Je suis désolée mes amours

sad mother hug two kids

Mes amours,

Je suis désolée si maman ne sait pas bien profiter du temps qu’elle passe avec vous depuis quelque temps. Vous savez, la vie des adultes comporte son lot de tourments, d’inquiétude et bien du stress et parfois, ça m’empêche de profiter du moment présent.

Je vous regarde, là, en train de jouer ensemble et de chanter l’une de vos chansons préférées et j’ai le moral à terre. Malgré le fait que vous me remplissez de joie et de fierté, il me semble que mes peines prennent toute la place.

Maman ne fait que vivre échec après échec et c’est dur sur l’orgueil. Maman n’est pas à 100% comblée par votre amour. Il manque un peu de masculinité dans la vie de maman.

Vous savez que l’amour d’une mère est inconditionnel et il en sera toujours ainsi, seulement, il y a une complicité, une intimité je ne pourrai jamais avoir avec vous. J’en suis à un stade dans ma vie où la chaleur humaine devient de plus en plus nécessaire, mais toujours aussi inexistante.

Je cherche quelqu’un qui pourra entrer dans notre petite famille et prendre soin de nous comme nous le méritons, quelqu’un qui pourra me soutenir, me conseiller, me réconforter, pour ne plus que vous ayez à subir mes larmes. Vous êtes bien trop jeunes pour vivre ces déceptions de grandes personnes.

Je sais que vous m’entendez pleurer le soir dans la douche lorsque vous êtes allongées dans votre petit lit d’enfant. Que vous m’entendez pleurer dans le salon pendant que je vous pense endormies. Je suis désolée mes amours que vous entendiez tout ça. Malgré ses efforts, maman n’est pas toujours aussi forte que vous pouvez le pensez.

Plusieurs personnes ont fait de la peine à maman au cours des derniers mois et maman est un humain fragile. Je vois cette fragilité en vous également et je sais ce que vous risquez de vivre dans quelques années. Je m’excuse aussi pour ça.

S’il vous plaît, soyez différentes de moi. Réagissez autrement. Apprenez à être plus fortes. C’est normal de pleurer, mais de grâce, ne vous laissez pas avoir par des manipulateurs qui ne veulent au final rien de vous. Aimez-vous.

Je suis désolée si maman ne sait pas bien profiter du temps qu’elle passe avec vous depuis quelque temps. Je suis vraiment désolée d’être si absente mentalement depuis un moment et je vous promets de faire tout mon possible pour ne plus que vous ayez à vivre mes malheurs au travers des larmes que vous entendez trop souvent couler.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *