Je ne me rappelais plus qu’on s’aimait

Quand la routine étouffe, qu’elle serre ses griffes autour de nos cous de parents épuisés. Quand la vie nous ramène jour après jour ses petits irritants, qu’elle fait grincer ses ongles sur nos tableaux quotidiens. L’amour se perd. Lorsque, la mi-trentaine bien entamée, il faut encore demander la permission pour aller prendre un verre avec Lire la suite…

Je pense encore à toi, mon ancien élève

Notez que les prénoms ont été changés par souci de confidentialité. Je pense encore à toi, Lina. Tu n’avais que huit ans quand tu es arrivée dans ma classe en plein milieu d’année. Tu parlais à peine français, mais dans tes yeux, je pouvais lire ce que la directrice m’avait dit en apportant un pupitre Lire la suite…

La rencontre avec ta progéniture : quand tu ne ressens rien

Ça y est. Après plusieurs mois d’essais, de tests d’ovulation, d’études approfondies de tes symptômes de grossesse sur Google et de «je sais ben qu’on est lundi, mais faudrait le faire, j’ovule», tu es enfin enceinte ! Tu regardes les deux barres sur ton p’tit bâton de pipi et t’en reviens juste pas. Ce que Lire la suite…

Il n’y a pas de sot métier sauf mère au foyer

Lorsqu’on me demande ce que je fais dans la vie, je réponds qu je suis maman à la maisonpuis j’ajoute, comme pour effacer le dégoût dans le visage de mon interlocuteur que j’ai une Maîtrise. Parce que oui, moi madame, je torche des culs avec érudition. Je ne suis pas une maman à la maison Lire la suite…

Mon enfant anxieux

Tu sais, je te comprends. Tu n’es pas seul. Moi aussi je la connais. Je la connais cette anxiété. Elle vit en moi depuis si longtemps. Je connais les ravages qu’elle peut faire, je connais la subtilité qu’elle peut prendre et je sais de quoi elle est capable. Tu sais, je la vois dans tes Lire la suite…

Ode à l’éducatrice de mon garçon

La première fois que je t’ai rencontrée, j’avais le cœur lourd. Lourd d’abandonner l’enfant que j’avais porté pendant neuf mois puis avec qui j’avais passé ma vie, nuit et jour sans relâche, pendant les douze mois suivants. Lourd de laisser entre tes mains inconnues ma petite pierre précieuse, le plus grand amour de ma vie, Lire la suite…

Ta graduation, mon garçon qui grandit trop vite

Mon grand garçon, Bientôt, par un jour ensoleillé de juin, tu mettras ton bel habit choisi avec soin, avec moi, ta maman. Tu auras choisis ta cavalière ou ton cavalier pour cette magnifique soirée que tu ne vivras qu’une seule fois. Tu auras une belle bague au doigt en signe de ton accomplissement, la fin Lire la suite…

Mon amie, mon ange gardien

Je pense que la majorité d’entre nous peuvent s’entendre sur un fait. Lorsqu’on devient parents, on se rend compte bien assez vite que les choses ne se passent pas nécessairement comme nous l’avions imaginé. Dès notre plus jeune âge, on s’imagine un futur rempli d’enfants, une maison décorée comme on le souhaite, un mariage grandiose Lire la suite…

À toi, ma petite deuxième

Ma petite deuxième, Ma précieuse, très précieuse petite fille. Tu étais souhaitée, rêvée et attendue. Tu n’étais pas plus grande qu’un grain de riz que tu faisais déjà ta place dans notre famille. Ton frère ne comprenait pas tout, mais du haut de ses presque deux ans, il savait que bientôt, il ne serait plus Lire la suite…

Ce que j’ai toujours voulu te dire, papa

Aujourd’hui, papa, j’aimerais te dire tout ce que je n’ai jamais osé te dire. Il existe plusieurs sortes de relations père/fille. Il y a les filles à papa, les relations conflictuelles, les relations où le père et la fille sont très proches ou encore les relations toutes simples dans le respect. La nôtre, papa, est Lire la suite…

Le bonheur d’être ta maman

Mon garçon, Être ta maman est de loin le rôle le plus important que la vie m’ait confié. Et même si je croule parfois de fatigue, même si je doute parfois d’être à la hauteur de la petite personne incroyable que tu es et même si je soupire parfois trop bruyamment, ma vie est parsemée Lire la suite…

Toi, mon homme qui ne s’inquiète jamais

C’est bien connu, un homme, c’est fort. Ça ne s’inquiète pas pour des riens comme une maman avec énormément un petit peu trop d’hormones. Toi, mon homme, le père de mes enfants, tu ne t’inquiètes jamais. Et ça m’énerve. Lors de ma première grossesse, j’avais peur à en mourir. Peur que quelque chose cloche avec Lire la suite…

Toi, le beau-père de mes enfants

T’es arrivé dans ma vie sans m’avertir. Ben oui, ça arrive encore des belles histoires après des séparations. T’sais, le genre de séparation qui te donne envie de mettre une croix sur tout le reste pis que dans un moment de désespoir, tu te dis que c’est mieux de devenir une folle aux chats parce Lire la suite…

L’adolescent que tu deviens

Quand tu étais petit, ton adolescence était à des milles de nous arriver en pleine face; j’avais le temps de m’y préparer et honnêtement, ça faisait bien mon affaire que de me faire croire que ce n’était pas demain la veille que j’aurais à gérer ton acné et ta puberté.  Mais voilà. Comme dans toutes les Lire la suite…

Ode à mon homme

Aujourd’hui, j’ai envie de t’écrire à toi, mon homme, le mien. Parce que je vous aime donc ben, toi et toutes les petites choses que tu fais pour me rendre heureuse. Toi, qui me dis quotidiennement que tu me trouves belle. Ce n’est pas rien, après onze ans de vie commune, que tu me trouves encore Lire la suite…

Lettre à mon fils de cinq mois

Il y a plusieurs mois déjà, tu as saisi la seule et unique occasion que tu as eue pour former vie dans mon ventre. Moi qui aime toujours tout prévoir jusqu’au moindre détail, j’ai dû accepter que cette fois, c’était toi qui avais choisi ma destinée. Tu es arrivé vite, un peu trop vite en Lire la suite…

Les matantes

En toute franchise, il n’y a pas une fille qui a envie d’être qualifiée de matante. Parce qu’une matante, c’est bien connu, ça conduit lentement. Ça a des hobbies poches comme le crochet ou les quilles. Ça pense que les téléromans, c’est la vraie vie. Ça donne des becs qui tachent les joues de rouge Lire la suite…

Ton deuil du dernier bébé

Tu te l’étais juré au moment même où ton petit dernier  franchissait le cap de la lumière pour atterrir sur ton ventre et mettre fin à cet accouchement qui n’en finissait plus de finir. C’était terminé pour toi, plus jamais tu n’aurais la force ou la folie de vouloir mettre au monde un autre bébé, Lire la suite…