Je pense à toi, la femme qui reste

À toi qui restes pour tes enfants, pour ta famille. Tu restes pour préserver ton rêve, ton idéal. Tu as tout donné pour vous, tu as travaillé dur pour t’offrir ce toit, cette vie, ce cocon qui devait te rassurer et dans lequel tu voulais tant grandir. Tu es cette mère que tu as toujours Lire la suite…

Mon gars, n’oublie jamais que la famille, c’est important

Mon gars, N’oublie jamais que la famille, c’est important. La famille, c’est une grand-mère qui te prépare ton dessert préféré juste « parce que », pis qui t’offre toujours des cadeaux remplis d’amour. Profites-en, demande-lui ses recettes. Une cuisinière comme ça, y’en a pas deux de pareil. Profites-en aussi pour la serrer dans tes bras Lire la suite…

Mon chum, est-ce que s’aimer suffit ?

Tu sais quoi mon amour? J’ai l’impression que la vie de parents est en train d’avoir le dessus sur nous. Toi, moi, les enfants, le chien, le ménage, la cuisine pis le lavage. Tout ça est en train de nous tuer. De tuer notre amour. Tu sais, cette flamme chaude et brillante qui allumait tes Lire la suite…

À toi, la « fausse » matante de mon enfant

Tu fais partie de ma vie depuis une éternité déjà et il y a quelques années, tu es entrée dans celle de mon enfant par la grande porte d’en avant tout juste quelques jours après sa naissance. Tu te souviens à quel point il était petit ainsi que la fierté qui faisait briller mes yeux lorsque je l’ai Lire la suite…

J’ai peur que tu aies un TDAH, mon enfant

Mon cher enfant, Quand tu étais à la maison, dans tes premières années de vie, tout était parfait. Puis, à la garderie, les choses se sont gâtées pour toi. Un-peu-beaucoup. Chaque jour était un défi à relever, une mission de tous les instants pour toi. Tant du côté des habiletés sociales que du développement, tu Lire la suite…

Lettre à mon homme malheureux

Mon homme, Je te sens, tu sais. Je le sais que quelque chose ne va pas.  Tu t’éloignes. Tu t’isoles.  Je te feel. Mais tu ne parles pas. Je sens que t’es plus heureux dans ta vie. Que tu fouterais tout en l’air. Que tu partirais à l’autre bout du monde pour très longtemps.  Je Lire la suite…

Les filles aussi peuvent être des agresseurs, mon garçon

Mon garçon, Je suis désolée. Hier, j’ai réalisé que je ne t’avais pas préparé à faire face à la violence, à l’intimidation, au harcèlement. Pourtant, je t’ai appris à défendre ta sœur, à respecter les autres. Je t’ai enseigné à prendre position, à t’interposer quand tu était témoin de gestes agressifs, à ne pas tolérer Lire la suite…

À ma future maman que j’aime déjà de tout mon cœur

Bien au chaud dans ton ventre, je grandis au fil des semaines pour devenir le trésor que tu désires tant. Je suis si heureux d’être le petit être qui a pris place en toi et j’attends avec impatience le jour de notre première rencontre. D’ici là, je profite du confort de mon cocon douillet et Lire la suite…

Ta vie de maman séparée et ta pauvreté de salariée

Les temps sont durs. Tu vis de paie en paie. Et encore. Parfois tu empruntes un peu d’argent pour être capable d’arriver à ta fin de mois. Pourtant tu as un bon emploi, une maison, une voiture. Tu es en santé, tes enfants pratiquent des sports d’élite. Il n’y a aucune raison pour toi d’avoir Lire la suite…

Je n’en reviens pas encore d’être ta mère

Mon enfant, Je n’en reviens pas encore d’être ta mère. Quand je te vois, que je t’observe de loin. Lorsque tu deviens ce que tu es et que ce que tu es influence ce que tu deviendras. Tranquillement, je te regarde et je profite de ce temps où la vie m’offre le cadeau de vivre Lire la suite…

Son déficit d’attention et ton sentiment d’incompétence

Ce soir, comme à chaque soir, moitié résignée, moitié découragée, tu t’apprêtes à entrer en guerre avec ton enfant et son déficit de l’attention pour la période nécessaire, mais ô combien pénible, des devoirs. Mais ce soir, dans son agenda, c’est pas les devoirs à faire qui te découragent le plus. Ce soir, y’a un Lire la suite…

À toi, la femme qui a fait plusieurs fausses couches

On ne se connaît pas, ou si peu. J’ai toutefois l’impression de te connaître intimement. Je sais que tu es passée au travers de quelques fausses couches. Dans un passé pas si lointain, j’ai vécu la même chose que toi. Lors de ta première fausse couche, tu t’es peut-être réconfortée en te disant que oui, Lire la suite…

Lettre à mon dernier bébé

Tu devais être mon dernier bébé. Celui pour lequel j’ai un peu insisté. Parce j’en avais besoin. Parce que je ne pouvais imaginer ma famille complète sans cette quatrième petite bouille sur nos photos de famille. Parce que je sais que j’aurais eu des regrets toute ma vie en pensant à cet élément manquant dans Lire la suite…

Lettre à mon homme qui a cessé de ramer

Je ne sais pas depuis combien temps notre barque dérivait sur l’océan lorsque je m’en suis rendu compte. La côte avait soudainement disparu. Il y a quelque chose qui s’est passé et je ne l’ai pas vu venir. Je ne me suis pas trop posé de questions. Il fallait réagir. Il fallait maintenant ramer pour Lire la suite…

En avoir un deuxième

J’ai toujours voulu plusieurs enfants. Trois au minimum. Je voyais grand. Je rêvais d’une maison où résonneraient les rires. Je me voyais cajoler toute une ribambelle d’enfants le soir avant le dodo. Je m’imaginais cuisiner des lasagnes gigantesques pour toute la marmaille. Je rêvais de la famille parfaite, moi qui n’en avais comme modèle que Lire la suite…

Avant ta naissance, je t’aimais déjà mon bébé

Tu sais mon petit  bonhomme, aujourd’hui maman te connaît sous tous tes angles, de la forme de ta tache de naissances à tes yeux espiègles qui m’indiquent que tu es sur le point d’entreprendre quelque chose qui t’est interdit, du genre dérouler au complet le papier de toilette. Mais avant ta naissance, alors que tu étais minuscule, Lire la suite…

Maman, maintenant je comprends

Ma chère maman, Maman, à mon tour, je peux maintenant te dire que tu avais raison sur toute la ligne. La maternité dans les yeux d’un enfant, ça a l’air si simple et naturel. Parfois, c’est vrai que ça se fait tout seul, mais ô combien souvent, ça demande patience et compréhension.  Ce besoin de Lire la suite…

Pour vous, mes enfants, que j’aime à parts égales

Mes chers enfants, Hier, vous m’avez demandé lequel d’entre vous j’aimais le plus. En tant que maman, une telle question ne m’a jamais traversé l’esprit. Alors, telle une politicienne aguerrie, je vous ai répondu que je vous aimais différemment, chacun de vous, ni plus ni moins. Pas un plus que l’autre, pas moins non plus. Lire la suite…

Vous vous êtes perdus, toi pis ton homme

Tu cherchais ton homme depuis longtemps. Tu croyais l’avoir perdu, de vous avoir perdus. Dans les dernières années, votre famille était secouée aussi fort qu’un Tsunami; le temps vous avait usés, vous ne faisiez plus attention à vous, vous ne faisiez plus d’efforts. Lentement, le travail s’est mis à prendre de plus en plus de place. Lire la suite…

À toi, la maman qui n’a plus de maman

Toi, tu as dû apprendre trop jeune à ne plus compter que sur toi-même. Tu as perdu trop tôt ce sentiment de pouvoir t’appuyer en tout temps sur une personne solide, présente, bienveillante. De pouvoir compter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit sur cette personne capable de te soutenir dans tout Lire la suite…