Maman Yin Yang



Maman, femme et professionnelle à temps plein, j’essaie d’être à la fois la meilleure petite sœur, amie, collègue, descendante et voisine à temps partiel. Alors pourquoi ne pas ajouter un autre défi et tenter de devenir à mon tour la blogueuse qui saura vous faire sourire, même dans vos pires moments? Maman de deux garçons, un grand et un plus p’tit et mamange d’un petit ange qui souffle ses bougies du haut de son petit nuage, je vous confirme que ma vie est une succession de rebondissements qui sauront sans aucun doute être les précurseurs de billets fort distrayants!

Posts récents

Mon enfant anxieux

Tu sais, je te comprends. Tu n’es pas seul. Moi aussi je la connais. Je la connais cette anxiété. Elle vit en moi depuis si longtemps. Je connais les ravages qu’elle peut faire, je connais la subtilité qu’elle peut prendre et je sais de quoi elle est capable. Tu sais, je la vois dans tes Lire la suite…

Merci de m’accompagner dans la maternité, mon amie

Je me souviens autrefois, au moment où nous envisagions de fonder une famille, chacune de notre côté. On s’imaginait maman, on n’avait aucune idée de ce qui nous attendait, on avait seulement hâte d’avoir un bébé, d’avoir notre famille. On se faisait des plans, on souhaitait tomber enceintes en même temps, on s’imaginait passer notre Lire la suite…

10 précieux conseils pour survivre à ta mémoire en voie d’extinction

Avant d’être mère, t’avais une mémoire d’enfer. Ta mémoire à long terme emmagasinait des infos à l’infini et t’étais abonnée au plus gros forfait de données possible pour une mémoire à court terme. Aujourd’hui, quand on te demande ce que t’as fait hier, tu dois sérieusement fouiller dans le fin fond de ta mémoire pour Lire la suite…

À vous, ma famille

Quand j’étais toute petite, c’était mon père, ma mère et ma soeur, le centre de l’univers de mon p’tit monde d’enfant. J’ai perdu le contrôle du temps, je ne l’ai pas vu filer celui-là. Je ne me souviens plus à quel moment j’ai laissé tomber cette vie d’enfant-là, cette famille-là. Je ne me rappelle plus Lire la suite…

La cigogne au bout du monde : à toi, la fille qui veut adopter

Je t’écris ces quelques lignes à toi, mon amie, qui attend depuis beaucoup trop longtemps. Je ne me souviens même pas à quand remonte la fois où tu m’as annoncé ce magnifique projet de vie : celui d’adopter ton enfant. Et ça, c’est injuste. Parce que ça signifie que tu attends depuis beaucoup, beaucoup trop longtemps. Lire la suite…

5 illusions maternelles

Te rappelles-tu la fois où tu y as vraiment cru à ce moment parfait? Ce moment dont tu rêvais depuis si longtemps et que t’avais planifié au quart de tour, avant même d’avoir vu la binette de ta progéniture. T’avais même imaginé une musique de fond pour accompagner ce grand événement-là. Pis le grand jour Lire la suite…

Tout ce que j’ai

Sais-tu, mon grand, à quel point je t’aime? En fait non, je pense que tu n’en sais rien. Laisse-moi t’expliquer. Avant de te mettre au monde, je vivais pour moi. Les décisions, je les prenais en pensant à mon petit nombril. Mais ça, c’est jusqu’au jour où on a coupé le tien, ton petit nombril. Parce Lire la suite…

À toi, ma filleule

Je me souviens à quel point j’ai été fière. Fière de me voir attribuer ce grand rôle. Fière qu’on me manifeste une telle marque de confiance. Fière d’être celle qui aura cette place de choix dans ta vie. Fière d’être ta marraine. Et cette fierté, je l’ai vécue trois fois plutôt qu’une. Je me souviens Lire la suite…

Le plan G : le gardiennage

Ton mois de novembre est booké. Pas que ça ne te tente pas d’assister à tous les évènements inscrits à ton calendrier, c’est juste que sur un total de treize invitations, douze d’entre elles sont sans enfants. Pis toi, ben t’en as justement deux ou trois de ces p’tites affaires-là. Pis ben des enfants, c’est Lire la suite…

Maman, viens jouer avec moi

Depuis le petit matin qu’il te le demande. « Maman, viens jouer avec moi. » Il est là et il tourne en rond, comme un lion en cage. C’est comme ça. À une période de sa vie, jouer sans t’avoir dans son champ de vision, c’est impensable. Aussitôt que tu entames une tâche ménagère, ça met fin Lire la suite…

7 grands moments d’hypocrisie maternelle

Hypocrisie: n.f.            Tendance à dissimuler ses sentiments ou ses pensées. Mettons que tu tiens compte de cette définition-là, peux-tu me confirmer n’avoir jamais joué les hypocrites avec tes enfants ? Non ? Jamais ? Même pas en quelque part pendant ces sept grands moments d’hypocrisie maternelle-là ? #1 Le déjeuner Tu sais la fois où tes enfants Lire la suite…

La mort de ton frère

Tu étais haut comme trois pommes quand c’est arrivé. À deux ans, tu ne pouvais pas comprendre ce qui se passait, ton petit cerveau en ébullition n’était pas assez mature pour raisonner suffisamment. Mais tu ressentais bien des choses par exemple. À cet âge-là, vous êtes comme des petites éponges, vous ressentez toutes les émotions Lire la suite…

L’infernal 5 à 7 : tes soirs de semaine

16h30 a sonné. Te v’là dévalant à toute vitesse les escaliers du building de ta job. Ton 5 à 7 commence. Rêve pas. J’te parle pas du 5 à 7 au bistro du coin où tu sirotes une coupe de vin accompagnée de tes meilleures copines. Non. Celui dont j’te parle, c’est le 5 à Lire la suite…