À toi la future maman : 10 conseils à suivre (ou pas)

pregnant woman sleep

Depuis que ta grossesse est connue de tous, combien de conseils est-ce que tu as reçus? C’est ça, tu ne les comptes plus. Ben en v’là dix de plus venant d’une mère pour qui la grossesse, l’accouchement et les premières semaines sont encore frais.

#1  Dors

Ne serait-ce que pour garder un vague souvenir de ce que c’est dormir huit heures d’affilée (entrecoupées des 14 fois où tu te lèves pour aller pisser), dors le plus que tu peux pendant que tu le peux encore. Parce qu’à partir du moment où tu vas partir pour l’hôpital, les nuits de huit heures, c’est TER-MI-NÉ.

Pis quand ton p’tit se sera -enfin- pointé le bout du nez, dors chaque minute que tu peux. Le tourbillon d’émotions que tu vas vivre va peut-être t’en empêcher. Mais essaie fort. La privation de sommeil est un instrument de torture, t’sais. Crois-moi, tu ne veux pas vivre ça.

#2  Prends des notes

Durant ton séjour à l’hôpital, les infirmières vont passer régulièrement pour, entre autres, te demander c’est quand la dernière fois que tu as allaité et c’est quand la dernière fois que bébé a fait pipi/caca. Comme t’auras pas dormi depuis x heures, tu auras l’impression que depuis ton départ pour l’hôpital, tu vis une longue journée sans fin. Alors pour pas que ladite infirmière doute de tes capacités parentales et te mette la DPJ après, note chaque allaitement et chaque pipi/caca.

Et ça vaut surtout pour les jours suivant ton retour à la maison. Parce qu’on va aussi te dire que ton bébé doit faire x nombre de pipis et cacas équivalant à son nombre de jours de vie. Exemple : bébé a un jour, il doit faire un pipi + un caca, à deux jours, deux pipis + deux cacas et ainsi de suite jusqu’à 5-6-7 jours, c’est selon. Avec le baby blues et le manque de sommeil, tu risques de perdre le compte et ça pourrait donner lieu à une (autre) crise de larmes. True story.

#3  Remplis ton congélateur de mets cuisinés

Pis par congélateur, je veux dire ton congélateur coffre que t’as dans le sous-sol. Si t’as pas de congélateur coffre, achète-t’en un. Pis si t’as pas de sous-sol, trouve une autre place. Ce conseil-là, tu devrais l’écouter; tu me remercieras plus tard.

#4  811. Apprends-le par coeur

Au cas où tu ne le savais pas déjà, c’est le numéro d’Info-santé. Tu risques d’appeler quelques -plusieurs- fois dans les premiers jours, semaines et mois suivant l’arrivée de bébé.

#5  N’oublie pas de prendre soin de toi et fais-toi plaisir

Dans le sens de « trouve-toi un petit plaisir simple qui va te permettre de garder un semblant de santé mentale ». Pour moi, ç’a été de dévaliser la pharmacie et faire le plein de petits pots de crèmes beaucoup trop chères. Désormais, prendre ma douche et me pomponner durant quinze minutes est devenu l’équivalent d’aller passer une journée au spa.

Comme m’a si bien dit Tante Ginette, pour bien prendre soin de quelqu’un d’autre, il ne faut pas oublier de prendre soin de soi.

#6  Attends avant d’accepter la visite

Dire que les premiers jours avec bébé sont éprouvants est un euphémisme. Encore une fois, le manque de sommeil, le baby blues, l’attente de la première montée de lait, etc. te mettent dans un état psychologique jamais expérimenté auparavant. Alors avant de dire oui à qui que ce soit qui veut venir rencontrer l’Enfant chéri, même ta mère, attends. Attends le jour même de voir comment tu feel, comment bébé feel, comment ton chum feel, bref, attends de le feeler. Conseil de ma doula – que j’aurais dû écouter.

#7  Exploite ta visite

Quand tu te seras -un peu- remise de tes émotions et que tu te sentiras « d’attaque » pour recevoir du monde, profites-en pour te faire aider un peu. Ils veulent venir pour le brunch? OK! Ça leur tente-tu de te cuisiner des oeufs bénédictine au saumon fumé? T’sais, ceux que ça fait neuf mois que tu peux pas manger… Bon, moi je suis une princesse, mais n’importe quoi qui peut te faciliter la vie (descendre les vidanges, plier ta brassée de linge, passer l’aspirateur, name it!), tu vas l’apprécier. De toute façon, ils t’avaient dit que tu pouvais leur demander n’importe quoi, right?

#8  Achète-toi un ballon d’exercice

Si t’en as pas déjà un, cours t’en acheter un. C’est un trente piastres vraiment bien investi. De un, il paraît que les exercices avec un ballon aident au travail. De deux, à tout le moins, y’a des exercices qui font vraiment du bien à ton dos endolori par ce petit être en devenir qui semble peser une tonne dans ton bedon. Et de trois, surtout de trois, c’est le meilleur siège post-accouchement. Ça aussi, c’est un conseil de ma doula.

#9  Prends-toi donc une doula

Une quoi? Une doula, aussi appelée accompagnante à la naissance, est une personne qui, en plus d’avoir plein de bons conseils, va être ton coach pendant le marathon -que dis-je, le Ironman- qu’est l’accouchement. Après celle d’avoir un bébé, c’est de loin la meilleure décision que j’ai prise.

#10  N’écoute pas tous les conseils qu’on va te donner

C’est le meilleur conseil que j’ai reçu durant ma grossesse (merci belle-sœur). J’ajouterais : prends ce qui te convient, pis laisse tomber le reste. Y’a pas une femme/une grossesse/un accouchement/un bébé pareil. Fais-toi confiance. Tu te demandes si tu auras le fameux instinct maternel? Tu vas voir, ça viendra tout seul…

Éva Lecouteur-Bédard
ÉVA LECOUTEUR-BÉDARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *