La maman qui n’en peut plus de jouer le méchant flic

mother scold kid

Les jours passent, la fatigue s’accumule et les enfants sont de plus en plus indisciplinés. Ici, je suis la figure d’autorité. Entre métro, boulot, ménage, bouffe et j’en passe, j’ai l’impression d’avoir si peu de moments avec mes enfants et ces derniers temps, j’ai l’impression de les passer à faire la police, à gronder, à réprimander, à les remettre dans le droit chemin.

Est-ce moi qui suis devenue trop dure avec eux ou est-ce que je suis devenue trop intolérante ? Est-ce que ce sont eux qui sentent bien leur supériorité numérique et qui essaient de prendre les rênes de la maison ? Ou c’est simplement une période de fatigue pour chacun ?

À la maison, en ce moment, maman n’est qu’un flic, un méchant flic. Un flic qui réprimande, un flic qui punit, un flic qui met au coin.

Je culpabilise de passer mes peu de moments avec eux à jouer ce méchant rôle. J’ai souvent l’impression de gâcher ce temps précieux à faire de la discipline. Mais si, dans l’immédiat, j’ai mal d’avoir passé un week-end à disputer, je suis tout de même certaine que le bénéfice que je vais en retirer me fera oublier les sacrifices de cette fin de semaine un peu chaotique.

À moi, la maman, de savoir doser mon méchant flic et mon gentil flic. Car oui, le gentil flic fait aussi partie de moi, je le sais. Si pour le moment, si pour cette période, je ne vois que mon mauvais coté, je ne dois pas oublier que  je suis peut-être la figure d’autorité, mais que j’ai aussi tellement d’autres facettes.

Je suis celle qui câline, qui apprend, qui rassure, qui soigne, qui joue. Je dois me rappeler que sur mes épaules, ici maintenant à la maison, je suis le flic, l’infirmière, le négociateur, la cuisinière, la lingère, la copine, le nounours, la maman tout simplement, mais qui veut dire tellement.

Alors je ne dois rien lâcher. Le méchant flic n’est qu’une infime partie de la maman complète que je suis. Une partie obligatoire, mais une partie qui n’est pas plus importante que toutes les autres.
Et c’est sans rancune que mes enfants continuent à venir sauter dans mon lit pour me faire de gros calins tous les matins.

Emilie
Emilie

Une réflexion sur “La maman qui n’en peut plus de jouer le méchant flic

  1. SOnia Danse prénatale Répondre

    Emilie merci !!
    Ca fait du bien de voir que l’on n’est pas seule ! Hier , je disais à mes enfants que j’en avais de faire la police et que je préférerais faire autre chose !!! Ensuite, je me suis calmée et je leur ai dit que j’apprenais mon rôle de maman avec eux et que ce n’était pas toujours facile !!!
    Bon courage aux super mamans :)))
    Sonia Danse prénatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *