Alexandra Rivard



Maman de deux bébés et d’une princesse en puissance, j’essaie de jongler avec ma vie de mère et les travaux universitaires tout en répétant l’âge de mes enfants (1 an, 2 ans, 3 ans) à tous ceux qui essaient subtilement de calculer mon âge. Droguée à la caféine, passionnée de littérature et chercheuse professionnelle de mitaines perdues, j’attends encore le moment où je parviendrai à tomber du premier coup sur deux bas pareils.

Posts récents

Tes trois enfants et les soupers de famille

T’as préparé les couches, le linge de rechange, les pyjamas et la suce de la plus jeune. T’as dormi plus de sept heures en prévision de ce qui t’attendait, t’as pris un café corsé dès six heures du matin et tu t’es préparée mentalement toute la journée jusqu’au moment fatidique. L’événement familial. Noël, Pâques, anniversaire, Lire la suite…

3 jeux ménagers pour rendre le ménage moins plate

Vendredi soir, vingt heures. Les enfants sont enfin couchés et tu rêves de t’installer devant autre chose qu’un dessin animé, avec une coupe de vin, un pyjama et une grosse couverture. Sauf qu’il y a un obstacle majeur à ta tranquillité et si tu l’évites depuis deux semaines en faisant semblant de ne pas le Lire la suite…

La vie pas si rose de la maternité

Tu imaginais ta vie de mère avant même de le devenir. Tes amies, des connaissances et les publicités t’avaient exposé ce qui t’attendait : un amour puissant pour ta progéniture, des moments de rire et de joie, des promenades paisibles en poussette et une impression d’être pleinement comblée. Tu t’es rapidement rendu compte que si Lire la suite…

Ta baby face : à toi, la mère qui a l’air ben jeune

« T’as donc ben l’air jeune pour avoir des enfants, t’as quel âge? » Si toi aussi t’as une baby face qui t’oblige à sortir par réflexe ta carte d’identité à la SAQ, t’as sûrement déjà entendu cette question. T’sais celle que te posent des étrangers en essayant de ne pas avoir l’air indiscret, mais Lire la suite…

Les études et la maternité

« Ah, t’es aux études? » T’aimerais te dire que cette question est polie, qu’elle vise seulement à combler le silence, mais tu sens très bien tous les jugements qui sont cachés derrière. T’es une mère de trois bébés en bas âge, tu ne devrais pas être en plus à l’université. Une maman, c’est supposé Lire la suite…