Cyntia Dubé



Maman de trois petits hommes en devenir, je suis une femme très hop la vie, axée sur le moment présent avec une petite tendance à me faire l'avocat du diable. J'aime questionner, remettre en cause et tenter de voir de l'autre côté du miroir. Amoureuse de la vie et de ma marmaille, il m'arrive de ne pas savoir m'arrêter.

Posts récents

J’ai peur de vous perdre, mes enfants

Mes enfants, Vous dormez encore, chacun dans vos petits lits, je vous regarde tour à tour en me répétant invariablement que rien ne vous arrivera jamais comme pour m’en convaincre. Un mensonge évident que je tente de propager dans tout mon être. Ce soir j’ai pleuré parce que l’enfant d’un autre est mort. Les enfants Lire la suite…

Chère moi

  Chère moi, Je t’écris parce qu’avec le rythme effréné de la vie, je ne prends pas toujours le temps de m’arrêter et de te demander comme tu vas. Tout à l’heure, je t’ai croisée dans le miroir; tu avais les cheveux en bataille, les dernières traces d’un rouge à lèvres ornait tes lèves et ton pouls Lire la suite…

La fin de mon allaitement

Il fait noir. Seul le bruit de la chaise berçante qui craque sous mon élan et celui de ta petite respiration douce, calme et apaisante brisent le silence. Tu as posé ta petite main doucement sur mon sein et tu t’es endormi sur moi en te nourrissant à la source exclusive qui t’abreuve depuis ta Lire la suite…

La mère que je suis

Avant d’être une maman, j’avais ce modèle de perfection et de bonheur en tête. Plus mon ventre gonflait, plus je m’imaginais ce que je ferais pour être une bonne mère. La stimulation, les repas santé, le ménage, tout y passait dans ma tête. Et même si je concevais que ce ne serait pas toujours facile, Lire la suite…

Je vieillis, je le sais

Je vieillis, je le sais. Les ridules se multiplient autour de mes yeux à la même vitesse que mes cheveux blancs, m’obligeant à renforcer les liens avec ma coiffeuse. Je ne peux plus fêter sans le regretter de lendemain matin. J’ai commencé à avoir froid en plein été, j’aime les doudous et quand je reste assise trop Lire la suite…

Lettre d’une mère de famille : à toi, l’infâme fatigue

À toi, l’infâme fatigue, Quand j’ai choisi de devenir mère, je m’étais faite à l’idée que tu viendrais faire ton tour. Étant une fille prévoyante, j’ai planifié ta venue pour emmagasiner des heures de repos et te combattre avec force. Avec mes petits plats préparés d’avance et mon grand ménage fait, je me pensais au-dessus de toi. Lire la suite…

Je veux être cette mère

Je te regarde dormir dans toute ton innocence et ta fragilité. J’ai des espoirs et des rêves plein la tête pour toi. Puis je pense à l’impact que j’aurai sur toi, à ce que je peux être ou non pour toi, à ce que je peux t’apprendre, à la façon dont  je vais influencer ta Lire la suite…

Le bébé qui ne fait pas ses nuits

Dès la naissance de mon marmot, les questions sur le sommeil ont déferlé régulièrement. À vrai dire, tous les jours, une à plusieurs personnes me demandent s’il dort bien, s’il boit souvent, s’il fait ses fameuses nuits. Nuits complètes qui, tant qu’à moi, ne sont qu’un mythe raconté aux mères pour ne pas qu’elles mettent Lire la suite…

La place des pères

Il y a l’image du père absent. Il y a celle de celui qui pourvoit aux besoins de sa famille. Il y a aussi celle de celui qui joue à outrance avec les enfants, en étant lui-même un. Mais la vérité, c’est que le rôle de père, c’est tellement plus que ça. C’est un rôle privilégié qui Lire la suite…

J’ai peur d’oublier

Mes enfants, Vous grandissez et je réalise qu’il y a tellement de moments uniques, de choses, que je veux pouvoir revivre dans ma tête. Le temps qui passe a laissé la place à une peur sournoise, celle d’oublier. Tous les albums de scrapbooking et les millions de photos et de vidéos ne semblent pas calmer ma crainte, Lire la suite…

Je t’aimais tellement, oui, déjà

Assise dans la salle trop lumineuse et bruyante d’une salle d’attente, je sais très bien ce qui m’attend et pourtant je suis là, pleine d’espoir. Je voudrais tellement me tromper, que mon corps n’ait pas failli. Et j’ai mal. Pas au corps, mais au cœur. Je t’aimais tellement, oui, déjà. Le personnel est froid et Lire la suite…

Telle mère, telle fille

Je suis rentrée dans la vie par la grande porte, celle de ton cœur. Je le sais, parce que dès le départ, j’ai su avec certitude que tu m’aimais de cet amour que je ne comprenais pas alors. Un amour gigantesque, éternel, indestructible. Un amour que je comprends mieux maintenant que j’ai moi aussi des Lire la suite…

L’enfant qui a fait grandir ton couple

On vous avait prévenus des défis qui vous attendaient avec l’arrivée de votre premier enfant. Les nuits entrecoupées, les moments d’intimité rares, la routine sécurisante pour bébé, mais étouffante pour vous. La liste semblait longue comparativement à celle des beaux et merveilleux moments que sa naissance devait apporter. Mais vous étiez solides, vous aviez appris à bien communiquer et vous Lire la suite…

Pensées d’une femme enceinte

À toi, mon bébé à naître, Ça doit être la quatrième fois aujourd’hui que je viens admirer ma toilette. Il n’y a rien qui reste depuis des mois. Je tente de créer une nouvelle tendance, le teint vert, mais il semble que mes collègues n’apprécient pas et mon docteur a décidé que mon embonpoint n’avait finalement Lire la suite…

Penser à soi

Partout, on te dira que la maternité ne doit pas te changer. Que tu dois continuer d’être une amante, amie, conjointe et collègue, en plus d’être une maman, dans le but très louable que tu ne t’oublies pas. Il me semble pourtant que tous ces rôles, énumérés de cette façon, mettent une certaine pression sur Lire la suite…

T’es une vraie mère

Le plan de base n’était pas de passer au bistouri mais la vie en a voulu ainsi et tout le monde a tôt fait de te dire que c’était pas grave, qu’au moins, t’allais avoir ton enfant. T’sais, comme si toi, tu n’accoucherais pas pour vrai parce que t’allais avoir une césarienne. Mais, fille, tu Lire la suite…

Merci à toi, le prof

J’ai le goût de te dire merci, à toi, qui côtoies mon enfant et lui apprends les matières qui lui permettront un jour de choisir à son tour un métier. Je ne veux pas te dire merci parce que tu enseignes avec dévouement à mon enfant. Il va de soi que c’est ton travail, non Lire la suite…

Ode à la mère de multiples

On le sait tous, avoir des enfants est une grande décision qui demande des sacrifices et des ajustements, de la patience et du dévouement. Mais vient un jour où toutes ces choses comptent moins que le bonheur d’avoir un enfant. Alors on se jette à l’eau et on tente le tout pour le tout. On Lire la suite…

J’aurais aimé

J’aurais aimé. Ces mots je les ai pensés tellement de fois. J’aurais tant aimé. On dit tant de choses sur les belles-mères, on les dépeint souvent comme la terrible méchante reine. Dans ma vie à moi, le temps que j’ai eu la chance de t’avoir à mes côtés, c’était complètement autre chose. Tu étais attentionnée, Lire la suite…

La mère qu’on déteste

Elle publie cent millions de photos de sa progéniture dans un million d’activités éducatives colorées. Sur Facebook, au dîner et au travail, elle parle du bonheur qu’elle vit à la maison. Même son compte Pinterest exalte de bonheur familial et de facilité. Elle réussit à avoir l’air béat en parlant de ses enfants même après Lire la suite…