Les 7 inévitables étapes quand t’inscris ton enfant dans des cours en tout genre

soccer moms

Quand ton petit atteint l’âge critique des fameuses activités parascolaires, tu te dis que ça serait donc ben le fun et éducatif pour lui si tu l’inscrivais au cours de hockey/judo/soccer/piano/ballet. Pourquoi pas? C’est une belle occasion, non? Si tu ne te fais pas décourager par les prix astronomiques de ces activités et que tu l’inscris, voici les étapes par lesquelles tu vas passer.

#1  Le déni

Tu te vois déjà encourager ton bout de chou à faire son premier but en te disant que c’est la meilleure idée que t’as eu depuis un bout! Il va pouvoir bouger ou apprendre quelque chose de nouveau en plus de se faire des amis, qu’est-ce qui pourrait mal tourner?

#2  La culpabilité

À la semaine 2, tu te rends compte que les cours de tes enfants sont aussi TES cours. Et oui, tu dois être présente pareil, t’sais! Bon OK, peut-être qu’au moins tu peux boire ton café chaud dans l’aréna à te geler les fesses, mais tant qu’à moi, j’aime mieux le boire frette en pyjama dans ma doudou. Tu te sens donc coupable et tu te demandes quelle idée peut bien t’être passée par la tête (et c’est encore pire si tu as osé te proposer pour être coach/parent bénévole).

#3  La colère

Cette étape va revenir régulièrement, mais particulièrement quand tu vas avoir pris la peine de te lever à 6:40 un samedi matin pour voir ton héritier pleurer toutes les larmes de son corps parce qu’il ne veut pas y aller, pour finalement re-brailler sa vie quand c’est le temps de partir. C’est pas long que les fils se touchent et que t’as le goût de tout annuler.

#4  Le marchandage

«Si tu vas à ta pratique sans pleurer, maman va (insérer ici n’importe quelle cochonnerie pour qu’il arrête de hurler devant la horde des autres parents)». Parfois ça marche, d’autres fois non. Pis le pire, c’est que tu peux aussi marchander avec le contraire «si tu n’écoute pas les consignes, OUBLIE TA PRATIQUE!!!». Du chantage à volonté est devant toi, même plus besoin d’attendre au mois de décembre!

#5  La dépression et la douleur

Lorsque tu traverses cette étape, tu subis les oublis de gourde d’eau ou d’un morceau d’équipement, les routines encore plus serrées pour fitter ledit cours dans ton horaire et tu te répètes à chaque fois que PLUS JAMAIS!

#6  La reconstruction

À ce moment, tu t’habitues tranquillement. Ta routine s’est réinstallée, même s’il y a un élément de plus. Tu souris aux autres mamans, tu peux même profiter du cours pour feuilleter ton nouveau magazine ou facebooker sans culpabilité!

#7  L’acceptation

Maintenant, tu acceptes ton sort. C’est vrai que ce n’est pas si mal finalement et tu commences à apprécier tous les effets bénéfiques sur ton chaton. Son sourire lors de son premier but (qui n’aura pris que douze semaines finalement) ou lors du concert va valoir la peine pour les soirs pressés et tes heures à faire le taxi.

Bonne saison là! N’oublie pas, ça ne dure que quelques mois et ce sera à recommencer lorsqu’il va subitement changer de voie pour du théâtre/football/dessin/chant/origami.

Maman Ours
MAMAN OURS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *