Maman, pourquoi tu penses que tu l’as pas ?

tired mother in the kitchen

Maman,

Le matin, tu te lèves sans avoir dormi plus de deux heures d’affilée parce que la p’tite dernière a toussé une partie de la nuit à cause de son rhume, que le deuxième a fait pipi dans son lit à quatre heures et que je suis allée te rejoindre à cinq heures et quart parce que j’avais fait un cauchemar juste avant de me rendormir les pieds sur ton menton sans que tu n’oses plus bouger pour être certaine que je ne me réveille pas. Malgré tout, à mon réveil, tu réussis quand même à me dire bon matin avec ton plus beau sourire.

Au déjeuner, tu manges tes toasts frettes parce que tu fais mon lunch et que tu t’acharnes sur mon frère pour qu’il lâche la télé et qu’il mange sa toast, parce que la sienne, elle, est chaude.

Lorsqu’on part pour l’école, tu travailles à fond la caisse et souvent, quand ton travail est plus prenant, tu te sens coupable de nous négliger.

Quand le soir arrive, tu t’arranges pour varier les menus et t’assurer qu’on ne mange pas tout le temps des hot-dogs. Mais sais-tu quoi? On aime ça des hot-dogs.

Quand tu t’assois enfin pour souper, on est rendus au dessert que tu ne pourras pas goûter parce qu’on ne t’en aura pas laissé une seule bouchée.

Tu t’engages finalement dans la folie des bains. Tu prends le tien avec la p’tite dernière pour sauver du temps et nous laisser de l’eau chaude. Puis, même si tu rêves de t’écraser sur le divan, tu prends le temps de venir nous lire une petite histoire ou de nous jaser un peu, chacun notre tour.

Finalement, lorsqu’on dort enfin, soit tu démêles le lavage ou tu décides de te coucher car tu sais que demain ça va recommencer et c’est plus ou moins là que tu te mets à t’en vouloir pour toutes sortes de choses et à te demander si tu es une bonne mère.

Penses-tu que je me rappelle que tu étais impatiente ce matin? Penses-tu que je suis traumatisée que tu aies haussé le ton? Penses-tu que je vais mourir si je mange des hot-dogs ou un sandwich au baloney ? Penses-tu que ça me dérange de prendre mon linge dans le panier de vêtements propres pas pliés? Pis t’sais, des fois tu peux juste me dire bonne nuit avec un bec pis ça va être correct. Et arrête de penser que tu es une mauvaise mère quand tu consacres du temps à ton travail, tes rêves et toutes les choses que tu aimes. Ce que j’en comprends, c’est que je peux réaliser tous mes rêves et faire ce que je veux de ma vie moi aussi.

Ma p’tite maman, TU L’AS TELLEMENT! Arrête de t’en faire et de penser que tu es une mauvaise mère. Ce que je retiens à chaque jour, c’est à quel point tu m’aimes. Même si je n’en suis pas toujours consciente, je sais que je ferai la même chose pour mes enfants, parce que toi maman, t’es la meilleure.

P.S. : Je vais quand même continuer de manger le dernier biscuit.

Katee
Katee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *