Et si c’était le tien ?

unhappy kid at playground

Quand tes enfants sont impliqués dans un conflit ou une situation délicate, avant de t’enflammer, ça peut valoir la peine de faire l’exercice de se mettre à la place des autres pour voir de quoi ça a l’air la vie de leur bord.

Les enfants jouent au parc, et ils ne sont pas seuls.  Il y a des enfants plus vieux et des plus jeunes aussi.  Tu regardes le plus vieux avec un air sévère en lui disant assez raide « c’est chacun son tour » quand il monopolise la glissade, mais est-ce que tu dis à ta grande de laisser de la place au plus petit ou si tu la laisses faire, tant qu’elle ne le pousse pas en bas du module?

Lors d’un concours, d’une compétition ou de tout autre événement où il y a un gagnant et des perdants en bout de ligne, comment tu réagis?  Ton enfant est en bonne voie de gagner, et un incident nécessite de faire une pause.  On décide de reprendre du début…  tu es fâchée de voir ses chances de victoire diminuer, tu trouves ça injuste?  Et si c’était ton fils étendu sur le tapis avec une commotion, est-ce que tu ne voudrais pas qu’on arrête et qu’on le sorte de là tout de suite?

À l’école, y’a un élève qui a de la difficulté ou une condition particulière.  Le prof passe un peu plus de temps avec lui pour s’assurer qu’il avance bien.  Est-ce que tu te sens lésée que ton enfant n’ait pas cette attention particulière, ou si tu es heureuse que le prof prenne à cœur la réussite de tous ses élèves ?

Fiston joue au hockey, sans contact vu son jeune âge.  Un adversaire le fait trébucher (difficile de savoir si c’était volontaire, vu le calibre).  Tu cries à l’injustice lorsque l’arbitre ne donne pas de punition (ben non, pré-novice, y’a pas de punitions).  Et si c’était le tien qui avait « accidentellement » envoyé un joueur de l’autre équipe frencher la glace, tu aurais dit la même chose?  Et si ton jeune est plus vieux, es-tu du genre à applaudir quand ton grand fait une solide mise en échec sans raison?  Mais si c’est lui qui se fait ramasser dans la bande, est-ce que tu t’indignes que c’est abusif?

T’es une mère qui ferait tout pour ses enfants et qui veut qu’ils se sentent libres, accomplis et traités avec considération et respect, comme n’importe quel être humain.  Mais à un moment ou à un autre, tu te retrouveras devant une situation comme ça, et avant de passer un commentaire ou un jugement, demande-toi donc « Et si c’était le mien? »

Sophie Métivier
SOPHIE MÉTIVIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *