Josiane Francoeur



Maman d'une belle grande fille de sept ans et d'un petit garçon de huit semaines, quand pourtant je m'étais jurée de n'avoir jamais d'enfant, et par la suite qu'un seul suffirait (non mais l'accouchement ça fait tu mal juste un peu?), la maternité m'aura permis d'apprendre que la perfection que je m'imposais n'était donc pas de ce monde. Je me considère comme une maman unique en son genre ! Tantôt spontanée , tantôt organisée, tantôt grognonne, tantôt drôle (c'est certain que mon chum vous dirait peut-être le contraire, mais bon !), je suis d'une franchise qui parfois dérange, mais surtout attachante, vous allez voir.

Posts récents

Ode à vous, les chauffeurs d’autobus scolaire

À vous, les chauffeurs d’autobus scolaires, Vous qui travaillez dans l’ombre mais dont le travail est tellement important, j’avais envie de dire merci. Parce qu’on parle très souvent du rôle qu’ont les éducatrices, le personnel de soutien et les enseignants auprès de nos enfants, mais très rarement parle-t’on de vous nos chers(ères) chauffeurs(ses) d’autobus qui, Lire la suite…

La fameuse paperasse post-accouchement

Tu n’as même pas fini d’expulser du fond de tes entrailles cette petite bête-là, que faut que tu remplisses de la paperasse. Welcome la bureaucratie! Faudrait surtout pas que notre gouvernement ne soit pas informé illico qu’il y a un nouveau-né dans le grand Rimouski qui vient de naître, donc un magnifique futur payeur d’impôt Lire la suite…

Les 7 commandements de la mère et son char

#1  Un beau et mignon char sport, tu n’auras plus On va se dire les vrais affaires, fille. Le superbe deux portes décapotable dans lequel tu te promenais la touffe au vent,  tu as vite fait de le changer pour un quatre portes familial dans lequel tu sièges avec ta toque sur la tête maintenant. À moins Lire la suite…

La maternité : toutes ces choses dont on ne t’avait pas prévenue

Chère maman, On ne t’avait pas prévenue que dès la naissance de ces magnifiques petits êtres, tu serais reléguée à la dernière loge de ta propre vie.  T’sais, la loge pas trop cute dans le fin fond du couloir. Ben oui, celle-là même sur laquelle ne figure aucune étoile encore. On ne t’avait pas prévenue que plus Lire la suite…

Ta graduation, mon garçon qui grandit trop vite

Mon grand garçon, Bientôt, par un jour ensoleillé de juin, tu mettras ton bel habit choisi avec soin, avec moi, ta maman. Tu auras choisis ta cavalière ou ton cavalier pour cette magnifique soirée que tu ne vivras qu’une seule fois. Tu auras une belle bague au doigt en signe de ton accomplissement, la fin Lire la suite…

La mère heureuse de 2017

Une mère en 2017 , ça doit avoir une maudite bonne job ben payante, des beaux enfants toujours bien habillés , bien éduqués, ça doit avoir des faux cils, des beaux cheveux, un beau chum, une grosse maison (avec ben sûr de la belle décoration moderne et tendance, voyons, on sait tous que c’est ben Lire la suite…