À la maman qui a peur de se séparer pour garder un semblant de famille

unhappy mother

À toi, la maman qui a peur de se séparer pour garder un semblant de famille,

Je veux te dire que tu as le droit d’avoir peur. Je suis passée par là, ça fout la chienne.

Je veux te dire que l’image familiale dont tu as rêvé toute ta vie ne sera pas ce à quoi tu pensais, mais que ça va revenir et en mieux. Je veux te dire que tu as le droit d’attendre des semaines, des mois, des années avant de rompre. Briser un couple de plusieurs années avec quelqu’un avec qui tu as eu des enfants n’est pas chose facile et demande du temps et de la réflexion, alors agis seulement lorsque tu te sentiras prête. Ne le fais pas sur un coup de tête.

Je veux te dire que lorsque tu décideras de te séparer, ça prendra certainement plusieurs mois avant de t’en remettre, mais sache que ta douleur ne sera pas éternelle. Je veux te dire que, oui, tu vas épouvantablement t’ennuyer de tes enfants et que ce sentiment ne te quittera jamais complètement, mais tu apprendras à vivre avec toi-même. Le temps que tu prendras pour toi servira également à tes enfants. Ils reviendront chez maman dans une maison beaucoup plus saine.

Je veux te dire que tu pourras enfin respirer. Tous ces efforts que tu auras faits à essayer, en vain, de sauver ton couple, toute cette énergie te reviendra et ta liberté te sera rendue.

Je veux te dire que tu as le droit de chambouler ta vie pour être enfin heureuse et épanouie. Ça ne se fera pas du jour au lendemain, mais lorsque tu l’auras compris, je te promets que plus jamais tu ne regretteras tes choix.

Je veux te dire que la vie fait bien les choses et que tu retrouveras la voie du bonheur rapidement. Je veux te dire que tu dois te faire confiance et écouter ton instinct. Je veux te dire que tu dois tout faire en ton pouvoir pour sauver ce qu’il reste à sauver, et bien souvent, sournoisement, il s’agit de ta santé mentale et celle de tes enfants. Tes enfants ne feront que t’en remercier plus tard; ils sentent tout ce que tu ressens même si tu penses le contraire.

Je veux aussi te dire que tes enfants seront de plus en plus heureux de voir une maman épanouie, heureuse, comblée et énergique.

Je veux te dire que tu vas y arriver.

Je veux te dire que tu n’es pas seule.

Karina Bureau
KARINA BUREAU

9 thoughts on “À la maman qui a peur de se séparer pour garder un semblant de famille

  1. Louis Répondre

    En fait, non, tu n’as pas le droit de faire passer ton propre bonheur avant le bonheur de ton enfant. Il a été démontré scientifiquement que les enfants de parents séparés réussissent moins bien dans la vie, ont plus d’anxiété et de dépression, gagnent moins d’argent et sont moins scolarisés. Faire passer son propre bonheur personnel avant le bonheur de son enfant, on appelle cela : égoïsme.

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Je ne crois pas que d’être témoin au quotidien de la relation de deux parents qui ne s’aiment plus rende les enfants particulièrement plus heureux, ou riche, ou sain mentalement, ou fier détenteur d’un baccalauréat.

      1. Jeremie

        C’est un texte comme ça qui reflète bien la société d’aujourd’hui… On s’essuie et on recommence ailleur au lieu de tenter de régler les problèmes au sein du couple et montrer aux enfants que tout n’est pas nécessairement rose dans la vie… Que certains moments sont plus dur… Tout s’explique, même si papa et maman ne sont pas rigolo a tout les jours…

    2. Marie Répondre

      Ce n’est pas la séparation qui est néfaste pour les enfants mais bien l’entente entre les parents suite à la séparation. Si les parents agissent en adultes, pensent au bien-être des enfant en priorité et se parlent correctement, les enfants apprendront que dans la vie, il est possible de se respecter et de respecter les autres. Le couple peut ne plus exister mais la relation parentale existera toujours et c’est aux parents de garder intacte cette relation malgré les désaccords. Je ne dis pas que c’est facile lorsqu’il y a des émotions. Seulement, si c’est difficile pour les adultes, imaginez ce que vivent les enfants qui n’ont rien choisit. Il faut les écouter, leur expliquer et les protéger et , surtout, agir en adultes… 😉

    3. Lysiane Répondre

      Cher lecteur,
      Il me paraît évident que vous avez eu la chance de vivre une union saine en tant que conjoint on peut-être même en tant que fils et c’est tant mieux. Mais parfois, les circonstances et le parcours d’un couple font en sorte que la séparation est inévitable. Mes parents sont restés ensemble pour la famille, mais auraient dû rompre bien avant car il ny avait que de la rancune et du mépris. Mes enfants ne sont pas disfonctionnels, pourtant issus d’une famille éclatée. Des parents heureux séparés valent bien plus que malheureux sous un même toit.

  2. Joanie Répondre

    Merci pour ce magnifique texte qui tombe à point dans ma vie…

    1. sarah Répondre

      j’aurai pas dis mieux :'(

  3. Josianne Répondre

    Moi je l’ai fais, choisir de mettre fin à la relation avec le père, mais je n’aurais pas pu prévoir ce qui s’est finalement passé, le papa a décidé d’aller refaire sa vie à l’etranger très très loin d’ici. Et c’est moi qui à la garde complète des enfants après 17 ans de vie commune. C’était pourtant un papa présent, jamais j’aurais pu imaginer ce geste de vengeance. On doit s’attendre à toutes les possibilités! Chose certaine çà prend un grand courage et une grande confiance en la vie. Bon courage aux mamans qui se questionnent.

  4. Ann boulanger Répondre

    Moi, je veux te dire merci 😊 c’est ce genre de texte que j’avais besoin de lire!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *