… Heille ! Lire la suite…

Lettre à toi, mon amie qui a perdu un enfant

Ma belle amie, Le jour où tu m’as raconté ton histoire, j’ai tout de suite su que j’avais devant moi un spécimen rare de femme forte. Et j’ai tout de suite su que je t’adorerais pour ça. Tu étais presque à terme de ta deuxième grossesse, tu voyais poindre au loin le fil d’arrivée d’une Lire la suite…

Ma fille, je suis désolée mais tu ne seras jamais à la hauteur

Ma fille, je suis désolée que l’on t’impose autant de pression et ce, depuis que tu es née. Avant même ton premier anniversaire, tu étais déjà condamnée.  Selon les «normes» et les grandes théories de l’enfance, tu as pris trop de poids dans les premiers mois, pas assez dans les suivants, tu t’es tenue assise Lire la suite…

Ma fille, ne sois pas une guidoune

Ma fille, J’aimerais ça te parler. Aujourd’hui. Parce que quand tu seras dans ta période ado-rebelle, c’est fort possible que tu veuilles pu m’écouter pantoute. Ne me regarde pas comme ça, je le sais – t’sais, j’suis déjà passée par là, moi aussi. Je te promets que tu voudras faire à ta tête plus souvent Lire la suite…