Louis Philippe Couto



Je suis un papa, rêveur, d'un petit humain de trois ans. (grande fille selon elle) Je tente aussi bien que mal de voir la vie à travers ses yeux, m'imaginant du haut de ses trois pommes tout en lui cachant mes peurs et en lui offrant mes rêves à l'aide d'humour, de livres, de musique et d'air frais. Je jongle un peu plus habilement de jour en jour entre le rôle de papa, de conjoint et le moi que je suis ou devrais être.

Posts récents

Quand j’ai su que j’allais avoir une fille

Je voulais un garçon. Un garçon c’est simple, je connaissais ça. Étant enfant, je me souviens d’avoir construit des rampes pour mon BMX et j’ai rembarqué la chaîne les mains graisseuses plus souvent qu’à mon tour. Je me rappelle des après-midi au parc avec une balle et une raquette ou un bâton de baseball. J’ai le Lire la suite…

La revanche de papa : je voudrais que tu arrêtes de grandir

J’ai plein de choses à t’apprendre, à te montrer. J’essaie depuis peu de te faire comprendre le temps, les jours, les heures. Drôle est que l’ironie m’est palpable, moi qui essaie d’arrêter, de figer le temps. Je voudrais que tu arrêtes de grandir, que tu restes le petit humain pur que j’aime tant. Je sais Lire la suite…

La revanche de papa : toi, la maman en devenir aux besoins infinis

Ton p’tit n’est pas encore là que t’as trois horloges dans le salon : celle reçue au shower, celle de la cousine tellement pratique pour indiquer au p’tit quand se lever et celle que tu voulais parce qu’elle est éducative et qu’il n’est jamais trop tôt pour montrer les chiffres et les lettres à ton petit prodige. Lire la suite…

La revanche de papa : ce que j’ai appris en devenant papa

J’ai appris que voir un ventre grossir et sentir un enfant bouger sous la peau de sa copine n’est pas toujours suffisant pour être attaché à son enfant dès sa naissance. J’ai appris que voir sa liberté partir ne se vit pas en deuil quand l’interaction avec son enfant s’amplifie de jour en jour. J’ai Lire la suite…