Lettre à mon ex : une année sans toi

mother sleep with son in bed

Aujourd’hui, je célèbre ma première année en tant que maman-solo. Une année complète qui m’a semblé interminable, remplie de défis tous plus difficiles à surmonter les uns que les autres. Trois cent soixante-cinq jours sans toi à mes côtés, et j’en suis très heureuse.

Ça m’a pris énormément de temps pour m’adapter à ma nouvelle réalité, mais aujourd’hui je suis capable de te le dire. Merci d’avoir quitté nos vies.

Je te remercie sincèrement de t’être enfui du jour au lendemain, à plusieurs heures de la maison. Je te remercie de n’être jamais revenu chambouler notre quotidien. Je te remercie de ne jamais m’avoir harcelée par tes appels ou tes textos. Et aussi bizarre que ça puisse paraître, je te remercie de n’avoir jamais cherché à savoir comment notre fils se portait.

Parce que de toute évidence, notre vie est meilleure sans toi. Notre vie est meilleure sans tes sautes d’humeur devenues trop fréquentes. Notre vie est meilleure sans le langage cru avec lequel tu nous parlais. Chaque insulte, chaque reproche, chaque mensonge, chaque fois que tu ouvrais la bouche, tout ça appartient enfin au passé.

Notre vie est meilleure depuis que j’ai repris confiance en moi et que je suis capable d’assurer mon rôle de maman. Car aujourd’hui tu n’es pas là pour m’empêcher de bercer mon garçon pour qu’il s’endorme dans mes bras. Tu n’es pas là pour m’empêcher de cuisiner parce que ce que je cuisine n’est pas mangeable. Tu n’es pas là non plus pour me dire comment changer une couche ou comment habiller mon fils pour aller jouer dehors. Et par-dessus tout, tu n’es pas là pour me redire jour après jour à quel point je suis devenue grosse, laide, braillarde et incompétente.

La route est longue et difficile. Le bonheur me semble parfois compliqué à atteindre. Mais si il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est que sans toi, tout ça est maintenant possible.

Derrière ton sourire sournois et tes discours manipulateurs, c’est vrai qu’on avait l’air heureux aux yeux des autres. Pourtant, je n’oublierai jamais ce que tu m’as fait subir. Tu sais, j’ai cru que je ne m’en sortirais pas. Alors merci mille fois d’être enfin parti.

Aujourd’hui je suis là, forte et confiante. J’ai su affronter les épreuves, parfois en baissant le regard, mais en n’abandonnant jamais. On dit qu’il n’y a rien de plus dangereux qu’une maman ours qui protège ses petits. Alors bonne chance à toi, le chasseur, pour ta nouvelle vie.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Une réflexion sur “Lettre à mon ex : une année sans toi

  1. sarah Répondre

    c’est tres encourageant à lire, moi qui ne suis qu’au debut du combat. merci pour ce beau texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *