Les 15 affaires que tu fais qui tapent royalement sur les nerfs de tes enfants

mother scholding kid to eat meal

Nous autres les mères, on a bien souvent la mauvaise réputation de passer notre temps à chialer sur le dos de nos enfants pis de notre chum. Je l’avoue, ce n’est pas tout à fait faux.  Par contre, ce qu’il faut avouer aussi, c’est que dans bien des cas, on a vraiment raison de chialer. La vie de mère, c’est pas toujours facile. Nos petits monstres chéris ne nous donnent pas toujours la chance d’exploiter le plein potentiel de notre belle patience.

Mais aujourd’hui, remettons les pendules à l’heure : ce n’est pas non plus toujours facile d’être un enfant. Parce qu’on va arrêter de se fourrer la tête dans le fond du bac à sable deux minutes pis on va se le dire : toi, moi pis toutes les autres mères de ce monde, on est plus souvent qu’autrement pas endurables nous autres aussi.

Voici donc quinze affaires que tu fais qui font rager tes petits.

#1 Quand tu essuies leur visage avec ta propre bave

Tu liches ton doigt pis tu leur frottes le bord de la bouche avec. Sans joke, c’est vraiment dégueulasse. À go on se passe tous la gastro.

#2 Quand tu choisis leurs kits le matin

Pauvres enfants qui rêvent de porter le chandail Pat’Patrouille offert par matante Gilberte. Ferme tes yeux et laisse-les aller au bout de leur rêve pour une fois. Ils s’en vont toujours ben juste à la garderie.

#3 Quand tu les obliges à manger des affaires dégueu

Du tartare, quand t’as six ans, c’est comme du vomi. Pis du chou kale, comme du vomi vert. Arrête d’insister.

#4 Quand tu ne les laisses pas en pyjama

Quand tu mets un kit fancy à ton bébé au lieu de lui laisser son pyjama, c’est comme si on t’obligeait à enlever ton ligne mou pour te mettre des bas nylon. Réfléchis à ça.

#5 Quand tu leur demandes d’aller plus vite

Écoute. Y’a jamais personne qui va assez vite pour une mère pressée. Même un enfant qui essaie. Ça fait que tes petits, ils ont laissé tomber depuis longtemps.

#6 Quand tu fais la niaiseuse devant leurs amis

Tu leur fais tellement honte quand tu chantes, tu danses ou que tu oses leur donner un bec DEVANT LEURS AMIS. Viens pas me dire que tu ne te souviens plus de ta mère. Ben t’es aussi fatigante. Pis tu fais exprès.

#7 Quand tu ramasses pis ils ont même pas fini de jouer

Veux-tu ben te calmer le ramassage un peu? Ils sont en train de JOUER. Pas en train de brailler qu’ils ont rien à faire. Assis-toi pis enjoy à la place.

#8 Quand tu pognes les nerfs à l’avance

La connerie est même pas encore faite que tu les chicanes déjà. Dis-toi que c’est peut-être toi qui viens de leur donner l’idée. C’est ça. Des fois vaut mieux se la fermer.

#9 Quand tu les accuses pis c’est même pas eux

Bon. La plupart du temps tu vises juste. Mais des fois, c’est la faute de quelqu’un d’autre. Genre ton chum.

#10 Quand tu ne leur réponds pas parce que tu es sur ton cell

Ben non, toi tu ne fais jamais ça! Mon œil.

#11 Quand tu rentres de travailler ben frue

Est-ce que tes petits te font suer avec leur journée de crotte à l’école ou à la garderie eux? Oui. Mais bon, toi, tu es une adulte. Raisonnable. La plupart du temps.

#12 Quand tu poses trop de questions

Surtout à ton préado. Calme-toi l’interrogatoire de police à chaque fois qu’il sort de la maison. Sois poule, mais poule égale. Comme il le dirait si bien : tu gosses.

# 13 Quand tu te fâches sans avertir

Nous autres, on le sait que ce sont tes hormones qui capotent. Mais ton petit, lui, ne comprend pas encore le concept du syndrome prémenstruel. Prends ton gaz égal.

# 14 Quand tu les réveilles le matin

Bon. Y’a pas grand solution à ça. Mais sache que ça les fait chier. Pis toi donc. Réveiller un enfant qui dort pour aller gagner sa vie, quelle chiasse quand même.

# 15 Quand tu n’as jamais le temps

Pas le temps de jouer. Pas le temps de câliner. Pas le temps de prendre le temps. De toutes les choses qui énervent tes enfants, c’est la seule qui ait vraiment de l’importance pour eux. Celle qui vaut la peine qu’on essaie, comme mère, d’être moins énervante.

Y’a personne de parfait la mère. Ni toi, ni tes enfants.

Pis toi, qu’est-ce que tu fais qui leur tape sur le gros nerf?

Audrey Roy
AUDREY ROY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *