À l’enfant qui a surpris ses parents en train de faire l’amour

couple interrupted in bed

À toi, l’enfant qui a surpris ses parents,

Je sais que tu n’avais pas le goût. Que tu n’avais pas besoin d’avoir ces images-là en tête. Que ça revient en boucle maintenant quand tu fermes les yeux. C’est comme un mélange de frustration et de dégoût profond. Parce que dans ton monde de licornes un peu trash, des parents, ça ne fait pas ça… Pu, depuis votre venue.

Et là, tu viens de les surprendre. À s’aimer un peu trop et à se le démontrer. Et t’aimes pas ça. Eux non plus d’ailleurs, j’en suis convaincue. Mais je vais t’expliquer quelque chose de bien simple. Ce que t’as vu là, c’est beau. C’est magnifique. Ce que t’as surpris, c’est deux êtres qui s’aiment et qui souhaitaient se le prouver mutuellement. Cet acte-là, qui te dégoûte encore en raison de ton jeune âge, quand c’est fait dans le plus grand des respects, c’est la plus belle preuve d’amour possible.

Et je te souhaite de le vivre réellement. Je te souhaite qu’un jour tu connaisses ces instants de fébrilité et d’abandon total. Je te souhaite qu’il y ait suffisamment de complicité entre celui que tu auras choisi et toi pour que tu te sentes totalement à l’aise et que tu laisses derrière la porte de la chambre à coucher, tous ces malaises que l’on ressent parfois devant tant d’intimité.

Tes parents s’aiment. Et c’est beau. C’est magnifique, crois-moi, qu’ils aient besoin de se donner cette attention. Ce moment où rien d’autre ne compte vraiment. Je comprends qu’à travers tes yeux d’enfant, ce ne soit pas quelque chose de si fantastique, mais il s’agit pourtant d’une base saine dans un couple. S’il n’y avait plus de ces instants, il faudrait s’inquiéter de la santé du couple que forment tes parents.

Rassure-toi, ça ne t’enlève rien. Tu demeureras toujours pour ta mère sa petite fille qui grandit trop vite et tu seras à jamais Daddy’s little girl pour ton père. Alors arrête de penser à ton petit nombril. Enlève ton air de petit singe semi frustré et stupéfié et retourne jouer. Dis-toi que tu as simplement été le témoin non désiré d’une totale démonstration d’amour de la part de deux êtres qui se désirent encore après toutes ces années.

N’oublie jamais que tes parents t’aiment et qu’ils s’aiment aussi. Et qu’ils ne font que célébrer cet amour magnifique qui les unit l’un à l’autre.

Dernier conseil, on n’entre pas sans cogner dans la chambre de ses parents lorsque la porte est fermée… mais ça, j’imagine que tu le sais maintenant.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *