Sophie Métivier



Maman d’un modèle féminin 2007 et d’un masculin 2008 qui n’ont pas de pitons pause ou mute (c’était back order au moment de la commande, remplacé par hyperactivité sans supplément), ma vie est une succession de demandes, obligations et compromis, le tout accompagné de beaucoup d’amour! Entre le boulot, l’école, le patin des enfants et mon chéri, c’est dur de trouver du me-time, juste à moi. Rester zen est un défi de tous les jours, je suis loin d’être parfaite dans tous mes rôles, mais je m’assume pleinement!

Posts récents

À la recherche du piton MUTE

Dire que t’avais hâte d’entendre son premier mot. Un bébé, tout le monde le sait, ça pleure pour s’exprimer.  Les petits gazouillis, c’était bien cute, mais rien ne t’avait préparée pour la suite. T’en avais assez de devoir interpréter les pleurs et autres bruits qui sortaient de son petit corps, mais là, t’aimerais que ça Lire la suite…

Réapprends à voir la vie en rose, la mère

Dans la vie d’une mère, il vient un temps où tout semble négatif. La moindre petite affaire devient un obstacle à ton bonheur, et tu finis par vouloir te coucher en position fœtale et pleurer dans un coin. Mais, fille, tout est une question de perception, tu peux virer tout ça en positif, fais-moi confiance! Lire la suite…

Les maudites photos de famille

Tu aimes bien avoir des photos à jour de ta progéniture à exhiber sur ton bureau, et faire une mise à jour de temps en temps du portrait de famille qui trône sur le mur du salon.  Y’a pas plus belle décoration que tes enfants, sont tellement adorables (surtout immobiles et encadrés sur papier glacé).  Lire la suite…

À toi, la mère qui n’aime pas tout le temps les enfants

En tant que maman, tu es obligée de côtoyer bon nombre d’enfants dans ta vie, sans toujours le vouloir.  Que ce soit des p’tits voisins, des amis de l’école, des enfants de parents éloignés ou encore des enfants rencontrés lors d’un voyage, il va en passer plusieurs. Toi, t’aimes ça les enfants, sinon t’en aurais Lire la suite…

Ton attitude de m*rde, ma préado

Toi, ma préado, Toi qui commences à avoir les hormones dans le piton et à m’en faire voir (encore plus) de toutes les couleurs.  Toi qui ne sais plus parler, mais seulement crier, chialer, argumenter et ignorer.  Toi qui étires l’élastique jusqu’à ce qu’il te pète en pleine face.  Toi qui as une attitude de Lire la suite…

Les vacances d’été ne sont plus ce qu’elles étaient dans ton temps

Quand tu compares le quotidien de tes enfants et ce que tu vivais il y a vingt trente ans, c’est le choc.  L’environnement était drôlement différent de celui dans lequel les gamins d’aujourd’hui évoluent, que ce soit au niveau social, technologique ou familial.  Ça te rend pas nostalgique tout ça, fille? C’est à peu près là Lire la suite…

La maudite culpabilité

Prendre du temps pour soi, un luxe qu’on ne s’autorise pas assez quand on devient maman. Pendant tes études, c’était toi en premier, tu étais maître de ton horaire en dehors des cours.  Aucune obligation d’aller ou non dans un party avec tes amis ou ta famille, tu y allais juste si t’en avais envie Lire la suite…

À toi qui as des gros seins

Des filles qui s’aiment et se trouvent parfaites, y’en a pas.  Y’en aura jamais.  JAMAIS.  On a toutes un p’tit quelque chose qu’on voudrait changer.  Les cheveux raides veulent des frisettes, les grandes veulent être petites, et les p’tits seins en veulent des gros. Toi, t’as des gros seins, et tu les trimbales avec toi Lire la suite…

Les 6 types de mères

Avoue que lors d’un party de famille, d’une soirée entre amis ou de toute autre occasion où tu trouves des parents et leurs enfants, tu finis par juger les gens avoir ton opinion sur eux.  En groupe, tu peux découvrir la vraie nature des gens, et c’est fascinant de voir les différentes réactions à une Lire la suite…

À toi, la mère-poule

Tu comprends maintenant ce que ta mère a enduré pendant ta jeunesse.  L’anxiété de voir son enfant découvrir le monde, gagner en indépendance, vivre sa vie… et le laisser faire.  Dès la maternelle,  tu te promenais un peu partout avec ton vélo, elle ne savait pas toujours où tu étais, mais ne semblait pas s’en Lire la suite…