Cyntia Dubé



Maman de trois petits hommes en devenir, je suis une femme très hop la vie, axée sur le moment présent avec une petite tendance à me faire l'avocat du diable. J'aime questionner, remettre en cause et tenter de voir de l'autre côté du miroir. Amoureuse de la vie et de ma marmaille, il m'arrive de ne pas savoir m'arrêter.

Posts récents

La culpabilité

C’est insidieux et subtil. Au départ, ce n’est qu’une idée qui traverse ton esprit et repart aussi vite qu’elle est arrivée. On y passe toutes et ça commence avant même que le fruit de tes entrailles soit expulsé et même avant qu’il ne soit conçu. T’es même pas enceinte que tu te questionnes à savoir comment Lire la suite…

Ton don d’organes, mon bébé

Tu viens à peine de quitter mes entrailles, de prendre ton premier respire. Les papiers qui confirment ton existence traînent sur la table de la cuisine. Je suis excitée, c’est ton premier courrier. La parfaite carte-soleil sur laquelle un jour ton charmant visage apparaîtra se glisse hors de l’enveloppe et tombe avec elle une panoplie de Lire la suite…

L’allaitement maternel, ce mythe du 7ième ciel

Ça commence avant même que tu tombes enceinte. Dès que tu fais part de ton désir d’enfanter, cette question t’est posée un million de fois. Veux-tu allaiter? Si la réponse est non, prépare-toi à devoir te justifier en long, en large et en oblique, fille. À chaque rencontre avec un médecin, une infirmière, une sage-femme, Lire la suite…

Toutes ces petites choses qu’on fait mille fois par jour

J’ai toujours su que je ferais un million de fois les mêmes mouvements pour cette marmaille si précieuse que j’avais choisi d’avoir. C’était une évidence, ça faisait parti du défi d’être parent, des montagnes à surmonter encore et encore et encore. Devant une telle fatalité attendue, avais-je d’autre choix comme parent que de l’accepter et de Lire la suite…

Maîtriser ton fucking four en 4 étapes faciles

Tu te rappelles, encore comme si c’était hier, la première fois que tu l’as vu, lui, que j’appellerai El diablo pour les besoins de la cause. On était en début d’été, il jouait dehors, quand, pour une raison qui t’échappe encore, il est apparu pour la première fois dans toute sa force et son intensité. El diablo. C’est comme Lire la suite…