Les adultes d’aujourd’hui font les adultes de demain : 8 règles à suivre pour faire de ton p’tit un bel humain

mother and son on bed with cellphone

ATTENTION : ce texte reflète l’opinion de son auteure et non l’opinion de la plateforme de La Parfaite Maman Cinglante dont le but n’est pas de prendre position mais d’offrir une tribune à toutes les mamans souhaitant faire part de leur vision de la maternité ainsi que de leur expérience personnelle. Par ailleurs, si vous souhaitez écrire un texte en réponse à ce billet, notez que vous pouvez le faire en tout temps et le faire parvenir à collabo@parfaitemamancinglante.com.

Aujourd’hui, tu te rends compte que tu ne peux pas te contenter d’élever et d’éduquer ton enfant. Dans notre société, ce n’est plus suffisant. Ton enfant, il apprend en regardant ce qui se passe autour de lui. Partout autour de lui. Et contrairement à toi, dans le fond de ton ancien temps, il a accès au monde entier au bout de ses doigts et il a donc accès à sept milliards de modèles humains pas tous très sains.

C’est pour ça que tu dois te botter les fesses et faire l’effort d’être, en tant que premier modèle accessible, la plus droite possible. N’exige pas de toi la perfection, MAIS ne laisse pas tomber tes valeurs dans une vague de lâcher-prise.

Des exemples ?

#1  Aie une hygiène de vie saine

Assieds-toi à la table pour les repas et lâche ton cellulaire. Discute avec tes enfants les yeux dans les yeux. Apprends-leur que le contact humain est la seule et unique porte d’entrée pour une vie sociale épanouie. Être disponible et à l’écoute de l’autre, on enseigne ça en le faisant soi-même.

#2  Apprends-leur à s’acquitter de leurs responsabilités avant d’avoir du fun

Fais tes tâches avec le sourire pour leur apprendre qu’il y a aussi du bonheur dans la satisfaction de l’accomplissement. Quand viendra le temps de faire leurs devoirs, ils souriront peut-être plus?

#3  Donne-leur envie de t’aider dans la maison

Valorise l’altruisme gratuit! À grands coups de  » t’es bon mon petit homme » et de « merci de m’aider ma grande fille! » , ils vont apprendre à tendre la main spontanément sans demander de retour. La bonté et la gentillesse ne s’apprennent pas dans un livre ni sur un iPad.

#4  Soigne ton langage

Sacre juste quand ils ne sont pas là pour t’entendre. Parce que ce n’est pas vrai que c’est à l’école qu’ils apprennent ça. Ils te voient et t’entendent dans ton auto le matin dans le trafic, t’sais.

#5  Joue avec eux

Tu ne peux pas te contenter de les pousser dehors pour qu’ils s’amusent. Les enfants 2000 ne savent pas jouer. La technologie leur a enlevé ça. Montre-leur tout ce qu’on peut faire avec une flaque de bouette. Autorise-les à grimper. Mieux, montre-leur comment faire. Sors avec eux, va jouer à la tag pour leur montrer comment ne pas  » ramasser » l’autre comme un tank quand il lui touche. Parce que tes enfants, eux, ne le savent pas.

Apprends-leur à perdre au soccer en félicitant l’équipe adverse. Apprends-leur tes jeux vintage. Botte la canisse, cachette scout, saute-mouton, élastique, corde à danser. Construis des forts et habitez dedans.

Joue au restaurant, à la vendeuse, à la coiffeuse. Tu vas, en jouant, leur apprendre les habiletés sociales, leur montrer comment on se conduit en société.

#6  Transmets-leur de belles valeurs

Même quand tu as le goût de bitcher ta chum, ton collègue ou ta belle-famille, ne le fais jamais devant tes enfants. Parce que tu leur donnes silencieusement le droit de le faire aussi et c’est comme ça que l’intimidation vient au monde. Ne rejette personne, sois inclusive. Ne jalouse pas les autres à haute voix. Ne parle dans le dos de personne. Assume-toi. Tout se dit dans le respect.

#7  Travaille sur toi pour valoriser tes qualités plutôt que d’envier et dénigrer celles des autres

Tes enfants apprendront la confiance en soi et la complémentarité dans les différences.

#8  Accepte d’admettre tes erreurs

Accepte d’admettre tes torts, nomme-les et excuse-toi sans malaise. On en fait tous. L’orgueil est un bien mauvais allié.

Tu sais fille, il ne faut jamais prendre pour acquis que ton enfant sait ce qu’il doit faire; il faut que tu lui montres! Tu ne seras pas parfaite à temps plein, mais tu vas avoir fait ton bout de chemin.

Dominique Careau
DOMINIQUE CAREAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *