La Disgracieuse



Je suis mère de deux kids : un gars, une fille. Un préado de sept ans qui utilise le NON-MAIS beaucoup trop souvent dans une journée et une petite puce de deux ans qui frôle le terrible two (je sens que dans pas long, elle va avoir les 2 pieds dedans). Mon chum est coupé. Fini, pu jamais, comme dans l’expression « S’il-te-plaît bon dieu pas de bébé 3 ou je vais devoir en vendre un pour ma santé mentale ». Vulgaire à mes heures, je suis aussi la pro des malaises. Je ne suis pas barrée, je manque parfois de tact, mais ça fait mon charme. Ce que j’aime surtout, c’est de défaire l’image de la petite mère parfaite. Suivez mes aventures, je n’en manque pas !

Posts récents

J’ai peur de toute

La peur. La maudite peur. Elle est un peu trop présente dans ta tête, dans tes pensées et par la bande, dans ta vie. Je ne sais pas si t’es comme moi, mais je l’avoue, j’ai peur de toute. J’ai peur de me tromper. J’ai peur de faire les mauvais choix. De ne plus pouvoir revenir en Lire la suite…

Les 7 types d’amies : quel genre d’amie es-tu ?

Il y a autant de façons d’élever ses enfants que de mères et il y autant de types d’amies que de mères. En voici sept rien que pour toi. La James Bond. Elle, c’est la mystérieuse. Elle a son jardin secret et c’est ben correct comme ça. Elle a aussi toujours un plan dans sa tête. Lire la suite…

Je ne m’excuse pas, mes enfants

Mes amours, maman doit prendre quelques minutes pour ne pas s’excuser. Je me dis que faute avouée est à moitié pardonnée. Je ne suis pas une maman parfaite. Je fais et je ferai des erreurs tout au long de ma vie. En tant que maman, en tant que femme aussi. Vous êtes ce que j’ai Lire la suite…

Hangover mom : la fois que t’as pris un coup

T’sais, les lendemains de veille, tout le monde a déjà vécu ça. Que ce soit après avoir bu trop de Tornade un soir de l’été de tes seize ans ou après avoir abusé du vino à ton dernier souper de filles, tu sais c’est quoi le feeling du lendemain de veille. Un lendemain d’abus de Lire la suite…

Je-suis-à-boute-de-toute

J’ai vécu la pire année de ma vie. Je ne pensais pas que l’on pouvait autant broyer du noir. Moi, la femme forte, celle qui croit que tout est possible, j’ai frappé un solide mur. Je ne sais pas encore si c’est une dépression, un burn out, ou un je-suis-à-boute-de-toute-calice mais j’ai clairement frappé un Lire la suite…