J’aime pas ça quand tu dérapes, mon chum

Ça t’arrive pas souvent. À tous les deux-trois mois. En fait, je sais précisément quand ça t’arrive parce que je le note sur le calendrier. Discrètement pour pas que tu t’en aperçoives. Pis je le note parce que je me dis qu’un jour, peut-être que je vais avoir besoin de cette information. C’est triste hein. Lire la suite…

Le côté givré de ton quotidien de mère en 3 points

Oui, l’hiver est long. Non, les p’tits dorment pas bien. Pis il y a bien une centaine d’autres patentes qui t’énervent pis qui te dépriment au plus haut point. T’as pas encore pensé te pitcher en bas du pont pour ces pacotilles (heureusement),  mais mettons que tu vois tout en noir pis que t’aurais besoin Lire la suite…

La revanche de papa : les 5 types d’amies au shower de ta blonde

Un soir où ma douce et moi ne savions pas quoi faire, nous avons mis dans un chapeau des suggestions d’activités que nous avions écrites sur des petits papiers et nous avons pigé « faire l’amour » (c’était la suggestion que j’avais écrite sur les cinq petits papiers auxquels j’avais droit). Du coup, elle est devenue enceinte. Lire la suite…

Range ta graine

Écoute, On s’est croisés et on a jasé ensemble un bon moment. C’était sympathique et agréable. On a échangé nos coordonnées, question de garder contact puisque notre discussion était fort intéressante. On est des êtres sociaux, et créer des liens fait partie de notre nature. Imagine ma surprise, après quelques échanges de textos au sujet Lire la suite…

Ben oui, mon chum va prendre 12 semaines de RQAP, pis ?

« Quoi ? Tu vas lui laisser la balance de ton congé ? T’es malade ??? » C’est ce que tu m’as dit hier, mon amie, quand je t’ai annoncé que je retournais travailler et que papa passerait un gros douze semaines avec bébé à la maison. Ta face et le ton avec lequel tu me parlais m’ont Lire la suite…

Mon homme, réveille-toi avant qu’il ne soit trop tard

Mon homme, ça fait beaucoup d’hivers trop froids et trop longs que je passe seule à t’attendre. Que je chauffe notre chaumière seule à coups de brindilles sèches pour ne pas que le feu s’éteigne entre nous. Mais ma réserve de petit bois s’épuise. J’aimerais tellement que tu puisses être avec moi, avec nous. Que tu Lire la suite…

À la mère célibataire, l’éternel deuxième choix des gars

« Ce n’est pas toi, c’est moi! », « Je recherche du sérieux et toi? Ah! non finalement, je ne suis pas prêt! », « J’ai rencontré quelqu’un depuis notre dernière rencontre! Je suis vraiment désolé! ». Ce sont toutes des phrases que tu as déjà entendues si tu es une femme affichée sur les sites de rencontre. Oui toi, l’éternel Lire la suite…

Lettre à mon garçon intimidé à l’école

Mon petit bonhomme, Aujourd’hui je voudrais te parler d’intimidation. C’est malheureusement un mot qu’on entend de plus en plus de nos jours. Pis parfois, ça commence un peu trop tôt. Ça commence avant même que tu sois capable de lire des mots étiquettes dans la classe de madame Johanne ou de faire des additions et Lire la suite…

Maman, je ne serai jamais comme toi

Maman, Étant petite, je n’ai jamais manqué de rien. Ni de temps de qualité, ni de quoi manger, ni même d’une certaine forme d’amour. J’ai grandi avec toi comme modèle de femme, de mère, dans une relation fusionnelle que je croyais avoir la chance de posséder. Mais en devenant maman à mon tour, j’ai réalisé Lire la suite…

Quand tu as cessé de vouloir me faire un bébé

Quand on s’est rencontrés, j’ai mis mon cœur sur la table et je t’ai révélé mon plus grand désir : celui d’avoir un enfant. J’ai été honnête avec toi, tu avais déjà le tien, mais pas moi. Je t’ai dit qu’avant de me jeter dans notre future relation, avant de construire avec toi cette vie Lire la suite…

À la maman dont l’enfant a une déficience intellectuelle

Ça y est. Le diagnostic est tombé. Tu t’y attendais depuis des années, tu t’inquiétais depuis sa naissance, tu savais au plus profond de toi que ton enfant n’était pas comme les autres, mais tu espérais quand même. Tu espérais qu’ils se trompent tous, ces spécialistes. Tu espérais que ta fille rattrape ce retard, que ton Lire la suite…

Ta maternité : 5 des expressions qui portent mal leur nom

Il existe un dégât d’expressions dont plusieurs portant sur la maternité. En voici cinq qui portent clairement mal leur nom. #1  La préparation à l’accouchement Qu’on se comprenne bien. On te demande de venir à ces séances au cours desquelles tu respires comme un chiwawa mourant pendant que papa te caresse le ventre dans le but de t’aider Lire la suite…

Tu n’es pas encore né, mon bébé

Tu n’es pas encore né, mon bébé; le décompte des jours avant ta naissance n’est pas entamé. Mais pourtant, tous les jours, j’imagine les traits de ton visage, je me perds dans la lueur de tes grands yeux et je détaille la délicatesse de tes petits orteils. Toutes les fois que mon esprit a besoin d’un Lire la suite…

À toi, la carriériste qui aime la maternité plus que prévu

Tu avais une vie parfaite pour toi. Une vie dans un bel appartement du centre-ville, avec ton chéri, tes beaux ongles manucurés, tes délicieux cafés lattés tranquillement sirotés dans des endroits branchés, tes lunchs au resto tous les midis, tes 5 à 7 entre amis, tes sorties en amoureux, tes voyages plusieurs fois par année, Lire la suite…

Les 10 types de parents aux rencontres des bulletins

L’heure du bulletin de ton enfant a sonné, tu reçois chez toi le portrait scolaire de ton enfant… Choc? Surprise? Fierté? Quel genre de parent es-tu lors de la rencontre de parents qui suit le bulletin? #1  Le parent anxieux Arrive crispé, trente minutes à l’avance. Il revérifie trente-quatre fois que c’est bien la bonne classe et Lire la suite…

Mon bébé, tu es dans ma vie parce que je suis une égoïste

Je suis enceinte de toi. Je ne sais pas encore à qui j’ai affaire et déjà, j’aime l’idée d’être trois. L’idée que ça bouge plus dans la maison, dans ma vie. Je me suis donné une raison d’aller au zoo, aux jeux d’eau, aux arcades, partout où je pourrai à nouveau me sentir jeune et Lire la suite…

L’anxiété a eu raison de toi

Toutes ces années, tu as bâti ton barrage une brique à la fois en t’assurant que le mortier serait assez solide et que tout était bien aligné. Toutes ces années, tu t’es convaincue que ces murs seraient assez résistants pour retenir tout ce qui les mettrait à l’épreuve. Tu t’es même assurée de les polir afin d’oublier Lire la suite…