Marie-Jo Sauriol



De nature un peu casse-cou, j'ai découvert en 2013 un défi vraiment à la hauteur: Passer de célibataire, sans enfants à belle-maman, temps plein de 2 enfants et ce, du jour au lendemain. De quoi m'en donner pour mon argent. Même sauter d'un avion ou descendre en rappel ne procure pas autant d'émotions fortes. Entre le taekwondo, le ballet, le piano et tumbling, les répits sont courts. Mes décisions sont parfois contestées et mes interventions peuvent être discutables, mais mon amour, même imparfait, reste sincère. Vive les défis!

Posts récents

Je suis une maman dépassée par le TDAH de son enfant

Chaque matin, je me lève pour faire face à son TDAH avec provocation et je n’en peux plus. Parce que dans mon rôle de mère, je n’ai plus le dessus. Parce que depuis que le diagnostic est tombé, je me sens dépassée. J’ai lu toutes les petites lignes du rapport. Je sais qu’elle teste les Lire la suite…

Je n’ai pas fini de te gosser, mon garçon

Mon fils, Ce matin, tu as jeté ta banane aux poubelles. Tu l’as fait pile poil à l’instant où je suis sortie de la cuisine, en catimini, sur la pointe des pieds, mais je t’ai entendu. Quand je te l’ai reproché, tu m’as renvoyé un soupir couronné de ta phrase fétiche : « Tu gosses ». Je Lire la suite…

Je ne suis pas leur maman

Dans Cendrillon, c’est une femme froide et cruelle. Dans Aurore, elle est une marâtre. Dans bon nombre d’ouvrages, elle est la mal-aimée, la méchante… et dans ma famille, c’est moi. Je suis « la belle-mère ». Je les élève comme les miens à chaque jour. Je les trimbale à l’école, au ballet, au taekwondo ou au piano. Lire la suite…