Voici 7 choses que l’enseignant de ton ado voudrait te dire

teenager in classroom

Je suis enseignante au secondaire. Cette simple affirmation de ma part te donne des frissons. Les souvenirs que tu as de ton secondaire se bousculent : tu le sais que tu as eu ben du fun, mais tu imagines aussi maintenant comment tes enseignants ont pu souffrir. Pourtant quand je te parle de ton ado, on dirait que tu souffres d’amnésie ou que tu refuses de me croire. Je me permets donc cette fois de te rappeler certains trucs.

#1  Ton ado te ment

Adolescentes, toi et moi, on en a raconté des histoires à nos parents, on leur a peut-être (sûrement) menti, ben ton ado est pareil. La génération 2.0 n’est pas différente de nous. Ne prends pas tout ce qu’il te dit pour de l’argent comptant.

#2  Ton ado parle tout le temps

Ton ado est peut-être bien silencieux chez vous et ne répond probablement que par des grognements mais à l’école il parle, sans a r r ê t. À l’inverse, ton ado hyper bavard à la maison est souvent le plus silencieux à l’école; s’il ne me dit pas ce qui ne va pas ou ce qu’il ne comprend pas, je ne peux pas deviner.

#3  Ce sont SES devoirs, pas les tiens

Tu n’as pas à faire ses devoirs pour lui. J’oserais même te dire qu’à partir de la fin de son primaire, retire-toi graduellement de la supervision des devoirs. Assure-toi qu’il les faits, mais à moins d’une demande de sa part, laisse-le aller. Je ne veux pas savoir de ce que tu te souviens de ma matière, je veux savoir ce que ton ado a compris. Soutiens-le, aide-le à se préparer aux examens, mais de grâce n’en fais pas plus que lui.

#4  Ne fais pas tout pour ton ado

Laisse-le se débrouiller seul un peu. À douze, quatorze ou seize ans, il est capable de faire son lunch, de gérer son sac d’école et l’horaire des travaux à remettre. Non, je ne ferai pas de passe-droit parce que c’est ton enfant. Non, la fatigue n’est pas une excuse valable pour ne pas avoir fait son travail que je lui ai donné il y a deux semaines. Non, je ne lui ferai pas reprendre son examen parce qu’il a manqué des cours parce qu’il était suspendu. Il doit apprendre à devenir AUTONOME. Un jour très bientôt, il devra payer ses comptes, répondre aux exigences d’un patron.

#5  Sois disponible pour ton ado

Laisse-le te parler et surtout écoute-le. Il a besoin de savoir que tu es derrière lui. Il a besoin de savoir que tu ne te fous pas de lui. Si tu savais combien de jeunes me disent (à tort, je l’espère) que leurs parents se foutent d’eux.

#6  Ne bavasse pas contre moi

Tu as le droit de ne pas être en accord avec tout ce que je fais, mais de grâce viens m’en parler au lieu de bavasser contre moi devant ton ado. Tu m’enlèves le peu de crédibilité qu’il m’accorde. C’est comme quand maman contredit papa ou vice versa, ça tue l’autorité.

#7  Ton ado, je l’aime

Si je n’aimais pas les jeunes, je ne ferais pas mon métier. Je ferais autre chose. Je ne travaille pas contre lui et je ne me lève pas en me demandant lequel je vais faire souffrir aujourd’hui. Si j’exige quelque chose de lui, c’est que je sais qu’il en a la capacité, c’est que je crois en lui.

En terminant, sache que j’adore mon métier, que je ne suis pas là pour te juger ni t’évaluer. Je travaille avec toi, pour construire les adultes de demain.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *