Voici 5 raisons pour lesquelles j’apprécie que tu vieillisses mon garçon

little boy on monkey bars

Mon garçon,

Quand tu étais haut comme trois pommes, je m’amusais souvent à te répéter de ne pas grandir. Je te disais de rester mon bébé pour toujours, de rester tout petit à jamais. J’avais tant de mal à m’imaginer qu’un jour tu serais grand, qu’un jour tu vieillirais, qu’un jour tu n’aies peut-être plus autant besoin de moi.

Aujourd’hui, laisse-moi te dire que j’ai finalement changé mon fusil d’épaule. En analysant le tout, y’a une sacrée liste d’affaires qui, finalement, ne me manquent pas tant que ça. Voici donc cinq petites choses que j’apprécie alors que tu vieillis.

#1  Ça ne me manque pas tant que ça que tu te réveilles aux trois heures

Non, pantoute même! Je dois t’avouer candidement que même si j’adorais te retrouver aux petites heures de la nuit et sentir ton odeur de bébé quand tu me quémandais, le fait de dormir plus de cinq heures d’affilée me comble de bonheur! En plus, depuis que tu te lèves après moi, j’ai le temps de boire deux cafés chauds, de ramasser un peu et de lire mes nouvelles tranquillement. Que veux-tu, j’ai réalisé que j’aimais bien ça, moi, le silence le matin. Bref, depuis que tu dors maintenant comme un ours en hiver, je me sens fraîche et dispose quand tu débarques dans la cuisine en brassant tout ce que tu touches.

#2  Tu gères tes amis tout seul

Ça, c’est franchement cool. Vous vous gérez tout seuls ! J’ai plus besoin de planifier soixante activités quand tu invites ton ami. Je n’ai pas besoin de passer derrière vous (ou bien peu!) lorsque vous faites quelque chose. Je n’ai JAMAIS de chicanes inutiles à gérer. Ton ami ne s’ennuie jamais de sa mère non plus et il y a peu de chances pour que je me retrouve obligée d’aller le reconduire à deux heures du matin parce qu’il a envie d’être chez lui. Maintenant, quand tu invites un ami à la maison, j’ai la grosse paix et je l’apprécie grandement.

#3  Tu t’essuies seul

Quand j’étais chez des amis l’autre jour et que son toddler s’est écrié un «Mamaaaaan j’ai fini», j’ai ressenti en moi une douce vague de fierté. J’ai réalisé que ça faisait maintenant des années que tu te torchais tout seul. Hey ! C’est-tu pas un beau privilège ça ? Plus jamais, je ne me fais interrompre pour aller essuyer ton petit popotin. Tu peux même aller à la toilette des restos sans moi maintenant parce que tu accomplis merveilleusement bien cette tâche toi-même. Moi je dis : vive l’autonomie!

#4  Tu te laves sans mon aide

Depuis que tu te laves tout seul, je n’ai plus à me battre pour éviter que le savon te coule dans les yeux et je n’ai plus à chialer pour que tu restes assis dans le bain. Je n’ai plus non plus à redire cent fois que l’eau, ça reste dans l’eau. Ça a peut-être l’air niaiseux dit comme ça, mais depuis que tu te laves seul, je sauve plus de trente minutes chaque soir ! Trente minutes pendant lesquelles je peux faire AUTRE CHOSE. En plus, maintenant, je n’ai plus jamais besoin de te convaincre d’aller sous la douche. Bon, je dois parfois tenter de te convaincre d’en sortir, mais ça, c’est une autre affaire… !

#5  Je n’ai pas besoin de gérer ton assiette

Maintenant que tu es rendu grand et autonome, je réussis à manger en même temps que toi. J’ai même le luxe de manger chaud, à mon rythme, comme ça me tente. Oui, parce que j’ai plus jamais besoin de couper ta viande à ta place, ni tes légumes, ni tes pâtes ou tes patates. Je n’ai pas besoin de te demander ce que tu veux dans ton hamburger avant de manger le mien. J’ai plus besoin non plus de me relever dix fois pour te resservir de l’eau, du jus, du pain ou une autre assiette. Sincèrement, quand je déguste ma bouchée de filet mignon, je trouve ça merveilleux de voir que tu peux manger seul.

Évidemment, rien ne remplacera jamais les doux moments que nous avons vécus lorsque tu n’étais qu’un tout petit bout de chou. Mais parce que la vie va vite et qu’il faut regarder devant, aussi bien célébrer ce que tu fais maintenant depuis que t’es rendu grand.

Et toi, le parent qui me lit, de quoi tu ne t’ennuies pas tant que ça depuis que ton enfant vieillit?

Phonzine
PHONZINE

Une réflexion sur “Voici 5 raisons pour lesquelles j’apprécie que tu vieillisses mon garçon

  1. Fleur Répondre

    Je ne m’ennuie pas de laver ses couches!! Ça se faisait bien mais c’est beaucoup moins d’ouvrage maintenant qu’il n’en a plus besoin! Je ne m’ennuie pas de devoir deviner pourquoi tu pleuré à t’époumonner. Maintenant tu est capable de me dire ce qui ne va pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *