À toi, le mari de ma mère

man kiss girl

Papa,

Merci.

Merci d’avoir accepté de dater une maman monoparentale. Merci d’avoir accepté que je me joigne à vous, la première fois que vous vous êtes vus. Lorsqu’on a emménagé avec toi, merci d’avoir décidé de voyager chaque matin et chaque soir pour que je reste à la même école pour ma dernière année. Merci de ne pas avoir fui quand je t’ai appelé papa pour la première fois. Tu n’as pas eu peur et tu ne t’es pas sauvé, contrairement à quelqu’un d’autre.

Grâce à toi, j’ai connu ce que c’est d’avoir une figure masculine au quotidien. Quelqu’un qui m’a montré à faire la pelouse, qui m’a appris à peinturer et qui n’avait pas peur de sortir sa grosse voix quand je faisais des gaffes qui n’avaient pas d’allure, même si je répondais par des soupirs et des yeux au ciel. Je ne peux pas dire que j’étais mal entourée; j’ai eu la chance d’avoir un grand-papa et une famille maternelle très impliqués. Sauf que ça reste que ça me manquait, d’avoir un papa.

Tu ne m’as jamais fait sentir de trop. Je ne me suis jamais sentie comme un mal nécessaire dans votre couple. Bien que c’était parfois difficile (comme dans toutes les familles), j’ai senti de ta part de l’affection sincère et un réel intérêt pour mon bien-être.

Grâce à toi, j’ai repris confiance en les hommes. Je croyais que c’était normal, un papa qui s’en va. Je croyais qu’on ne pouvait pas compter sur beaucoup de gens, et qu’ils pouvaient partir n’importe quand, sans même un au revoir. Je ne comprenais même pas cette plaie en moi à ce moment, car je n’avais rien connu d’autre.

Maintenant que je suis belle-maman à mon tour, je suis encore plus reconnaissante de tes efforts. Je comprends enfin à quel point toutes ces années t’ont demandé un don de soi et un sacrifice personnel. Parce qu’on va se le dire, élever l’enfant de quelqu’un d’autre, ce n’est pas tout rose. Néanmoins, chaque jour, tu choisissais de m’aimer et de prendre soin de moi, et c’est ce que je fais également à mon tour.

Ne t’inquiète pas, jamais je n’ai eu le besoin de chercher ailleurs pour l’autre. Peu importe ce qui est écrit sur mon certificat de naissance, mon papa c’est TOI. Je n’ai pas besoin de personne d’autre. Tu es un papa extraordinaire et un papi fantastique, sur qui on peut compter. À chaque fois. Tu as prouvé à de nombreuses reprises que tu mérites tout l’amour dont tu es entouré maintenant, et je ne pourrais pas être plus fière que quand je vois mes petits mousses courir vers toi pour avoir un bisou.

Jamais je ne pourrai te remercier assez pour tout ce que tu as fait pour moi, sans même être obligé. Malgré nos hauts et nos bas (surtout lorsque je ne voulais pas vider le lave-vaisselle ou t’aider à faire l’interminable ménage dans ton garage), je sais que je n’aurais pas pu avoir un meilleur papa.

Papa, merci pour tout.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *