Roxanne Lavoie



Maman de jumeaux identiques de cinq ans, je ne fais jamais rien à moitié ! Je suis énergique, simple et passionnée. J’aime rire, mais encore plus faire rire les personnes qui sont avec moi. Étudiante en dernière année pour devenir enseignante, j’ai fait ce virage alors que mes fils n’avaient que deux ans. L’écriture est pour moi une forme de thérapie qui me permet de faire le point, mais surtout de prendre du temps pour moi.

Posts récents

Mon amour, j’ai peur

Mon amour, Presqu’une décennie nous sépare de notre première rencontre, de la première fois que tes lèvres ont touché les miennes. Je t’aime toujours autant, mais différemment. Te rappelles-tu comment c’était intense nous deux? On passait des heures à s’embrasser, à se coller et à se promettre l’éternité. On était amoureux comme des ados même Lire la suite…

On n’en aura pas d’autres

On n’en aura pas d’autres, c’est fini. J’en aurais pris un et peut-être même deux de plus. Mais pour ça, il aurait fallu qu’on soit faits plus forts. Pas que nous ne le sommes pas, mais force est d’admettre que c’est un défi en soi d’élever un enfant et d’en élever deux, ce n’était pas Lire la suite…

La maman de cœur

Pour des raisons qui l’ont longtemps bouleversée, la vie a décidé qu’elle n’enfanterait pas. En toute certitude, elle n’allait pas priver un enfant de l’amour qu’elle avait à donner. Parce qu’elle en avait beaucoup trop. Et que rationnellement, elle savait qu’elle allait bien accomplir cette tâche et que l’enfant qui l’aurait comme mère serait choyé. Lire la suite…

Mon bébé, maman retourne à l’école

Mon bébé, Maman ne viendra plus te chercher à la garderie à trois heures trente de l’après-midi comme j’avais l’habitude de le faire dans la dernière année. J’arriverai tard, parfois même quand le soleil sera couché. Il y aura des matins où je devrai partir avant que tu ne te réveilles. Pas souhaitable, mais pas Lire la suite…

À toi, la maman qui n’a pas un sou

À toi, la maman qui n’a pas un sou, J’ai pensé t’écrire, car tu rêvais depuis très longtemps de la journée où tu allais avoir un petit être dans ta bedaine, mais tu n’es pas sans savoir que la vie à deux, ça coûte cher et que la vie à trois, ça ne sera pas diable Lire la suite…

Le temps qui passe, mon bébé

Il est passé où ce temps, mon bébé ? C’était hier que j’ai t’ai vu pour la première fois et que j’ai promis mer et monde à tes beaux grands yeux curieux. L’eau a coulé sous les ponts et sur tes joues depuis le jour de ta naissance. Et dire que j’aimais me projeter dans Lire la suite…