Je t’aime gros comme l’univers, mon bébé

mother and baby hands

Mon petit homme,

Lorsque tu me demandes comment gros je t’aime, je te réponds que je t’aime gros comme l’univers. Mais tu sais mon cœur, maman t’aime plus que ça.

Je t’aime tout le temps, entre ici et là-bas, ailleurs et maintenant peu importe les saisons ou les heures.

Je t’aime d’un amour dépourvu de jugement, sans regret, sans retenue, sans pudeur.

Je t’aime tellement que je suis prête à foncer tête première ver l’inconnu pour t’apporter encore plus d’amour.

Je t’aime d’un amour qui n’a pas de prix, un amour illimité.

Je t’aime lorsque l’on est séparés ou lorsque l’on est blottis, collés, soudés l’un à l’autre.

Je t’aime à travers mes pensées, dans mes rêves et dans nos futurs projets.

Je t’aime à profusion, jamais à petites doses. Si mon amour pour toi m’était prescrit, l’indication sur l’étiquette serait : « À prendre au réveil, au dîner et au coucher jusqu’à la fin des temps. ».

Je t’aime dans les moments joyeux et encore plus dans les passages plus difficiles.

Je t’aime dans la simplicité de notre routine quotidienne, lorsque l’on prend le temps de danser sur des comptines de Passe-partout, lorsque l’on fait les tâches ménagères ensemble ou lorsque, trop épuisée de ma journée, je m’assoupis dans ton lit pour me réveiller à minuit, te retrouvant endormi, apaisé par ma présence.

Je t’aime à en mordre tous ceux qui voudront te faire du mal telle une maman ours qui protège son petit et je serai toujours la première au front peu importe le nombre de flèches qui transperceront ma chair.

J’aime chaque parcelle de ton petit corps en développement, ton entière personnalité et chacune de tes grimaces.

J’aime tout ce que tu crées et que tu conçois

Je t’aime sans jamais m’arrêter. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Sept jours sur sept.

Je t’aime en temps de rires, en temps de crises, en temps d’incertitude et de faiblesses.

Je t’aime d’un amour impérissable, durable pour les décennies à venir.

Mon bébé, l’amour que j’ai pour toi est le summum de l’amour. Celui que rien ni personne, ni même la distance et les tourments de la vie pourraient affaiblir.

Je t’aime.

Josée Ouellette
JOSÉE OUELLETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *