Voici comment en finir avec la course effrénée les matins de semaine

trottibus 1

Cet article est présenté par Trottibus.

La vie va vite et depuis que tes p’tits vont à l’école, les semaines sont toutes plus folles les unes que les autres. Ça commence par un réveil trop de bonne heure et ça se poursuit avec une course effrénée contre la montre pour faire déjeuner tes p’tits, préparer leurs lunchs et leur demander de s’habiller et de se brosser les dents trente-douze fois avant de te darder dans ton char pour aller les porter à l’école dans le trafic le plus complet, même si ladite école se situe à plus ou moins huit cents mètres de chez vous. Le soir, la course reprend de plus belle avec le couraillage dans l’école en quête de tes jeunes, l’attente interminable pour qu’ils finissent par mettre leurs bottes pis leur manteau pour revenir en catastrophe chez vous préparer le souper.

À travers cette course contre le temps qui reprend à tous les jours que la vie fait, tu essaies de faire manger tes enfants sainement et de leur faire faire l’heure d’exercice recommandée par tous les pédiatres de ce bas monde, mais force est d’admettre que c’est la première affaire qui saute dès que tes p’tits reviennent à la maison avec une barge de devoirs ou que tu es restée prise dans le trafic trop longtemps. Le soir, tu te couches souvent avec l’impression de ne pas faire le maximum pour que tes enfants soient en santé pis ça te fait feeler cheap plus souvent qu’autrement.

Qu’on se comprenne bien, on est toutes dans le même bateau. La volonté est là, mais le temps, non. Mais si je te disais qu’il existe une solution pour arrêter (un peu) de courir comme une débile tout en permettant à tes p’tits de bouger en masse les jours de semaine ? Si je te disais qu’il existe un moyen pour ne plus avoir à te taper le trafic pour aller porter ton p’tit à l’école ? Un moyen qui lui permettrait de prendre l’air et de se taper l’heure d’exercice recommandée par le docteur Julien ?

Ça s’appelle Trottibus, c’est une initiative de la Société canadienne du cancer et ce n’est ni plus ni moins qu’un autobus pédestre sécuritaire dont le parcours et les arrêts sont prédéterminés, le tout encadré par une équipe de parents et/ou de bénévoles. L’autobus peut donc s’arrêter près de chez vous, cueillir ton p’tit et poursuivre sa route avec toute sa gang jusqu’à l’école. Ton p’tit marche, il jase avec ses amis, s’en fait des nouveaux et il prend l’air. On appelle ça joindre l’utile à l’agréable pis ça me semble une idée de génie. Pis si ton horaire te le permet, ça peut aussi être une maudite belle façon pour toi de prendre l’air en donnant un coup de pouce à une trâlée de jeunes qui vont rester en forme plutôt que de se faire trimballer les fesses sur la banquette arrière d’un char. En plus c’est vert pis mine de rien, ça contribue à réduire le trafic dans ton secteur.

Si tu veux starter un trajet Trottibus par chez vous, la première étape, c’est de faire une demande à l’école de ton p’tit.

Pour tout savoir, c’est sur trottibus.ca que ça se passe !

trottibus 3

logo parfaite maman cinglante

Une réflexion sur “Voici comment en finir avec la course effrénée les matins de semaine

  1. Demichel Répondre

    Bonjour
    Il y a un petit livre sympa qui en parle …
    https://livre.fnac.com/a6519373/Julie-Demichel-Le-carapatte-des-eco-liers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *